PRESTATION DE SERVICE

Prestation de service : pour qui, pour quoi, comment... et avec qui ?

Les prestataires de service sont des entreprises spécialisées dans la technologie médicale. Ils se positionnent en tant que relais entre les patients et l’hôpital, en faisant intervenir un personnel qualifié et notamment des infirmiers. Celui-ci dispense des soins à domicile, mais offre également une prise en charge technique avec du matériel adapté. Ainsi pris en charge, leurs patients n’ont généralement plus besoin d’être hospitalisés. 

infirmière libérale domicile patiente

Le rôle de l’infirmière dans la prestation de service

Les prestataires de service fournissent, dans leur grande majorité, des services variés. Ils proposent ainsi : 

  • la location ou vente de matériel médical (lits, adaptables, pistolets, couches…) ;
  • l’installation de l’équipement pour l’assistance respiratoire (masques, appareils à pression positive continue…) ;
  • l’installation de produits de perfusion ou de nutrition (pousse-seringues, pompes à insuline…).

Le personnel

Le personnel employé par ces structures privées est généralement paramédical. Infirmières et diététiciennes jouent donc un rôle déterminant : coordonner l’organisation de la prise en charge à domicile de leurs patients et promouvoir leur activité.

Cette assistance à domicile n’est donc pas sans contrainte. Du fait de la location de matériel (pompe de nutrition, appareils de ventilation non invasive, masques…), le prestataire est tenu légalement d’organiser une astreinte afin de pouvoir répondre aux besoins des patients 24H sur 24. Cela peut aller du simple renseignement par téléphone jusqu’au déplacement physique au sein d’une zone géographique donnée, pour livrer ou changer du matériel.

Elhem B., infirmière chez un prestataire de service, explique qu’au cours d’une astreinte, elle a dû parcourir « près de 300 km aller-retour pour mettre en place un appareil de ventilation non invasive (VNI) chez un patient en réanimation ». 

Dans certains cas, lorsqu’il s’agit de patients incapables de gérer leur appareillage seul,  une partie de la prise en charge est déléguée à l’infirmière libérale. Elle aura pour mission de délivrer les soins appropriés tout en s’occupant du renouvellement du matériel médical nécessaire.

Enfin, certains prestataires ont un groupe d’infirmières qui ne s’occupent que de l’organisation des sorties à domicile. Elles peuvent être en contact avec les infirmières coordinatrices des HAD ou bien celles travaillant pour les hôpitaux.

Activité et type de patients

L’activité des prestataires se diversifie et augmente chaque année. Voici quelques exemples de prise en charge : 

  • les patients atteints de difficultés respiratoires, qu’elles soient dues à une pathologie (BPCO, emphysème, par exemple) ou à une restriction physique (scoliose sévère, myopathie entraînant une paralysie musculaire…) ;
  • les patients atteints de mucoviscidose, qui ont besoin d’aérosols, de cures d’antibiotiques et de suppléments alimentaires ;
  • les patients atteints de déficits immunitaires primaires nécessitant l’administration hebdomadaire d’immunoglobuline sous-cutanée. Cela évite ainsi au patient de se rendre à l’hôpital de jour pour recevoir ces immunoglobulines par voie intraveineuse ;
  • les patients nécessitant une alimentation par voie entérale ou parentérale ;
  • la douleur et le diabète sont également pris en charge grâce à un appareillage adapté (insulinothérapie par pompe à insuline, mise en place de PCA…)

Quel délai de prise en charge ?

En fonction de la complexité des soins, l’organisation d’une installation à domicile peut se faire en quelques heures.

La prise en charge par la Sécurité Sociale

En France, la prise en charge par les prestataires de service s’inscrit totalement dans le système de soins. Cependant, pour être remboursé par la Sécurité Sociale, l’ensemble du matériel et des services mis à disposition des patients doit correspondre à la Liste des Produits et Prestations Remboursables (LPPR). Celle-ci correspond à un ensemble de produits et prestations, vendus par des professionnels (de santé ou non). Ainsi, sauf absence de prise en charge, le prestataire sera remboursé par la Sécurité Sociale sur les bases de la LPPR (système de tiers payant). Le patient, s’il est couvert par sa complémentaire santé, n’aura donc pas besoin d’avancer les frais engagés. L’entreprise se charge de la gestion du dossier administratif avec la Sécurité Sociale. 

Voici deux exemples :

  1. Un patient atteint de mucoviscidose sera pris en charge à 100% de la même façon qu’à l’hôpital pour le remboursement des soins mis en place à domicile. 
  2. Pour une nutrition entérale avec pompe est compris dans le forfait LPPR :
    • la pompe à nutrition
    • une tubulure par jour
    • 2 seringues de rinçage par semaine
    • poches à eau 

Si le prestataire fournit plus de matériel, il ne sera pas remboursé par la Sécurité Sociale (à moins que cela soit précisément prescrit).

Une prestation spécialisée 

Pour mieux comprendre le rôle du prestataire de service, Elhem B. nous décrit davantage la mission qu’elle mène dans l’entreprise pour laquelle elle travaille. 

