PSYCHOLOGIE

L'Aide Médico-Psychologique : qui, comment, pour quoi faire ?

Le métier d’Aide médico-psychologique est un métier d’avenir qui est actuellement valorisé par l’Etat français, au vu du vieillissement de la population. En effet, d’après l’INSEE, on estime qu’en 2050 en France, les personnes âgées de plus de 65 ans devraient atteindre 29 % de la population.

adolescente consultation psychologue

L'Aide Médico-Psychologique : qui, comment, pour quoi faire ?

Les secteurs du social et du sanitaire comptent parmi les secteurs les plus porteurs d’emplois pour les années à venir, surtout pour ce qui concerne les métiers du grand âge. Le métier d’Aide médico- psychologique est un métier d’avenir qui est actuellement valorisé par l’Etat français, au vu du vieillissement de la population. En effet, d’après l’INSEE, on estime qu’en 2050 en France, les personnes âgées de plus de 65 ans devraient atteindre 29 % de la population. Afin de les aider au quotidien, 30 000 professionnels devront être recrutés dans les secteurs sanitaires et sociaux au rythme de 2500 à 3000 personnes par an, en particulier des aides médico-psychologiques. Actuellement environ 42000 aides médico-psychologiques sont en activité en France.

L’aide médico-psychologique travaille au sein d’une équipe pluri professionnelle. Il est sous la responsabilité d’un professionnel du social (éducateur, animateur) ou d’un paramédical (infirmier, kinésithérapeute). Il intervient dans l’accompagnement de proximité physique et psychique des personnes âgées et/ou handicapées au cours de leurs activités quotidiennes, cela peut aller de l’aide au lever, au coucher, à l’habillage, aux repas, aux déplacements etc.

L’aide médico-psychologique participe aussi activement au maintien des capacités cognitives de la personne en particulier de sa mémoire, de son langage verbal et non verbal ainsi que du lien social. Il peut aussi intervenir auprès d’enfants déficients mentaux, moteurs ou sensoriels lors d’activités d’éveil et d’activités de la vie quotidienne et des loisirs.

Par les informations qu’il recueille et qu’il transmet aux autres professionnels avec lesquels il travaille, il joue un rôle pivot dans l’articulation des soins individualisés qui seront prodigués à la personne.
Ce métier nécessite des capacités relationnelles, éducatives et techniques.

La formation

La formation est régie par l'Arrêté du 29 janvier 2016 relatif à la formation conduisant au diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social.

Diplôme requis et conditions d’admission

Aucun diplôme n’est requis pour accéder à la formation.

Les établissements de formation organisent les épreuves d’amission qui comprennent :

  • Un écrit d’admissibilité à partir d’un questionnaire d’actualité comprenant dix questions sur l'actualité sociale d’une durée de 1h30.
  • Un entretien oral d’admission à partir d’un texte soumis au candidat et sur lequel il sera interrogé pendant 30 minutes. Le jury est composé d’un formateur et d’un professionnel.

Sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité :

  • les candidats titulaires de l'un des titres ou diplômes dont la liste est fixée par le ministre chargé des affaires sociales ;
  • les lauréats de l'Institut du service civique.

Durée et contenu des études

La formation est répartie sur une durée de 12 à 24 mois soit en continu, soit en discontinu. Elle comprend 504 heures de formation théorique et 24 heures regroupant la période détermination de parcours et des temps de validation de l'acquisition des compétences, soit 378 heures en socle commun et 147 heures de spécialités. La formation comprend également 840 heures de formation pratique. Les spécialités sont :

  • l'accompagnement de la vie à domicile ;
  • l'accompagnement de la vie en structure collective ;
  • l'accompagnement à l'éducation inclusive et à la vie ordinaire.

Le diplôme

La formation est sanctionnée par le Diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social. La formation théorique et pratique se décompose en quatre domaines de formation (DF). Elle est précédée de 14 heures de détermination de parcours et comprend également 7 heures de validation des compétences. La répartition du volume de formation théorique et pratique par domaine est la suivante :

  • DF1 « Se positionner comme professionnel dans le champ de l'action sociale » : 126 heures d'enseignements socle et 14 heures d'enseignements de spécialité.
  • DF2 « Accompagner la personne au quotidien et dans la proximité » : 98 heures d'enseignements socle, et 63 heures d'enseignements de spécialité.
  • DF3 « Coopérer avec l'ensemble des professionnels concernés » : 63 heures d'enseignements socle, 28 heures d'enseignements de spécialité.
  • DF4 « Participer à l'animation de la vie sociale et citoyenne de la personne » : 70 heures d'enseignements socle et 42 heures d'enseignements de spécialité.

La formation pratique est répartie de façon à permettre la professionnalisation des candidats sur l'ensemble des domaines de formation, socle commun et spécialité.

L'évaluation des compétences

L'évaluation des compétences est effectuée tout au long du parcours de formation. Le référentiel de certification est organisé par domaine de compétence :

  1. DC1 « Se positionner comme professionnel dans le champ de l'action sociale ».
  2. DC2 « Accompagner la personne au quotidien et dans la proximité ».
  3. DC3 « Coopérer avec l'ensemble des professionnels concernés ».
  4. DC4 « Participer à l'animation de la vie sociale et citoyenne de la personne ».

