HUMOUR

Amour, gloire et bétadine - «Accroche-toi Bill !»

Cet article fait partie du dossier :

Humour

Vous avez adoré son abécédaire « caustique », vous adorez désormais ses chroniques « déglinguées ». L'infirmier Didier Morisot s'invite sur nos pages et, sans nul doute, nous sommes nombreux à partager le menu... Bon appétit avec aujourd'hui une nouvelle chronique : « Accroche-toi Bill ! »

accroche toi billJ’ai toujours aimé le Far West, l’Amérique, l’aventure en fait… même que cela doit être pour ça que j’ai choisi de « faire infirmier ». Bref, quand j’étais jeune je rêvais d’aller aux États-Unis. Je voulais trop voir le Grand Canyon, les Twin-Towers (!), « l’Empailleur state building »… des trucs de naze, quoi…

Mais à l’époque, un billet d’avion coûtait plus cher qu’un ticket de métro et j’essayais donc de gratter un peu d’argent à droite et à gauche. Des séquelles de mon éducation judéo-chrétienne m’empêchant en effet d’arracher le sac des vieilles dames ou de braquer les buralistes, je décidais plutôt de vendre mon corps à une agence d’intérim... Étant encore en apprentissage, je n’imaginais pas travailler autrement que comme aide-soignant. Du moins, c’est ce que je pensais en venant proposer mes (nouvelles) compétences au trafiquant de chair humaine…

Je suis brutalement confronté à un choix existentiel, soit je me jette à l’eau avec l'aide-soignante, soit j’investis dans un commerce de marrons glacés à la Foire du Trône

Je « suis » l'infirmière !

Mais voilà, les principes sont comme les canapés en peau de castor ou les promesses électorales, ils sont faits pour s’asseoir dessus... car si l’hôpital public tente de mettre de vraies infirmières (diplômées) dans ses services de soins, certaines structures privées ne s’embarrassent pas de ces détails, fortement influencées par l’exemple chinois en matière de législation du travail. Et oui, les petits ruisseaux font souvent les grands actionnaires !

Je me revois donc, pucelage professionnel en bandoulière, débarquer dans une clinique parisienne, après un an d’études seulement. A ce stade de ma scolarité, je maîtrisais parfaitement le gant de toilette et la serviette-éponge, mais la technique des intraveineuses et du sondage vésical relevait encore du mystère « insondable ». Vaguement inquiet, je m’entends dire que l’on m’attend aux soins intensifs, au deuxième étage. Go...

A 6 h pétantes, rejouant la scène de « Doctor Livingstone, I presume ? », je me présente dans la cage aux lions.

«  - Bonjour, je suis envoyé par l’agence d’intérim. Vous êtes l’infirmière, j’imagine ?
- Ah, pas vraiment, moi, je m’occupe du ménage, mais je connais bien la boutique, depuis le temps…
- Enchanté. L’infirmière est dans le coin ?
- Mais c’est vous l’infirmière ! Vous n’êtes pas au courant ? »

Horreur ! Soudain, je ressens la même impression qu’une éléphante du Kenya venant demander la pilule à son vétérinaire et qui se ramasse une ligature de trompe… Sentant monter une bouffée d’angoisse incoercible, je questionne ma collègue qui se fait un plaisir de me décrire le désastre. Les soins intensifs concernent donc une demi-douzaine de touristes en pyjamas se faisant bronzer sous les néons. Certains vacanciers, d’ailleurs, attendant patiemment leur transfert vers un centre de loisirs définitif ; un Club-med en « phase terminale », en quelque sorte. Devant mon air désespéré, la gentille organisatrice essaye de me consoler. Des fois que je partirai en courant…

- « Allez ; ce n’est pas si compliqué… vous verrez, je vais vous aider… »

Comme on explique à un petit garçon la manière de se brosser les dents, elle me montre en souriant la marche à suivre : les prescriptions de médicaments, les solutés à changer, les tensions à vérifier… Je suis brutalement confronté à un choix existentiel, soit je me jette à l’eau avec elle, soit j’investis dans un commerce de marrons glacés à la Foire du Trône.

