PARAMEDICAL

L'auxiliaire de vie sociale : qui, comment, pour quoi faire ?

Cet article fait partie de l'UE :

S4 3.5 Encadrement des professionnels de soins

Zoom sur le métier d’auxiliaire de vie sociale, un métier généreux dans un secteur en plein essor... Aptitudes nécessaires pour l'exercer, lieux d’exercice, rémunération et bien sûr formation spécifique et préparation ad hoc pour la réussir...

Le contexte...

Auxiliaire de vie sociale

Auxiliaire de vie, un métier en pleine croissance du fait de la croissance du nombre de personnes âgées dépendantes

Le secteur de l’aide à domicile connaît aujourd'hui un accroissement considérable du fait de l'allongement de la durée de la vie et des dispositifs d'aide au maintien des personnes à leur domicile. En 2030, le nombre de personnes âgées dépendantes sera vraisemblablement de 71 000, soit 12 500 personnes de plus qu'en 2010. De fait, d'ici 2020, 10 000 emplois supplémentaires dans le secteur de l'aide à la personne seront nécessaires1.

Face à ce contexte, le métier d’Auxiliaire de Vie Sociale (AVS) est lui aussi en pleine croissance. Il consiste en effet à accompagner les personnes âgées en situation de handicap ou dépendantes à domicile, en structure d'hébergement de longue durée, dans le cadre d'associations œuvrant dans le domaine d'aide à domicile, dans les collectivités territoriales... Plus de 80 % des auxiliaires de vie sociale travaillent dans des associations et des entreprises spécialisées dans l'aide à la personne. Les emplois se situent souvent entre le mi-temps et le temps complet.

C'est donc un métier généreux qui tend à se développer énormément. En pratique, l'Auxiliaire de Vie Sociale  (AVS) a pour mission de veiller au bien-être des personnes dans le besoin, en leur apportant son soutien à la fois moral, par l'écoute et la présence, et pratique, en l'assistant dans ses tâches administratives, ses travaux ménagers et/ou domestiques. De fait, l'AVS améliore le quotidien et stimule l'autonomie des personnes qu'elle visite, véritable lien avec le monde extérieur.

D'ici 2020, 10 000 emplois supplémentaires dans le secteur de l'aide à la personne seront nécessaires...

Quel profil pour quelle formation ?

Le profil...

L’intérêt pour les problèmes humains et sociaux que rencontrent les familles ou les personnes confrontées au handicap, au vieillissement ou aux difficultés sociales, mais aussi le goût pour les tâches de la vie quotidienne, permettront d’apprécier ce métier qui requiert par ailleurs beaucoup de tact et de discrétion, la capacité de travailler en équipe et une bonne condition physique. 

La formation...

documentation gratuite culture et formationPour exercer le métier d'AVS, la tendance est à la professionnalisation, même s'il est encore possible d'aborder ce métier sans diplôme. Le DEAVS (Diplôme d'État d'Auxiliaire de Vie Sociale) ouvert à tous les candidats âgés de 18 ans au minimum, devient la référence et aucun niveau d'études préalable n'est requis pour passer ce concours. 

Rappelons cependant que les titulaires de certains diplômes de niveau CAP du secteur sanitaire et social bénéficient d'allégements de la formation au DEAVS.

L'entrée en école d'Auxiliaire de Vie Sociale est soumise à la réussite du concours qui se déroule en deux étapes :

  • une épreuve écrite d'admissibilité qui porte sur un sujet d'actualité en lien avec le secteur sanitaire et social. Cette épreuve prend généralement la forme d'un questionnaire (durée 1h30) ;
  • une épreuve orale d'admission sous forme d'un entretien avec un jury chargé d'évaluer votre capacité et votre motivation à exercer le métier d'Auxiliaire de Vie Sociale (durée 20 minutes).

La formation en école de d'Auxiliaire de Vie Sociale dure un an, validée par un diplôme professionnel d'Etat de niveau V : le diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS). Actuellement, il n'y a pas suffisamment d'Auxiliaires de Vie Sociale, ce diplôme permet donc une prise de poste rapide avec un salaire aux alentours de 1 400 euros en débutant.

