IDEL

URPS : Pour une meilleure coopération entre les libéraux d'IDF

Lors de la première journée des Unions Régionales des Professionnels de Santé d'Île-de-France qui s'est déroulée le 4 octobre 2012, les professionnels de santé libéraux ont ainsi eu l’occasion de réfléchir à leurs relations et à une meilleure coordination des soins.

URPS : Pour une meilleure coopération entre les libéraux d'IDFLes Unions Régionales des Professionnels de Santé sont les organisations professionnelles les plus récentes. Elles ont été instaurées en 2009 lors de la loi portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST). Elles participent ainsi à la mise en œuvre de la politique régionale de santé. Pour leur première journée qui a réuni médecins, chirurgiens dentistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pharmaciens, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, sages-femmes, les professionnels libéraux ont pu faire le bilan des actions menées par l'URPS et évoquer les initiatives à venir.

L'URPS IDF a notamment mis en place des permanences locales d'aide à l'installation dans les huit départements franciliens. Elles permettent à ceux qui veulent s'établir en libéral d'obtenir des réponses à leurs questions professionnelles et administratives. En outre, l'URPS propose de recenser les structures d'exercice collectif avant d'envisager la création de maisons de santé pluridisciplinaire. Les regroupements libéraux n'ont en effet encore jamais été identifiés et les URPS sont « convaincues de l'utilité de recenser et qualifier l'existant des structures d'exercice collectif (cabinet de groupe) en fonctionnement en Île-de-France qui peuvent dès à présent répondre aux souhaits des jeunes d'exercer à plusieurs ».

Pour une meilleure coordination des soins

Un premier pas vers la coordination des soins a été fait par l'utilisation du Dossier Pharmaceutique initié par l'Ordre des Pharmaciens. Destiné à faciliter le suivi de la qualité et la coordination des soins via le partage d'informations, cet outil est déjà à disposition des pharmaciens hospitaliers et est soumis à une expérimentation dans certains hôpitaux pour que les médecins urgentistes et anesthésistes puissent avoir accès au Dossier Pharmaceutique du patient, avec son accord.

Des efforts doivent cependant encore être fournis pour une meilleure coopération entre tous les professionnels de santé libéraux. Ainsi, une carte sortie d'hôpital pourrait être envisagée permettant la coordination des soins autour du patient avec ses soignants habituels. Il reste aux URPS d'étudier les solutions de mise en œuvre et de diffusion de cette carte commune de coordination des soins.

L'éducation thérapeutique du patient est aussi une autre réflexion engagée par les URPS. En Île-de-France, 80 % des programmes autorisés d'ETP sont des initiatives hospitalières ce qui limite son déploiement. A l'horizon 2012-2013, les URPS souhaitent lancer un modèle et un pilote d'éducation thérapeutique en ville. Cela permettrait de mettre en place un plan individuel thérapeutique, la mise en œuvre de séances collectives étant difficile, où interviendraient les professionnels de santé libéraux.

espace libéral infirmiers.com

Creative Commons License
Rédactrice Infirmiers.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (0)

Soldes IDE Collection