 « Nous proposons un ensemble de services de santé, dispensés par une équipe pluridisciplinaire, pour une prise en charge globale des patients lors de leur retour à domicile » indique-t-elle. « Le but est de les encadrer, les rassurer mais également les former à utiliser leur appareillage, s’ils en sont capables. Notre association (Association Grenobloise pour les Insuffisants Respiratoires rattachée à la Fédération Antadir travaille en collaboration avec toutes les associations du réseau Antadir, notamment lorsqu’un patient est amené à se déplacer, pour partir en vacances, par exemple. Il reste ainsi couvert par notre prestataire, partout en France métropolitaine ».

Le rôle de l’infirmière dans la prestation de service

Selon Elhem, l’infirmière prestataire de service joue un rôle à la fois d’éducation technique et thérapeutique mais garde une casquette de soignant.  « Je suis infirmière rattachée à l’unité péri hospitalière, spécialisée en Ventilation Non Invasive. Les patients nous sont donc envoyés directement par les médecins de l’hôpital. Je rencontre généralement des malades insuffisants respiratoires chroniques, ayant des difficultés à s’oxygéner correctement » explique-t-elle.

« Nous les recevons en hôpital de jour, où nous procédons à différentes mesures : taux de dioxyde de carbone sanguin, mesure de spirométrie (One flow), saturation… Ensuite, une fois appareillés, les patients sont gardés une heure afin de réaliser les réglages de leur appareil  de ventilation non invasive, de leur masque… Cela nous permet de nous rendre compte de l’amélioration des échanges gazeux, par la diminution de l’hypercapnie » poursuit Elhem.

 « Mais c’est l’utilisation régulière de leur appareillage, couplée à une bonne observance, qui permettra une amélioration concrète de leur fonction respiratoire. Ce qui impactera, de manière positive, leur qualité de vie globale».

La mission de l’infirmière ne s’arrête pas là. De retour à domicile, le patient doit poursuivre son traitement. « Il sera ensuite revu régulièrement, pour éviter une baisse de l’observance, voire un abandon  définitif de son appareillage » précise Elhem.

Des besoins propres à chaque patient

Tous les patients ne sont pas capables de gérer seul un appareillage compliqué. A la sortie de l’hôpital, lorsque le prestataire est sollicité, tous les paramètres de prise en charge du patient seront donc évalués : 

  • le patient a-t-il besoin d’une infirmière libérale ? ;
  • doit-on la former sur le matériel utilisé ? ;
  • le patient nécessite-il une formation par rapport au traitement ? ;
  • quelle est la voie d’abord ?

Dans ces cas-là, l’infirmière procédera de manière différente, suivant plusieurs étapes : 

  • passage dans le service pour échanger avec les infirmières sur l’état du patient ;
  • rencontre avec  le patient +/- sa famille, afin d’expliquer le déroulement de sa prise en charge. Aide à l’élaboration des ordonnances par rapport aux besoins ;
  • recherche de l’infirmière libérale (ou appel de l’infirmière du patient) ;
  • préparation du matériel, commande éventuellement des produits en pharmacie (hospitalière ou de ville) ;
  • formation si nécessaire de l’infirmière libérale  par rapport au matériel utilisé, transmission des protocoles du service ;
  • livraison du matériel à domicile, rencontre de la famille ou du patient, ré-explication de la prise en charge ;
  • appel du patient quelques jours après l’installation pour s’assurer du bon déroulement des soins ;
  • les coordinateurs sont en relation avec l’hôpital et informent le service du déroulement de la prise en charge à domicile.

 Chez certains prestataires, en fonction de l’activité, l’infirmière développe d’autres compétences.

Un rôle technique

  • L’infirmière peut participer avec les équipes soignantes à l’élaboration des protocoles spécifiques à un service pour la prise en charge à domicile ;
  • Elle aide aussi à l’élaboration des ordonnances de matériel.

Parfois, un rôle commercial

  • Prospection commerciale auprès des services hospitaliers afin de faire connaître la prestation de service.
  • Participation à des salons spécialisés dans un double but : se faire connaître et s’informer.
  • Contact avec les fournisseurs afin d’être informé des nouveaux produits, des nouveaux matériels et des nouveaux  traitements possibles au domicile.
  • Suivi de clientèle, c'est-à-dire entretenir les contacts avec les services hospitaliers qui travaillent avec l’entreprise. Être le lien entre la ville et l’hôpital en remontant les informations concernant le patient à domicile.
Creative Commons License

Rédactrice Infirmiers.com Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicité

Commentaires (4)

loupio

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#4

rajout d'un prestataire

il y a aussi Santélys

lynette37

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#3

Ou exercer?

Liste non exhaustive... Je cherche à compléter cette liste...

mavil99

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

La paie

C'est variable,mais ca tourne autour de 2500 brut + voiture de fonction à l'embauche.

sunny31

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

tres bonne fiche manque juste la paie

une fourchette à donner concernant la paie ?