Actuellement, il n'y a pas suffisamment d'Auxiliaires de Vie Sociale, ce diplôme permet donc une prise de poste rapide

DEAVS : ce que dit le texte de référence...

Selon le Code de l'Action sociale et des Familles, Le diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale atteste des compétences nécessaires pour effectuer un accompagnement social et un soutien auprès des personnes âgées, des personnes handicapées, des personnes en difficulté sociale, des familles ou des enfants, dans leur vie quotidienne. Il est structuré en domaines de compétences et peut être obtenu par la voie de la formation ou, en tout ou partie, par la validation des acquis de l'expérience. Il est délivré par le représentant de l'Etat dans la région.

Se préparer pour réussir le concours d'AVS avec Culture et Formation

L'organisme de formation Culture et Formation, fondée en 1981, spécialiste dans la formation à distance du secteur paramédical, actuellement la plus grande école privée d'enseignement à distance en France,  propose aux personnes souhaitant passer le concours d'entrée en école d'Auxiliaire de Vie Sociale une préparation spécifique. La durée moyenne de la préparation est de 12 mois, durée qui peut être réduite ou  prolongée jusqu'à 18 mois en fonction de l'emploi du temps du candidat.

Cette préparation permet d'acquérir la méthodologie et les connaissances nécessaires pour appréhender sereinement les épreuves écrite et orale du concours d'AVS. Quatre fascicules de cours, largement illustrés, facilitent l'assimilation de la partie théorique avec, à la fin de chaque cours, des exercices en autocorrection et des devoirs à effectuer  :

  • tome 1 - Méthodologie écrite et orale : ce cours prépare aux épreuves écrite et orale du concours. Questions courtes, résumé... ;
  • tome 2 - Thèmes sanitaires - dans ce cours, le futur candidat au concours étudie l'ensemble des grandes questions sanitaires présentes dans l'actualité afin de s'enrichir des connaissances nécessaires pour passer avec succès les épreuves du concours ;
  • tome 3 - Thèmes sociaux : les politiques sociales et les phénomènes sociaux marquants y sont étudiés en vue d'une bonne préparation aux épreuves écrite et orale du concours ;
  • tome 4 - Méthodologie à l'entretien : une préparation sur les bases de l'entretien pour éviter les erreurs lors de l'oral.
    Culture et Formation : l'école la plus à même de vous accompagner dans votre projet de formation et de vous aider à réussir ! 

Ecouter des auxiliaires de vie sociale témoigner de leur métier...

Note

  1. Source : INSEE « l'évolution de la dépendance des personnes âgées : un défi en termes de prise en charge et d'emploi. »
Creative Commons License

http://www.culture-formation.fr/Culture et Formation

Cet article fait partie de l'UE :

S4 3.5 Encadrement des professionnels de soins

Publicité

Commentaires (1)

moutarde

Avatar de l'utilisateur

367 commentaires

#2

ERRATUM...

Déjà l’AVS n’est pas (encore…) une profession paramédicale car fait partie du champ social.

Ce sont nos impôts qui rémunèrent en partie ce champ social d’intervention à domicile et non l’Assurance Maladie : éventuellement les assurances privées…

Infirmiers.com devrait donc en tant qu’organe de presse professionnelle paramédicale et se revendiquant comme tel, informer l’ONISEP de cette grossière erreur à supposer que les AVS et autres acteurs de l’emploi à domicile ne fassent pas partie des nouveaux métiers de la santé…

La perte d’autonomie en lien avec le vieillissement de la population et l’émergence des maladies chroniques augmente.

L’emploi à domicile régresse pour la 1ère fois en 2013…

Logique ???

Par ailleurs, il serait bon d’éviter les amalgames entre AVS et aide-ménagères : Pas les mêmes compétences, pas de formation spécifique pour les secondes et donc pas de qualifications qui autoriseraient les employeurs s’il y avait un cadre légal strict et respecté à avoir recours à des faisant fonction d’AVS… et autres glissements de tâches dont médicales.