Je plonge donc. Très vite, je réalise que le plus difficile n’est pas le côté technique de la chose. Car en faisant attention, je réussis à reconnaître les différents modèles de tuyaux sortant de sous les draps. Je m’aperçois ainsi que les sondes urinaires sont plus grosses que les tubulures de perfusion. Elles sont également situées (quand tout va bien) en aval de ces dernières… Non, le plus dur, c’est le côté relationnel, parce qu’il faut bien donner le sentiment de maîtriser le processus. Même si je n’en suis qu’au stade de la découverte… exhumant cette fois un sens du devoir attaché aux séquelles de ma foutue éducation, je relève donc ce nouveau défi. Je me remotive bientôt en pensant aux épreuves déjà surmontées dans ma courte vie : l’impossibilité d’épouser ma maman (j’avais cinq ans), la non-existence du Père Noël (huit ans), le niveau intellectuel de mon caporal-chef (dix neuf ans, soit douze mois de désert culturel)… Cette prise de conscience sur mes capacités à rebondir me redonne du courage. Rapidement, je fais face à l’adversité…

« J’apprends plus en un jour de bizutage qu’en six mois de formation ! »

Je tachycarde toutes les dix minutes !

Dans le but de réconforter mes nouveaux patients, je m’appuie sur mon amour des Westerns et je prends modèle sur Clint Eastwood racontant des salades à son pote afin de lui remonter le moral. Vous savez, le gars qui vient de se faire trouer la peau par les indiens et qui a perdu quinze litres de sang.

« Allez, Bill, accroche-toi ; on va te sortir de là… et fais pas attention aux vautours, ils viennent juste aux nouvelles… »

En m’organisant un peu, je trouve un certain rythme de croisière et même un début d’aisance. Je me surprends à la jouer « fingers in the noze ». « Bonjour, je m’appelle Didier, j’aime les sensations fortes et aujourd’hui je suis vraiment gâté… ». Lorsque le moment des bilans arrive, je commence cependant à m'occuper des malades les plus endormis, ceux qui ont perdu leur triple A depuis quelques années. De cette manière, je peux m’entraîner sans qu’ils se mettent à crier trop fort. A la quatrième prise de sang, je compte deux hématomes, seulement. Mais je suis tout de même plus à l’aise pour servir les petits déjeuners (deux patients étant encore capables de s’alimenter…). Je maîtrise la technique, l’ayant souvent pratiquée les dimanches matin, quand j’étais petit. Papa et maman étaient d’ailleurs ravis…

La phase suivante est toutefois plus délicate. Il me faut en effet préparer les perfusions de la matinée et je dois jongler avec les milligrammes de sodium, les millilitres de potassium et les kilo-gamma-minutes de Lénitral… Mes cours à ce sujet ne sont vieux que de quinze jours et je suis moins au top dans ce domaine que pour la préparation du café au lait. Sans trop y croire, je manipule les denrées prescrites par le médecin et je les branche en guettant les premiers signes de convulsion parmi l’assistance… A ma grande surprise, rien ne se passe, aucun bug. C’est fou le nombre de choses nouvelles que je pratique… j’apprends plus en un jour de bizutage qu’en six mois de formation ! Mais c’est quand même crevant de tachycarder toutes les dix minutes. J’ai beau avoir le caractère mieux fait que la figure, après douze heures de navigation à vue, je quitte le couloir de la mort, épuisé… Devant la porte d’entrée, je contourne la moissonneuse-batteuse du patron de la clinique. Elle bouffe la moitié du parking. Normal, quand on se fait un max de blé sur le dos du personnel… Bientôt, je retrouve avec soulagement mon biotope habituel. La brise du soir parcourt la ville, les odeurs d’essence flottent sur le bitume, un ciné, un bistrot… y’a pas à dire, rien ne vaut la nature…

En remontant la rue de la poupée qui tousse, je regarde les vitrines afin d’oublier cette journée où je viens de perdre mon innocence, mes illusions, bref, tous ces détails incompatibles avec mon statut de jeune professionnel… Soudain, je passe devant une agence de voyages qui me tend les bras : la garce me fait un clin d’œil avec des photos de Manhattan by night… « Viens, mon petit, plus que trois semaines de clinique et tu peux me rejoindre… ».

…et m… ! Tant pis pour mes vacances chez Coca-cola et « MaqueuDonald »… Pas question de refaire le guignol dans cette boutique pour me payer huit jours à New York. J’irai plutôt dans l’ouest armoricain voir le cousin Henri. Les plages du Finistère, Plougastel dans le soleil couchant, la dernière frontière du monde civilisé... Allez, Bill, remonte ton bermuda et accroche-toi à l’épuisette, j’aperçois un crabe qui fait du rodéo sur les algues.