Chaque domaine doit être validé séparément. La note moyenne du domaine doit être au moins égale à 10/20 pour qu'il soit validé.

La VAE (validation des acquis de l’expérience)

Pour avoir accès au diplôme par la validation des acquis de l’expérience, le candidat doit justifier des compétences professionnelles acquises dans l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole en rapport direct avec le diplôme. La durée totale d’activité cumulée exigée est de 3 ans à temps plein. Par ailleurs cette activité doit avoir été exercée dans les 10 ans précédant le dépôt de la demande.

Le candidat est admis à partir de l’étude de son livret de présentation des acquis de l'expérience et d’un entretien oral avec un jury qui décidera de l’attribution de tout ou partie du diplôme et proposera selon le cas des compléments de formation.

L’exercice du métier

L’exercice de l’activité s’effectue dans le secteur public comme dans le privé, aussi bien le week-end, les jours fériés que les nuits. En effet, certaines structures possèdent des internats.

Les salaires bruts vont d’environ 1300 Euros en début de carrière à 1900 Euros en fin de carrière. Ils sont variables en fonction du secteur d’activités public ou privé et sont réglementés ou conventionnés.

86% des aides médico-psychologiques travaillent dans le secteur privé associatif. Les autres exercent en milieu hospitalier ou dans la fonction publique territoriale.

Livres

  • Guide de l'AMP
    Guide de l'aide médico-psychologique - DREANO G. - Editions DUNOD - Collection Guides

  • Les métiers du grand âge - DUDOUET Gérald -  PIERRE Elise - Editions Studyrama - Collection Guides Jeunes Métiers

Rédacteur Infirmiers.com pascale.meyer@infirmiers.com

Creative Commons License

Publicité

Commentaires (6)

micro-crèche

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#6

AMP en crèche ??

Bonjour,
je suis en recrutement pour ma micro crèche. Une candidate AMP a postuler. ne connaissant pas de métier, je souhaite savoir si il est adapté pour la petite enfance de 0 à 3 ans.

Quotidien (soin, activité eveil, nettoyage des locaux et des jouets, relations avec les parents ..)

Merci par avance.

woodpecker

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#5

AS versus AMP

[propos modérés pour des propos généralistes voir discriminants et diffamatoires non vérifiés]

calollina

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

amp et formation

MDR!! si une AMP fait des toilettes sans changer de gant c 'est soit elle a raté ses cours, soit elle a un problème avec les notions d' hygiène et de maladie nosocomiale!
Lors de ma formation à Ollioules, l' infirmiére qui nous donnait les cours nous expliquait que concernant l' hygiène, la médecine ,la manutention, et tout ce se qui se rapporte aux soins , c' était du copié collé " AMP et AS " ..
La personne que tu as vu agir ainsi n' a donc aucune escuse!
Les métiers D' AMP et d' AS se croisent et se complètent.
L' AMP aura plus de travail perso à rendre( lors de sa formation ) avec une spécialisation plus accès sur le domaine social ,et sur l' accompagnement individualisé de la personne .
L 'AS sera plus accès sur les stages pratiques ,la technique..
Personnellement c' est un choix , même si à l' époque il m ' a fallu patienter 3ans pour obtenir cette formation, mon établissement ne me proposant que des formations AS, mais après je ne pense pas que les un(e)s bossent mieux que les autres..
Tout est question du sens que l' on donne aux soins que l' on offre à la personne et du sens que l' on y met!!
Perso je revendique haut et fort mon statut d'AMP, non contre X personnes ou?? Mais bel et bien pour la qualité de cette formation.
Bien qu' en poste d' AS .... je met à profit mes connaissances pour apporter des soins de bien être avant tout!!
C ' est pour celà que j ' ai choisi ce métier et que je l' exerce depuis 10 ans!!
BIENVENUE aux prochain(e)s diplomé(e)s AMP et AS!!

gyal509

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

stop aux préjugés

tu as bien fait de préciser que les amps que tu avait vu faisait sa car je suis amp et je fais pas sa !!! une amp n'est pas une spécialiste du veillissement la preuve j'ai toujours travailler auprés de personne handicapéscar j'y trouve plus ma place.
as et amp éternelle combat pfff

cathy.robles

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

AMP

Je trouve très bien la formation AMP pour travailler auprès des personnes agées mais dans la formation, il devrait y avoir une compétence sur la toilette, au cours de mon travail en tant qu'aide soignante, j'ai vu plusieurs AMP faire plusieurs toilette avec les mêmes gants d'un résident à l'autre.

cb64800

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

AMP

Sauf erreur, et contrairement à ce que vous écrivez, les AMP ne peuvent exercer en libéral.
Obligatoirement dans une structure au sein, comme vous le précisez, d'une équipe pluridisciplinaire.
Vous pouvez également rajouter comme lieu d'exercice les SSIAD, et plus particulièrement ceux ouverts aux personnes handicapées (décret des SSIAD du 25 juin 2004).