PROTOCOLES

Fiche technique - Séroprophylaxie

INDICATIONS

Nécessité de protéger d'urgence certains sujets contre le danger infectieux.

PRINCIPE

Elle consiste à injecter un sérum sanguin provenant de sujets immunisés et contenant des anticorps spécifiques de la maladie en cause.

IMMUNITÉ

La séroprophylaxie confère une immunité passive, rapide, mais temporaire. Elle ne dépasse pas trois semaines avec les anticorps d'origine humaine et dix jours avec les anticorps d'origine animale ; ensuite les anticorps étranger se dégradent. La vaccination confère elle une immunité active, tardive et durable.

SÉRUMS UTILISES

Les sérums animaux

Des anatoxines sont inoculées à un animal (le cheval le plus souvent) qui élabore un taux élevé d'antitoxines correspondantes.
ex : Sérums antidiphtérique, antitétanique, antirabiques

Les sérums de convalescents

On obtient :

  • une séroprévention quand le sérum est injecté dans les cinq premiers jours de l'incubation
  • une séro atténuation quand l'injection est faite dans les jours suivants (6ème au 9ème)
  • une action locale à la fin de l'incubation

Les gammaglobulines

Ce sont les plus utilisées actuellement. Extraites du plasma humain par fractionnement, elles sont le support de la plupart des anticorps. Elles sont faites en IM.
On distingue :

  • les gammaglobulines standard, provenant de nombreux échantillons de plasma pris au hasard (ex : rougeole, hépatite virale...)
  • les gammmaglobulines spécifiques, provenant de sérums de convalescents ou de sujets hyperimmunisés par la vaccination (ex : coqueluche, rubéole, varicelle, oreillons, tétanos, prévention de l'immunisation anti rhésus)

ACCIDENTS

Toute injection de sérum hétérologue peut provoquer un accident sérique, on en distingue deux :

  • Accidents précoces : d'hypersensibilité d'apparition brutale : réaction locale, urticaire, oedème de Quincke voire choc anaphylactique. Ils surviennet chez des sujets ayant déjà reçu du sérum d'ou la nécessité de procéder à une désensibilisation au préalable par la méthode de :
    BESREDKA : Injection de 1/4 d'heure en 1/4 d'heure de 0,10 ml puis 0,25 ml puis le reste de la dose de sérum.
  • Accidents tardifs : la maladie sérique, elle, apparaît entre le 8ème et le 12ème jour de l'injection. Les signes sont ceux de toute allergie (fièvre, urticaire, oedèmes, arthralgie, arthrites, adénophaties, splénomégalie, protéinurie), elles sont bénignes.

Publicité

Commentaires (0)