RETRAITE

Choix de carrière et espérance de vie : quid de la retraite des femmes

Cet article fait partie du dossier :

Retraite

Avec une espérance de vie qui augmente et des carrières souvent en dents de scie afin de privilégier la vie familiale, les femmes sont davantage vulnérables face à la retraite. Explications.

Une espérance de vie qui augmente...

equipe de femmes soignantes

Seulement 50% des femmes retraitées bénéficient d’une retraite à taux plein, contre 75% chez les hommes… ça fait réfléchir, non ? Et donc anticiper pour ne pas être prisses au dépourvu…

Profiter de la vie, de sa famille, de ses petits-enfants, bénéficier enfin de temps pour soi, créer, peindre, bricoler, voyager… nous avons toutes envie d’une retraite épanouie. Cependant, une question s'impose : de combien d’années disposent les femmes une fois à la retraite ?

Une chose est sûre, avec les avancées de la médecine et une bonne hygiène de vie, les Françaises jouissent d’une bonne qualité de vie. En conséquence, selon le dernier bilan démographique de l'Insee1, les espérances de vie à la naissance - qui avaient diminué en 2015 - retrouvent leur niveau de 2014 : 85,4 ans pour les femmes et 79,3 ans pour les hommes. Les femmes ont donc plus de 5 ans d’espérance de vie de plus que les hommes.  De plus, l'espérance de vie à 60 ans progresse à nouveau, après avoir elle aussi diminué en 2015 : dans les conditions de mortalité de 2016, un homme de 60 ans peut espérer vivre encore 23,2 ans en moyenne, soit 0,1 an de plus qu’en 2014. L’espérance de vie à 60 ans pour les femmes est de 27,6 ans, inférieure de 0,1 an à celle de 2014.

L'espérance de vie à 60 ans en 2016

L'espérance de vie à 60 ans en 2016

Une nouvelle vie qu’il faut financer durant la vie professionnelle...

Cette nouvelle étape de la vie, longue – 27,6 ans ! -  les femmes ne l’anticipent pas suffisamment. Elles n’épargnent pas assez pour leurs vieux jours. Les femmes pensent que leur épargne durera à peine cinq ans après la vie active alors que celle des hommes couvrira 10 années de leur retraite1. Compte tenu de leur espérance de vie, il leur faudra alors prévoir, pour s’assurer une retraite sereine, un complément à leur épargne pour les quelques 27ans de vie restants.

Des choix de carrière qui pèsent sur le montant future de la pension

Même si le modèle familial a évolué au fil du temps, les femmes passent plus de temps à s’occuper de leur foyer que les hommes. Elles gèrent le quotidien et pour les décisions financières, elles ont tendance à se reposer sur leur conjoint. Cette forte implication dans leur vie familiale a des conséquences sur leur ressources puisque tout ou partie de leur salaire est injecté dans le quotidien de la famille, que ce soit pour remplir le frigo, s’occuper des activités des enfants et de leur couple, sans se soucier suffisamment de leur investissement personnel pour leur avenir. Autre élément à prendre en compte ou à imaginer : comme ce sont souvent les hommes qui gèrent les besoins en assurance pour le compte du foyer, en cas de séparation ou de divorce, les femmes se retrouvent alors sans protection personnelle. Il est donc primordial pour elles d'agir pendant la vie active afin de s'assurer un complément de revenus pour leur retraite.  De plus, il est aussi indispensable pour définir ce revenu complémentaire de prendre en compte le montant estimé de leur future pension, d'autant que les pensions des femmes sont en moyenne inférieure de 40% à celles des hommes. Tous régimes confondus, la pension mensuelle de droit direct s’élève en effet en moyenne à 1530 euros pour les hommes, contre 925 euros pour les femmes. Une étude de la Direction de la recherche, des Etudes, de l’Évaluation et des statistiques3 souligne que seulement 50% des femmes retraitées bénéficient d’une retraite à taux plein, contre 75% chez les hommes.  L’origine de cet écart, que ce soit dans le secteur privé ou de la fonction publique : des évolutions de carrières ralentis et morcelés  par les congés maternité et parentaux ou encore le choix du temps partiel afin de privilégier la vie de famille.

Une retraite moyenne chez la femme inférieure de 40 % à celle des hommes

Une retraite moyenne chez la femme inférieure de 40 % à celle des hommes

Un complément de retraite adapté

Durant la vie professionnelle, les femmes doivent donc faire preuve d'anticipation pour trouver la bonne solution pour compléter leurs revenus à la retraite. Une complémentaire retraite, comme la Complémentaire Retraite des Hospitaliers, adaptée à la situation des agents, permet de limiter la perte de revenus à la retraite. C’est une solution simple, souple, sûre et accessible à tous les budgets. Ce n’est pas sans raison que c’est le 1er complément de retraite de la Fonction Publique Hospitalière ! 

Notes

  1. Bilan démographique 2016 de l'Insee 2016, Insee Première – N°1630, paru le : 17 janvier 2017.
  2. L’Avenir des retraites – HSBC-2016
  3. Retraites : les femmes perçoivent une pension inférieure de 26 % à celle des hommes en 2012, Drees, janvier 2015.

crh.cgos.info

Retour au sommaire du dossier Retraite