IBODE

Les IBODE déçus de leur première entrevue avec le Cabinet de Marisol Touraine

Reçues au ministère de la santé, l’Unaibode et l’Aieebo ont souligné, une fois encore, l’urgente nécessité de définir clairement les missions « exclusives » qui leur sont dévolues. Déception à la clé...

Communiqué de presse de l’Union Nationale des Associations d'Infirmièr(e)s de Bloc Opératoire Diplômé(e)s d'État (Unaibode) et de l’Association des Enseignants et des Écoles d'Infirmiers de Blocs Opératoires (Aeeibo) – 24 septembre 2012

Les IBODE déçus de leur première entrevue avec le Cabinet de Marisol TouraineL'Unaibode et l'Aeeibo, ont été reçues au Cabinet de la Ministre des affaires sociales et de la santé et tiennent à alerter l'opinion sur l'urgence qu'il y a à renforcer la qualité et la sécurité dans les blocs opératoires. L'Unaibode avait, avant l'entrevue, transmis au Cabinet un dossier qui mettait en lumière l'urgence de renforcer la qualité de fonctionnement des blocs opératoires en définissant clairement les missions spécifiques des IBODE et des IDE lors des opérations chirurgicales et de leur préparation.

Depuis 2006, l'Unaibode et l'Aeeibo se sont investies dans la réingénierie des diplômes paramédicaux, dans la définition des « pratiques avancées » et dans l'accès au diplôme d'État d'infirmier de bloc opératoire par voie de la validation des acquis de l'expérience (VAE). Ces travaux faisaient déjà suite à deux rapports1 concluant à la nécessaire refonte d'ensemble du périmètre d'exercice, et donc de la formation des différents professionnels de santé en vue de pallier à la fois les problèmes de démographie médicale attendus et la déqualification des personnels exerçant dans un bloc. A cela, le Cabinet n'a pu qu'opposer « les us et coutumes ».

L'Unaibode et l'Aeeibo, qui travaillent en étroite relation avec les services du ministère de la santé, ont produit en 2009 des référentiels d'activités et de compétences et ont travaillé, plus récemment, avec la Fédération des spécialités médicales (FSM) sur les actes exclusifs à confier aux IBODE ainsi que sur l'évolution du métier.
L'Unaibode et l'Aeeibo demandent en urgence la modification de l'article R.4311-11 du Code de la Santé Publique qui mentionne des actes exercés « prioritairement » par les IBODE, afin de leur reconnaître la pratique exclusive d'actes prescriptibles par le chirurgien. Les deux associations demandent en outre que leur formation puisse être suivie dans la continuité du diplôme d'infirmier diplômé d'État, impliquant la suppression des deux années d'exercice obligatoires avant la présentation aux concours IBODE.

Il ne s'agit plus, pour le Cabinet, comme il l'indiquait, « d'apprendre... et de prise de connaissance » mais bien « d'accélérer », selon l'expression même du Président de la République ! L'Unaibode et l'Aeeibo demandent le règlement rapide d'une « urgence sanitaire » qui met en jeu la sécurité des patients et la qualité de la chirurgie tout comme la Ministre s'est déjà préoccupée du temps de repos des internes, par exemple.

L'Unaibode est l'association qui regroupe les associations d'infirmiers de bloc opératoire et défend la qualification des quelques 6.000 IBODE qui exercent en France dans le secteur public et le secteur privé. Sans eux, il ne peut y avoir de fonctionnement sécuritaire des blocs opératoires.

Note

  1. Démographie médicale (2002) et Coopération des professionnels de santé : le transfert des tâches et des compétences (2003).

Pour en savoir plus

  • L’Unaibode
    L’Union Nationale des Associations d'Infirmièr(e)s de Bloc Opératoire Diplômé(e)s d’État, regroupe 19 associations régionales. Elle s'est fixée comme objectifs de :
    • défendre l'exercice de la profession ;
    • promouvoir la qualité des soins au bloc opératoire ;
    • regrouper les IBODE de France, d'Europe et du Monde ;
    • développer la recherche en soins infirmiers au bloc opératoire ;
    • assurer la formation continue des adhérents.
  • L’Aeeibo
    L'Association des Enseignants et des Ecoles d'Infirmiers de Blocs Opératoires. Les écoles sont membres de l'association. Chacune est représentée par son directeur et un formateur élu par ses pairs. L'association s'est fixé pour objectif :
    • de valoriser et promouvoir la formation d'infirmiers de bloc opératoire ;
    • de promouvoir l'évolution des compétences des professionnels des structures de formation ;
    • de représenter les écoles d'infirmiers de bloc opératoire auprès des pouvoirs publics, organismes (représentatifs) nationaux et internationaux ;
    • de défendre les intérêts communs de ses membres actifs et sympathisants et enseignants des écoles ;
    • d'étudier toutes les questions d'ordre professionnel, économique et social, susceptibles d'intéresser directement ou indirectement toute personne concourant à la formation et à l'exercice professionnel.


Présidente Aeeibo
http://www.aeeibo.com

Brigitte LUDWIG
Présidente Unaibode
http://www.unaibode.fr/

Publicité

Commentaires (1)

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

187 commentaires

#1

La suite...

Par communiqué de presse du 20 octobre 2012, alors qu'elless ont sans réponse des pouvoirs publics à leur demande de renforcement, en urgence de la qualité et de la sécurité dans les blocs opératoires, l'UNAIBODE et l'AEEIBO, réitèrent leur démarche et demandent urgemment à Marisol Touraine la publication de textes réglementaires qui dorment depuis 2006. La suite est à lire sur http://www.unaibode.fr/spip.php?article1349