DOCUMENTATION

Internet, nouvelles technologies, réseaux sociaux... Et secret professionnel

Cet article fait partie de l'UE :

S1 1.3 Législation, éthique, déontologie

Internet a changé, pour nous soignants, nos soins de tous les jours. On retrouve facilement en ligne maintenant bon nombre de sites qui nous permettent de progresser et d'évoluer dans nos pratiques.

Fiches de postes en ligne, forum de discussions paramédicales, sites spécialisés, beaucoup d'établissements ont maintenant leur propre site en ligne où ils nous présentent leurs spécialités médicales, publient des offres d'emplois...

Internet est une réserve inépuisable dans la recherche d'informations mais aussi une aide précieuse pour tout soignant qui souhaite se tenir au courant des avancées de sa profession ou évoluer dans ses pratiques de soins.

Le Web 2.0 a définitivement changé notre mode de communication sur la toile. Fini les pages de site internet statiques aux couleurs monochromes, nous pouvons désormais échanger, communiquer et interagir entre utilisateurs, créer un "cercle".

C'est ce que l'on appel le Web social ou plus connus comme "réseau social". Twitter, Myspace, Viadeo, mais surtout Facebook le plus célèbre et le plus réputé d'entre eux. Ce dernier, depuis 2-3 ans, s'est démocratisé. En effet nous sommes plus de 400 millions de membres à l’utiliser sur la planète (source wikipedia), et plus de 15 millions d'utilisateurs Français !

Pour ceux qui habitent dans une grotte et qui ne connaissent pas ce site, Facebook est un site communautaire, qui nous permet d'entrer des informations personnelles et d'interagir avec des "amis" préalablement autorisés à parcourir votre contenu, ils peuvent être de votre famille, des collègues, des connaissances, vos amis d'enfance... Facebook vous permet notamment de publier des photos, des vidéos, des articles, faire apparaitre votre humeur du moment...

Là où le bas blesse, c'est que certaines informations sont susceptibles d'être utilisées par le réseau : votre état civil, votre niveau d'étude, vos passes temps... Ces informations permettent de retrouver les utilisateurs partageant les mêmes centres d'intérêt que vous, d’y former des groupes.

Du coup il n'est pas rare de voir sur Facebook des personnes travaillant dans une même structure se rassembler par métier, par passion... D'ailleurs je vous invite à rejoindre notre propre page Facebook infirmiers.com qui compte à ce jour plus de 9.000 fans.

Grâce à ce nouveau mode de communication, vos interlocuteurs indirects peuvent maintenant commenter vos photos, vos actualités, votre humeur. De plus avec l'arrivé des "smartphone", ces téléphones portables ultra communiquant (iPhone, Blackberry...), il est extrêmement facile de publier à la seconde près votre activité du moment, vos photos.

Mais est-ce une raison pour tout publier ? Il n'est pas rare de retrouver sur la page Facebook de certains soignants ou certains groupes d'utilisateurs des détails on ne peut plus fidèle du terrain :

  • "Aujourd'hui je vais effectuer 10 toilettes j'en ai plus que marre de cette maison de retraite"
  • "Cette nuit j'ai envoyé bouler un patient qui me prenait la tête j’étais bien content",
  • "3éme jours de stage à l'hôpital xxx dans le service du Dr xxx, bien je n’aimerais pas me faire soigner la bas !"
  • "Aujourd'hui j'ai reçu Patrick xxxx aux urgences pour une pancréatite ! Bah Il est plus mince qu'à la TV !"
  • ou une bonne blague : "Aujourd'hui j'ai mis du Lasilix dans le café d'une collègue, c'était trop marrant !"

Vous pensez être à l’abri derrière votre ordinateur ? Votre compte étant protégé par un mot de passe, vous pensez que votre contenu est en sécurité ? Savez-vous que n'importe quel utilisateur de Facebook peut accéder à votre compte ou à vos photos ? Avez-vous paramétré correctement votre compte au niveau de la confidentialité de votre contenu ?