Finalement, on va chercher très loin ce qu’on a à côté de chez nous. Vraiment, pas besoin de traverser « la Tlantique » alors que l’aventure est au coin de la rue, Lulu… Courageux mais pas téméraire !

Creative Commons License
Infirmier en Saône-et-Loire
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (54)

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#54

...des promesses, toujours des promesses...

...hum... petite précision ; il y a quelques temps j'avais demandé l'avis du public sur le choix de la prochaine histoire : comique, triste, gore...? Bref, loublanc avait tranché le premier en optant pour l'hémoglobine.
...mais les flaques de sang attendront un peu, finalement ; il a été jugé plus opportun de mettre en ligne un autre texte. Vous aurez donc droit à quelque chose sur la psy : Freud, ton univers impitoy-â-â-bleu...
Voilà, en fait j'ai fait comme nos politiques ; je vous ai demandé votre avis et j'ai fait semblant d'en tenir compte. Mais c'est pour vous habituer à ce qui va arriver bientôt ; les élections, tout ça tout ça. Vous savez : la dictature c'est ferme ta gueule, et la démocratie c'est cause toujours... c'est pas moi qui ai trouvé la formule, mais je l'aime bien. lol...
Sans rancune...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#53

...continuons...

...joyeuses Pâques également, Binoute... sinon, c'est bien de Desproges, il me semble. Dans le même registre, je propose : Corbillard du matin, chagrin...
Au suivant...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#52

en voilà un d'actualité

je crois que c'est de Desproges : Noël au scanner, Pâques au cimetière !
Joyeuses Pâques !

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#51

...soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?

...en fait, j'attendais la prochaine histoire pour la fin de semaine... mais non. snniiiiff... bref, on va quand même occuper l'espace médiatique afin de ne pas disparaître totalement du paysage. lol...
J'ai donc une idée, un concours de proverbes agricoles débiles, ça vous va ? Je dis "vous", mais il n'y a peut-être personne pour me lire ; tant pis, je suis habitué à l'autarcie littéraire... bref, j'en ai trouvé un sous la douche il y a dix minutes : "A la Saint-Régis, plante ton cannabis. Et à la Sainte-Lulu, prépare ta garde à vue..."
Un Carambar à celui ou celle qui trouve un machin encore plus naze...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#50

...ça se discute...

...perso, j'ai planté mes graines de potiron en godets, histoire de pouvoir les rentrer en cas de gel. Sinon, j'ai mis en pleine terre mes oignons achetés ce matin sur le marché. Mais je ne sais pas si je vais refaire tout comme l'année dernière ; j'avais en effet semé des pièces de un euro, en espérant récolter des billets de dix ou vingt, mais que dalle. Le terrain ne s'y prête sans doute pas. ppfff...
...bon, qu'est-ce qu'on fait Binoute ; en attendant la publication de la prochaine histoire, on ouvre une rubrique jardin ? lol...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#49

et en potiron tu t'y connais ?

j'attends encore avant de planter mes graines ? (de potiron s'entend...)

joyeuses Pâques !

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#48

...la suite...

...bon, aujourd'hui j'ai repiqué mes salades. Je sais que personne n'en a rien à cirer, mais tant pis. lol... bref, j'aime bien le jardinage ; peut-être à force de me ramasser des râteaux, en fait ?

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#47

...et lundi c'est ravioli...

...des pommes de terre au beurre le jour du Seigneur et des patates sautées le reste de l'année... Binoute, on ne se moque pas ; planter ses patates pour un jardinier, c'est comme le départ du cent mètres aux jeux olympiques, le moment est crucial ! Tu rates le coche, ton année est foutue...
Bref, je voulais dormir comme un bébé, mais c'est raté... allez, j'y vais, cette fois. Ciao, bye...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#46

lundi,

des patates,
mardi , des patates,
mercredi, des patates aussi,
jeudi, des patates,
vendredi, des patates,
samedi des patates aussi,

et le dimanche , jour du seigneur,
à quel bonheur ! des patates au beurre !

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#45

...caca boudin ? J'assume...

