ESI

Les frais de rentrée en IFSI atteignent des sommets en 2019 !

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Encore cette année, la tirelire des étudiants en soins infirmiers en prend un coup, selon l’indicateur du coût de la rentrée 2019 présenté par la Fnesi en partenariat avec la Fage. En 2019, les ESI devront encore débourser davantage que leurs homologues des autres facultés. Pire, les frais de rentrée ont même augmenté de 5,4% par rapport à l’an dernier !

Cette année, les ESI payeront 2 622,87 € pour la rentrée, soit 337,87 € de plus que les autres étudiants de l’université.

Cette année, les étudiants en soins infirmiers payeront en moyenne 2 622,87 € à la rentrée, soit 337,87 € de plus par rapport aux autres étudiants de l’université. Pire encore, malgré la fin du concours, les ESI vont débourser davantage d’argent que l’an dernier : près de 5,4% de plus ! Et pourtant, en 2018 les frais étaient déjà élevés avec un coût moyen de 2 487,49 € .

Des chiffres impressionnants qui viennent d’être communiqués par la Fédération nationale des étudiants en Soins infirmiers (Fnesi), qui en partenariat avec la Fage publie chaque année un indicateur du coût de la rentrée. Il s’agit des frais moyen qu’un étudiant primo-entrant en licence, sans double inscription, non boursier et ne vivant plus au domicile familial dépense pour sa rentrée universitaire. Celui-ci comprend les coûts de la vie courante comme le loyer, l’alimentation ou les transports mais aussi les dépenses inhérentes à la rentrée comme les frais d’inscription, la Contribution de Vie Etudiante et Campus (CVEC) ou la souscription à une assurance logement. Mais comment cela se fait-il que les frais ont encore augmenté cette année alors que l’on s’attendait plutôt à une baisse suite à la fin du concours ? Avec l’universitarisation, pourquoi les ESI paient toujours plus cher leur formation que les autres alors qu’ils sont supposés être à présent des étudiants à part entière?

Une rentrée à la facture salée pour tout le monde De manière générale, cette rentrée coûte plus cher que celle de 2018 pour l’ensemble des étudiants. La Fage ayant elle aussi noté une hausse des frais de 1,98%, qui serait notamment due à l’inflation. Or, selon la DREES, les ESI seraient issues des classes socio-professionnelles moins aisées, d’où l’importance que les aides sociales attribuées par les pouvoirs publics soient plus justes, dénonce la Fnesi. Le...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)