Que doit-on publier ? Jusqu'où pouvons-nous aller ? Jusqu'à quel point pouvons-nous raconter notre quotidien ? Devons-nous tout partager de notre vie privée ? Que vous soyez étudiant, aide-soignant, ou infirmier. Notre fonction nous oblige à respecter certaines règles, notamment celle du secret professionnel.

Le secret professionnel concerne qui et quoi ?

Selon un Extrait de -L'article L1110-4 du code de la santé publique (CSP) :

« Toute personne prise en charge par un professionnel, un établissement, un réseau de santé ou tout autre organisme participant à la prévention et aux soins a droit au respect de sa vie privée et du secret des informations la concernant. »

{...} « Afin de garantir la confidentialité des informations médicales mentionnées aux alinéas précédents, leur conservation sur support informatique, comme leur transmission par voie électronique entre professionnels, sont soumises à des règles définies par décret en Conseil d'Etat pris après avis public et motivé de la Commission nationale de l'informatique et des libertés. Ce décret détermine les cas où l'utilisation de la carte professionnelle de santé mentionnée au dernier alinéa de l'art. L161-33 du code de la sécurité sociale (CSS) est obligatoire. »

« Le fait d'obtenir ou de tenter d'obtenir la communication de ces informations en violation du présent article est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 EUR d’amende {...}»

Le violer est donc une infraction qui relève du pénal.

Le secret couvre l’ensemble des informations concernant la personne venue à la connaissance du professionnel de santé. D'ailleurs dans le nouveau code de déontologie que prépare l’ordre des infirmiers, un paragraphe sera consacré à Internet. Le secret concerne toutes les informations confiées, mais aussi tout ce qui a pu être vu, entendu, compris, voir interprété lors de l'exercice médical. Ainsi, sont couverts par le secret : les déclarations d'un malade, les diagnostics, les dossiers, mais aussi les conversations surprises au domicile lors d'une visite, les confidences des familles.

Vous pensez publier une phrase complètement banale, une photo de vous en blouse blanche avec un patient derrière vous, il ne faut surtout pas oublier que sur internet tout reste et que tout se voit.

Connaissez-vous la web réputation ? Aujourd'hui certains employeur n'hésitent pas à taper vos nom et prénom dans un moteur de recherche (essayez vous serez surpris !) Des sites tels que Facebook gardent précieusement vos informations pour vous suggérer de la publicité ciblée sur vos passions, tout est archivé est qu'un acte de malveillance est vite arrivé.

Une brouille entre collègues qui savent que vous avez critiqué votre employeur, des étudiants qui critiquent des soignants, un service ou une structure, un ami qui colporte vos informations. Les plaintes pour diffamation sont devenues légion de nos jours. Dans cette jungle d’informations il faut savoir rester vigilant !

Creative Commons License


Aide Soignant
Rédacteur Infirmiers.com et Aide-Soignant.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cet article fait partie de l'UE :

S1 1.3 Législation, éthique, déontologie

Publicité

Commentaires (4)

Rednight

Avatar de l'utilisateur

9 commentaires

#4

Merci

C'est un point essentiel qu'il ne faut pas oublier. Lorsque l'on s'engage dans cette voie il ne faut pas omettre que l'on signe une obligation au secret professionnel. Les informations sur internet notamment facebook qui nous semblent sures ne le sont pas et il est très bien de le rappeler.

Ps: Si je tombe là dessus au concours je vous remercie d'avance;)

MooX

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#2

WEB 2.0

Un constat très bien formulé, il faut à tout pris éduquer les gens à s'intéresser aux rouages du web avant qu'ils n'y perdent leur vie privée.

Ce fut mon sujet lors du concours de l'IFSI, je suis pris à l'oral un peu grâce à cela, c'est vraiment un questionnement important.

Jumpman

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

.

Aujourd'hui à l'IFSI on a justement eu un débat autour de ce sujet. Très intéressant, merci