...le niveau n'est pas plus débile que celui de certaines "réunions cliniques" où on se gargarise avec des termes très compliqués tandis que la prise en charge du patient est pour le moins incohérente...
...tiens, un jour j'écrirai un truc là-dessus. lol...
Bref, quitte à délirer autant le faire pour de bon. Allez, bonne soirée à tous, je viens de planter mes patates et je sens que je vais dormir comme un bébé...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#44

bon sang !

le chou marin ruche !!

et pis d'abord, j'te f'rais dire que Davy Croket fait un malheur ds les cours de récrée de 8-9 ans !!









c'est dire le niveau que prennent nos conversations !!!

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#43

...moi aussi j'en connais des bien nazes...

...Davy Croket ; trop nul, mais j'adore... pour en revenir à ce qui se déplace sous l'eau, qui est vert et poursuivi par des abeilles...........

......mais c'est un chou-marin ruche, bien sûr...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#42

???

ch's'ais pas, et j'veux bien savoir !


la "blague "sur davy croket je l'entends non stop depuis 15jours, fallait bien que je la place à mon tour ! ;)

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#41

...oui, et j'en suis fier...

...eh oui, Quichou, j'ai échappé au rap dans ma tendre enfance. lol... bref, c'était effectivement facile. Une autre alors : qu'est-ce qui est vert, qui se déplace sous l'eau et qui est poursuivi par des abeilles ?

quichou13

Avatar de l'utilisateur

53 commentaires

#40

trop fastoche!!!

pffff.....toi tu es de la génération jacques Brel ou je me trompe???

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#39

...je crains l'escalade...

...t'as bouffé un clown, Binoute ? mdr... bon, eh bien continuons : c'est un homme qui veut acheter un hamster : il va dans une animalerie et en choisit un qui lui plaît. En l'approchant de son visage, donc de son oreille, il entend des chants de marins. Éberlué, il appelle le vendeur et lui explique ce qui arrive. Le vendeur ne s'étonne pas et répond : "...mais c'est normal, monsieur, c'est un hamster femelle..."
Question : pourquoi dit-il ça ?
Vous avez une demi-heure.

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#38

hé cow-boy,

qui est le héros préféré des chats ????






















































davy croket !

sans commentaire

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#37

...ouh là là...

...effectivement, je compatis. Vraiment, y'en a qui n'ont pas des métiers faciles. lol...

quichou13

Avatar de l'utilisateur

53 commentaires

#36

mdr............

excellent...j'avoue qu'au milieu de mon devoir sur l'établissement d'une démarche d'amélioration de la qualité des soins sur les patients stomisés en retour au domicile, ça détend bien....

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#35

...évident, n'est-ce pas ?

...qui retrouve Ponette ? Mais c'est Biactol, bien sûr, puisque Biactol rend la peau nette...
...quelqu'un en a une autre à proposer ?

quichou13

Avatar de l'utilisateur

53 commentaires

#34

heu....

je donne ma langue au chat...non pas celui là, qui se cache au sofitel..pas lui...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#33

...puisque vous insistez...

...à la demande générale, je termine donc mon histoire... DSK a donc une petite culotte qui dépasse de son col de chemise et tout le monde se pousse du coude dans la salle. Son voisin lui souffle à l'oreille : "...Dominique, tu as vu ce qui dépasse de ton cou ; tu as rechuté ou quoi ?"
...notre ami lui répond en souriant : "...mais ce n'est pas ce que tu crois, en fait ; c'est un patch, j'essaye d'arrêter..."
...voilà, sinon j'en ai une TRES mignonne : Poney et Ponette se promènent dans la forêt. Mais Ponette se perd ; qui la retrouve ?
...je ramasse les copies dans un quart d'heure !

quichou13

Avatar de l'utilisateur

53 commentaires

#32

une histoire

...allez.. raconte.....

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#31

...

non, moi je veux bien connaitre la réponse !
mais je vous ai vu, 2 hommes discuter chiffons, j'ai pas voulu déranger....

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#30

.....

...et le souffle du désert emporte mes paroles vers l'horizon...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#29

...aïe aïe aïe...

