Fiche de poste - Infirmier Hygiéniste

Autre appellation

IDE référent en hygiène

Pré requis

  • Diplôme d'état d'infirmier déclaré et inscrit sur le fichier ADELI en DDASS
  • Diplôme d'infirmier de la communauté européenne, de la Suisse et Andorre après validation par la DDASS

Expérience conseillée

  • Débutant accepté
  • Expérience en hygiène
  • DU hygiène.

 

Conditions d'exercice (selon les établissements) :

  • Comme toutes les missions transverses, l’hygiène n’entre généralement pas dans un planning prédéfini. La présence de l’IDEH peut être permanente si celui-ci est à temps plein ou réduit à un nombre de journées mensuelles ou hebdomadaires selon les cas.
  • Horaires de jour en 7h ou 12h.
  • Pas de week-end ni de nuits
  • 13ème mois selon convention ou accords d'établissement
  • Prime d'intéressement selon accords d'établissement

Savoir faire requis

 

Connaissances associées

Soins infirmiers

Connaissances techniques

Connaissances théoriques

Risques et vigilances

Démarches qualité

Capacités relationnelles

2

2

3

3

2

1

1: connaissances générales    2: connaissances détaillées    3: connaissances approfondies

 

Conditions statutaires et salariales

L'IDE hygiéniste ne relève pas d'une spécialisation reconnue par les grilles salariales, elle est donc intégrée à la filière soignante des conventions collectives.

Elle est généralement classée en catégorie T.a (technicienne), ou T.b.
Le coefficient de départ dans la convention collective unifiée de 2002 (FHP) est 246 soit 1672,80 euros brut mensuel (T.a) ou 254 soit 1727,20 euros.

Ce métier dans le privé....

L’IDEH dans le privé bénéficie d’un statut spécifique selon son niveau de qualification et d’expérience.

Il peut être seul dans un établissement ou accompagné d’un médecin référent, dans tous les cas il est un maillon important de l’organisation des soins.
La pyramide hiérarchique du privé lui accorde une place prépondérante

Rencontre d'une professionelle

Entretien avec M., IDE hygiéniste


Depuis combien de temps êtes-vous ?
Depuis 10 ans

Si je vous demande de définir votre métier par deux qualificatifs, que diriez-vous ? Et pourquoi ?
Passionnant mais fatiguant. Passionnant car la mise en place des procédures, les contrôles, l’éducation des professionnels, l’analyse des données, le suivi de l’actualité constituent une masse de travail très variée, mais cela génère aussi de la fatigue, surtout face au laxisme de certains praticiens ou aux résistances aux changements

Que pensez-vous de votre métier en termes de pénibilité ?
Il y a plus pénible, je ne dirai pas çà…

Avez-vous envi d'en changer ?
Non, mais je m’implique de plus en plus dans la communication avec d’autres établissements, le CCLIN ou les congrès, au contraire j’ai de plus en plus envie de creuser

Quels sont les aspects qui le rendent attractif ou passionnant ?
Je viens de le dire : sa diversité et son aspect scientifique, clinique, de recherche

Si vous deviez donner un conseil à un jeune professionnel qui serait intéressé par cette carrière, que lui diriez-vous ?
De ne pas aller plus vite que la musique, c’est un métier dans lequel on fait avancer les autres petit à petit, l’aspect relationnel y est fondamental.
Je lui conseillerai aussi de ne pas travailler isolé

 

    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Directeur des soins Infirmiers
    Ancien Président et fondateur de l'ANCISSP
    Rédacteur Infirmiers.com

 

Publicité

Commentaires (0)