MODES D'EXERCICE

Perspectives et difficultés : pérenniser le développement

La progression rapide et continue de l’HAD connaît aujourd’hui quelques problèmes qui pourraient s’apparenter à une crise de croissance. La spécificité, la valorisation des actes, la reconnaissance des bonnes pratiques et l'utilisation de l'outil numérique sont des sujets à mieux prendre en compte.

Ce type de prise monte en charge régulièrement et il paraît nécessaire, pour les tutelles, d’opérer des ajustements afin d’assurer sa pérennité.

HAD - perspectives et difficultés : pérenniser le développementLe point d’achoppement principal concerne la rémunération globale des soins. Alors que l’enveloppe allouée, indexée sur la T2A, reste constante depuis 2005, les coûts réels sont en augmentation sous l’effet du prix de médicaments spécialisés (antibiotiques, antimitotiques...) ou des frais de déplacements, par exemple).

Une récente étude a mis au jour une proportion de 38% de structures d’HAD déficitaires en 2010.

Pour Elisabeth Hubert, présidente de la FNEHAD, d’autres freins sont à souligner, comme elle l’a rappelé en préambule des XVèmes journées nationales de l’hospitalisation à domicile en décembre 2011 et dont la thématique était « L’éthique au cœur des pratiques », énumérant différents sujets de contraintes rencontrées par l’HAD, parmi lesquels :

  • la reconnaissance de la spécificité de l’HAD par l’ensemble des ARS ;
  • la revalorisation de certains actes et la correction du guide de codage pour la rémunération des soins coûteux ;
  • le développement de la pédiatrie et de la rééducation ;
  • l’utilisation généralisée de l’outil numérique pour la dématérialisation des données afin de généraliser l’accès au DMP et à la télémédecine ;
  • le problème du financement, les tarifs restant inchangés alors que les contraintes et les coûts de fonctionnement augmentent ;
  • une meilleure identification des bonnes pratiques en HAD, de la pertinence des prises en charge ;
  • la nécessité de réaliser une vraie étude médico-économique comparative HAD/hospitalisation hébergée.

Les tutelles se sont engagées à réétudier la plupart de ces items afin d’assurer à l’HAD un développement pérenne et de répondre à une demande toujours croissante des patients.

Elisabeth Hubert l’a rappelé avec force : « en intervenant au domicile des patients, dans ce lieu d’intimité si révélateur des personnalités et des vies des individus, les professionnels des établissements d’HAD, plus encore que d’autres professionnels de santé, doivent apprendre à s’interroger sur le pourquoi et le comment de leurs missions, en percevoir les limites et donc intégrer une réflexion éthique à leurs activités ».

Creative Commons License

Cadre de santé Rédacteur Infirmiers.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)