......ouh là, si on embraye comme ça, je crains le pire. lol... je vais donc essayer de répondre en évitant un dérapage incontrôlé... mais puisque tu évoques un directeur du FMI, bien connu pour ses problèmes boursiers, connais-tu l'histoire de DSK qui fait une conférence avec un sous-vêtement féminin dépassant de son col de chemise ?

quichou13

Avatar de l'utilisateur

53 commentaires

#28

el(r?)ections???

en même temps les sondages c'est d'actualité....

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#27

jeux de mots laids

Je comprends bien que tel un directeur du fmi, tu te sens proche du burnes out.
Je peux faire encore pire, et plus graveleux si tu me cherches.

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#26

...euh...

...bon, excuse-moi pour le jeu de mot pourri, Cedr1c, en ce moment je suis un peu fatigué. Promis, je ne recommencerai pas. lol...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#25

...méat coule pas ? Serions-nous au bord du sondage ?

...un peu de bienveillance dans un monde de brutes... c'est moi qui te remercie, Cedr1c.

.cedr1c.

Avatar de l'utilisateur

207 commentaires

#24

mea culpa

Dino, par manque de temps je viens seulement de te lire. Pas de critique, ni d'avis, juste un merci.

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#23

...ppfff...

...Binoute, je ne veux plus entendre parler de toi !
...au moins jusqu'à demain matin. lol...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#22

@dino #20

ben tu vois, tu chouines pour avoir une réponse...d'aucun dirais que tu as enfin compris comment font les files...
je sors !

sandrine6

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#21

désolée ....

dès que j'ai trouvé comment faire sur ce forum,le MP arrive !

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#20

...la météo s'arrange...

...eh bien voilà ; il suffit de piouner un peu et le message arrive. mdr...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#19

...vive le vent...

...pas de message... tant pis. le pire, c'est que j'étais sérieux. snniiiifff...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#18

...post-scriptum...

...si vous voulez, donnez-moi votre adresse-mail par MP et je vous envoie le début...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#17

...on s'y attelle, Adèle...

...il est en cours d'écriture, Sandrine, depuis trois ans déjà. Je dois en être à 250 pages ; une forme de sublimation, comme dirait tonton Sigmund... ça canalise mon agressivité, je vous raconte pas ; après deux heures d'écriture, je suis d'un calme... je peux même regarder un bout de campagne électorale sans avoir de montées de lait. C'est dire...
Bref, merci pour l'encouragement ; cela répare en partie la malédiction lancée par mon prof de français, quand j'étais au lycée : "...Morisot, vous finirez à la rue avec un torchon pareil !"
...mort de rire...

sandrine6

Avatar de l'utilisateur

5 commentaires

#16

excellent ...

Je trouve votre style accrocheur, et très drôle. Je suis une graaaaaande lectrice(en plus d'être infirmière !) et votre façon d'écrire est bien dans le ton des bouquins de Wolf, Kinsella, Weisberger et autres : drôle et incisif. En ces temps de politiquement correct, ça fait du bien. Vous devriez envisager d'écrire un roman ?

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#15

...relativisons...

...content que mes petites histoires te plaisent, vinc6. Content également de te conforter dans ta décision d'enfiler la blouse afin de soulager l'humanité souffrante... ceci dit, ce que je raconte ne reflète pas forcément notre quotidien fait d'un humble labeur où les "périples" ne nous font pas toujours rire. Du moins sur le moment...
En tout cas, je te souhaite plein de réussite dans ton apprentissage ; dés que tu as ton CAP, fais-moi signe !
...sinon, pour répondre à binoute, du sang, de la sueur, etc... je ne pensais pas à "eye of the tiger", mais à Winston Churchill en 1940, au début de la bataille d'Angleterre. Il avait un programme politique qu'aucun candidat à la présidentielle n'oserait imaginer ; du sang, de la sueur et des larmes, en réponse aux bombardements nazis.
...bon, j'avoue, mes références sont un peu disproportionnées, mais c'est plus fort que moi. Allez, promis ; je recommencerai plus. lol...

vinc6

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#14

Félicitation

Je voulais simplement vous dire félicitation pour cette rubrique qui est excellente! En effet je suis fan de cet humour et de cette façon de raconter vos nombreux périples si croustillants! Je suis en terminale et suis entrain de passer tous mes concours en ce moment et rien que lire ces tranches de vies et anecdotes me confortent dans l'idée que c'est vraiment ça que je veux faire! Continuez comme ça, ne vous découragez pas parceque je suis sur que vos chroniques font rire plus d'une personne ;) longue vie à amour gloire et betadine Hehe!

