CADRE

Cadre de santé formateur : le rapport Yahiel-Mounier aux oubliettes !

Le rapport de l’IGAS portant sur la formation des cadres de santé ne sera pas suivi par le Ministère de la santé, qui a pris en compte son rejet quasi unanime par les principaux acteurs de la formation infirmière.

Une première mission d’étude de la fonction cadre à l’hopital a été confiée à Chantal De Singly en 2009. Puis, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) a été chargée d’une réflexion sur la formation des cadres.

Michel Yahiel, inspecteur général des affaires sociales, et Céline Mounier, conseillère générale des établissements de santé, ont remis leur rapport en novembre 2010 après de multiples auditions. Après une étude de la situation actuelle et des évolutions à venir, il proposait trente huit recommandation

Sa publication a immédiatement soulevé de vives réactions de rejet, particulièrement sur les recommandations liées à la formation des cadres formateurs.

L’Association nationale des directeurs d’écoles paramédicales (l’ANDEP), l’Association française des directeurs de soins (AFDS), le Comité d’entente des formations infirmières et cadres (CEFIEC) ou la Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers (FNESI) ont été scandalisés et l’ont fait savoir au travers de nombreux communiqués.

Le 12 mai dernier, les cadres formateurs ont mené une grève discrète pour défendre leur besoin de formation, tout en soutenant le mouvement de contestation des étudiants infirmiers, qui eux mêmes, ont soutenu le mouvement des cadres formateurs.

Ce soutien réciproque n’a rien d’habituel ou de systématique. Mais cadres formateurs et étudiants infirmiers ont bien mesuré le danger des recommandations de ce rapport pour la formation infirmière.

Le CEFIEC a transmis fin mars 2011 à Mme Berra, Secrétaire d’État chargée de la santé, et à Mr Bertrand, Ministre du travail, de l’emploi et de la santé, un courrier expliquant la position du CEFIEC, accompagné de 471 courriers signés par des formateurs de tous les instituts de formation en soins infirmiers.

Les syndicats, professionnels ou non, ont pu entendre et adopter les arguments du CEFIEC, de l’ANDEP ou de l’AFDS qui ont été auditionnés par le Haut conseil des professions paramédicales. Il est assez rare de souligner une telle unanimité.

Le 12 mai, par l’intermédiaire du sous-directeur de la DGOS, le ministère a indiqué ne pas donner de suite au rapport de l’IGAS de Mme Mounier et Mr Yahiel. Ce rapport aura au moins eut le mérite de déclencher unanimité et réflexion autour de la formation des cadres de santé.

La réingénierie du diplôme cadre de santé a débuté par une première réunion le 16 mai 2011. Le CEFIEC a élaboré un référentiel de compétences et un référentiel de formation qui serviront certainement lors des prochaines discussions.

Le nouveau dispositif de formation des cadres devrait entrer en vigueur pour septembre 2013. D’ici là, souhaitons que tous les acteurs concernés trouvent un projet commun avec la même unanimité qu’ils ont développée contre le rapport de l’IGAS.



Creative Commons License
Responsable formation
http://www.mediformation.com

Publicité

Commentaires (0)