AUTRES METIERS

Délégué pharmaceutique : qui, comment, pour quoi faire ?

Maillon essentiel de l'industrie pharmaceutique, le délégué pharmaceutique a pour  mission de promouvoir et développer la vente des produits du laboratoire pour lequel il travaille. Vous aimez le challenge et la communication ? Vous êtes dotés de compétences pédagogiques et persuasives ? Votre sens de l'organisation et de l'autonomie est établi ? Vous êtes professionnel de santé en mutation ? Infirmier(e) en quête de nouvelle idée de carrière ? Le métier de délégué pharmaceutique colle à votre profil... Quelques pistes et témoignages pour y parvenir...

Délégué pharmaceutique

Bonne présentation, excellente expression orale, sens du relationnel, goût du challenge, sens de la persuasion... autant de compétences et qualités requises pour être délégué pharmaceutique..

Métier, compétences et profil ...

Rappelons un contexte plutôt favorable : la France est en effet l'un des plus gros pays consommateurs de médicaments en Europe ramené à son nombre d'habitants. Trois raisons l'explique : un taux élevé de couverture médicale, le bon niveau de remboursement des soins et une politique active de santé publique. De plus, le développement de l'automédication contribue à augmenter la prise de médicaments. Quant à la sophistication constante du matériel médical et paramédical distribué dans les officines, elle assure des marges confortables aux industriels. Enfin, le marché du "bien-être", florissant quel que soit la tranche d'âge du consommateur, conforte un peu plus les tendances très favorables observées dans l'univers pharmaceutique.

Le métier de délégué pharmaceutique s'adresse à tous ceux qui manifestent un intérêt pour la santé, l'univers pharmaceutique et ses produits et la vente !

Les entreprises du médicament ont trois missions principales : la recherche et le développement, la fabrication et enfin la commercialisation des médicaments. Le métier de délégué pharmaceutique repose sur cette troisième mission. Plus précisément, il est chargé de la négociation (prix/volume, conditions de vente, délais de livraison) et de la vente des produits de la gamme. Par ailleurs, il informe et répond aux questions des pharmaciens, de l’équipe officinale, des médecins ou autres clients, sur les produits ou services commercialisés par son laboratoire. Il les conseille éventuellement sur l’aspect merchandising et revente des produits. Produits pharmaceutiques, génériques, parapharmaceutiques, matériels médicaux, équipements post-chirurgicaux... Les possibilités de vente et de fidélisation à la marque qui en découlent sont très nombreuses pour les délégués pharmaceutiques. Et c'est tant mieux car telle est leur mission !

Les compétences qui sont des plus : sens commercial développé, autonomie dans le travail, rigueur, organisation, ponctualité et culture scientifique solide. Pour moi, cela a fait la différence !

Christine, délégué pharmaceutique depuis 1 an, ancienne infirmière

Technico-commercial de la santé, le délégué pharmaceutique bénéficie d'un salaire plutôt gratifiant grâce notamment à son fixe, ses primes et ses commissions sur le chiffre d'affaires.Voiture de fonction, smartphone, ordinateur portable... sont autant d'atouts supplémentaires appréciables ainsi que l'autonomie, la souplesse des horaires de travail et l'aspect relationnel de la profession. Avoir une première expérience dans le domaine commercial et/ou scientifique est évidemment un plus...

J'aime la culture du résultat, c'est-a-dire avoir des objectifs, être en compétition et mettre tout en oeuvre pour assurer mes objectifs...

Cyril, délégué pharmaceutique depuis 2 ans

En tant que délégué pharmaceutique, on note de belles perspectives de carrières : l'expérience, le talent, la pugnacité vous permettront de prétendre à de nouvelles fonctions : chef de produit, directeur régional, directeur des ventes, responsable grands comptes...

Un an après avoir intégré un laboratoire pharmaceutique, j'ai signé un CDI... Je me suis perfectionnée en marketing, j'ai peaufiné mes approches clients, j'ai représenté mon entreprise lors de congrès, j'ai même fait des présentations en anglais... j'ai vraiment boosté mes compétences et vérifié que la capacité d'adaptation d'une infirmière est un plus pour prétendre au poste de délégué pharmaceutique !

Christine, délégué pharmaceutique depuis 1 an, ancienne infirmière

La question de la formation...

Précisions d'emblée qu'il n'existe pas de diplôme officiel pour devenir délégué pharmaceutique. Se former est néanmoins un plus dans la mesure où rien n'est inné - notamment les techniques de ventes - et qu'une formation comme celle proposée par l'IFDP peut être un solide argument de recrutement pour un laboratoire pharmaceutique qui souhaite enrichir sa force de vente. Cet établissement privé de formation à distance est un centre de formation "expert" dans le domaine pharmaceutique. Sous contrôle pédagogique de l'Etat, l'IFDP dispense en effet une formation adaptée à la situation de tout candidat et à son rythme. En 12 à 18 mois de formation (1 200 heures), il acquerra toutes les connaissances et l'expérience pratique que sanctionnera en fin de parcours un certificat reconnu de délégué pharmaceutique.

La formation à distance (cours par courrier ou mail...) permet de concilier études, travail, vie de famille et validation d'un certificat de délégué pharmaceutique.

documentation gratuite cliquez iciPour accéder à la formation, il faut avoir 18 ans et être titulaire du baccalauréat au minimum. Le programme de formation se compose de quatre modules :

  • démarche commerciale : communication, argumentaire, gestion du secteur, préparation des ventes) ;
  • informatique/stage/emploi : préparation au stage de perfectionnement, gestion informatique, conseils en recherche de stage ou d'emploi ;
  • domaine médical : le délégué pharmaceutique et sa terminologie, anatomie et physiologie, pathologies ;
  • le médicament et sa législation : le médicament et la parapharmacie, éthique du médicament, le système de santé.

Très bon stage ! Très bons intervenants, rassurants sur le métier de délégué pharmaceutique. Clarté dans les différentes étapes de la vente et dans les explications. Je suis rassurée et confortée dans mon choix de formation.

Christine, étudiante en cours de validation du certificat de délégué pharmaceutique

En savoir plus, et découvrir, en vidéo,  Emmanuel, délégué pharmaceutique dans l'industrie du médicament.

Creative Commons License

Rédactrice en chef Infirmiers.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. @FabregasBern

Cet article est réalisé en partenariat avec IFDP

Commentaires (0)