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#13

...

du sang, de la sueur... eye of the tiger ?

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#12

...le premier qui nous traite de vieux, je lui casse la gueule à la récré...

...bonjour Quichou, comme dirait un ami haltérophile, on a l'âge de ses haltères. Donc, n'ayons aucun complexe ! Ceci dit, merci pour l'encouragement ; j'ai (parfois) tendance au cabotinage (c'est mon seul défaut...) et ça fait toujours plaisir. En tout cas, cela m'encourage à continuer ; en ce moment, je trempe mon stylo bic dans l'hémoglobine pour peaufiner ma dernière histoire d'ancien combattant ; du sang, de la sueur,etc... comme dirait l'ami Winston. lol... Très bon dimanche à toi, et plein de réussite dans tes projets...

quichou13

Avatar de l'utilisateur

53 commentaires

#11

génial

bonjour Didier, j'adore votre humour et votre style!!
votre mésaventure me rappelle tout à fait ce que j'ai vécu il y a.....houuu, très longtemps; les "touines taoueures" n'étaient surement pas encore construites.....
j'ai d'ailleurs axé mon TFE (à l'époque ça se nommait pompeusement mémoire)sur ces mésaventures...un genre de travail éponyme: "mémoires d'une élève infirmière". En tous cas merci pour cette tranche de bonne humeur très rafraichissante en ce dimanche matin, entre loi HPST et ETP...(oui, j'ai l'outrecuidance de reprendre des études à mon âge avancé, un master en sciences cliniques infirmières, passionnant mais très déstabilisant...)
bien confraternellement.
ps: déformation estudiantine oblige (EBN quand tu nous tiens), j'ai vérifié la construction des feues jumelles (merci Wiki!): démarrage en 1966, donc rectificatif: je ne suis pas si vieille...ouf!

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#10

...bbrrr...

...même que je vous conseille de mettre les cuissardes, ça va saigner...

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#9

...presque...

...y'a de ça, binoute ; en fait, un remake du bal des vampires, version O -. lol...

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#8

...

aps le cowboy, tu vas nous présenter un collègue de travail au dents longues, originaire des Carpathes ??

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#7

...OK...

...très bien, tu l'auras voulu...

loublanc

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#6

Faut que sa saigne !!!!

DU SANG - DU SANG - DU SANG !!!!

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#5

...couccou les gens...

...ah, heureusement, je rentre de weekend (deux jours en ville, par un temps pareil, faut être vraiment naze) et je trouve un peu de vie sur le forum. lol... mais peut-être pas assez pour pérenniser le machin ? Vox populi, vox dei, comme dirait l'autre. Cherchez pas, c'est du latin, une séquelle du bac littéraire que j'aurais pu avoir si on ne m'avait pas foutu à la porte avant. relol... ça veut dire que si on ne fait pas d'audimat, l'émission passe à la trappe. bbrrr...
En attendant, je cogite la prochaine tranche de vie. J'ai le choix entre du saignant, du ludique, du triste à chialer ou du polémique... vous préférez quoi ? Le premier qui s'exprime décide pour tout le monde. Promis. En tout cas, si l'émission continue. rerelol...
Et si elle s'arrête, je vais bêcher mon jardin pour y planter des salades.
...notez que même si elle continue, je les plante quand même... bref, merci à vous, chers collègues. Travaillez bien, mais prenez le temps de vous roulez dans l'herbe en regardant les nuages ; après réflexion, je ne vois pas beaucoup de choses plus importantes que ça, finalement. A + Didier

migraine

Avatar de l'utilisateur

75 commentaires

#4

loool

bravo dino, au moins on rigole :d

loublanc

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#3

troizzzz

Très bon récit. La dérision n'empèche pas de ressentir le mal être vécu. Sa ma fait rire et en même temps froid dans le dos. Pour la note moi je laisse le AAA

dino

Avatar de l'utilisateur

231 commentaires

#2

Deuxième...

...binoute, fidèle parmi les fidèles... merci pour l'encouragement. Le pire, c'est que je n'invente rien. lol... je me retiens même de décrire certaines situations... A +

binoute1

Avatar de l'utilisateur

147 commentaires

#1

prem's

à commenter, prem's à te féliciter pour ce nouveau récit ! Bravo et merci !