INFOS ET ACTUALITES

84% des infirmiers satisfaits de leur travail !

Une grande majorité (84%) de professionnels de santé se dit satisfaite de l'exercice au quotidien de sa profession, dans un sondage MACSF/Enov Research dont les résultats ont été diffusés le 19 mars 2014.

infirmière hôpital chambre patient

Deux infirmiers sur 10 disent avoir un conjoint professionnel de santé

Intitulée "Baromètre professionnels de la santé", l'étude a porté sur les chirurgiens-dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes, médecins, orthophonistes et pédicures, et pharmaciens. Elle a été réalisée du 17 janvier au 13 février 2013, par téléphone, auprès de 1 503 professionnels de santé, dont 720 en cabinet, 461 en établissements de soins, 207 étudiants et 115 internes en médecine. Les résultats ont été redressés pour donner à chaque profession son poids réel.

Parmi les sondés, 84% se disent satisfaits de l'exercice au quotidien de [leur] profession (dont 24% très satisfaits), contre 75% des Français (selon le Baromètre du moral des professionnels de novembre 2012, cité par l'étude). Les kinésithérapeutes, les orthophonistes et les pédicures sont les plus satisfaits (92%), devant les chirurgiens-dentistes (87%), les internes (86%), les infirmiers (84%) et les médecins (83%). Les pharmaciens ferment la marche, avec 75%.

La plupart des professionnels (93%) se montrent satisfaits de la vie qu'ils mènent, contre 82% pour l'ensemble des Français (étude de la Commission européenne de 2009). Ce résultat fluctue entre 76% des pharmaciens et 95% des kinésithérapeutes, internes et infirmiers. Globalement, 86% se disent optimistes pour leur avenir personnel (61% pour les pharmaciens, 92% pour les étudiants).

Les kinésithérapeutes sont ceux qui estiment le plus que leur profession a une bonne image auprès du public (98%), devant les infirmiers (93%). Les pharmaciens se situent à 83%, les médecins à 78% et les chirurgiens-dentistes à seulement 38%.

La plupart des professionnels - 93% - se montrent satisfaits de la vie qu'ils mènent...

La cotisation à un syndicat est mentionnée par 24% des sondés, contre 8% pour l'ensemble des Français (étude de 2008 de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques - Dares). Ce taux atteint 67% chez les pharmaciens, 53% chez les internes, 44% chez les chirurgiens-dentistes, 38% chez les médecins, ou encore 17% chez les infirmiers (34% pour les libéraux, 14% pour les salariés). Un biais apparaît cependant, car 4% des médecins et 9% des infirmiers ayant dit cotiser à un syndicat ont cité l'ordre.

Trois quarts (75%) de l'échantillon dit avoir confiance dans le système de santé, contre 59% des Français (étude Harris Interactive de décembre 2012). Le taux oscille entre 62% chez les chirurgiens-dentistes et 83% chez les étudiants. Alors que 82% des internes, 75% des étudiants et 72% des médecins disent craindre d'être mis en cause par un patient dans l'exercice de leur profession, ce taux tombe à 28% chez les kinésithérapeutes. Il est de 64% chez les chirurgiens-dentistes, 53% chez les infirmiers, 49% chez les pharmaciens et 29% chez les orthophonistes et pédicures.

La quasi-totalité des libéraux souhaitent le rester

Parmi les professionnels répondants, 39% exerçaient en libéral, 57% comme salariés et 4% de façon mixte. La plupart ne souhaitaient pas changer de mode d'exercice (96% des libéraux, 78% des salariés, et 68% de ceux en exercice mixte).

La MACSF observe que, parmi les libéraux, les femmes sont plus nombreuses à avoir le projet de changer de statut. Ces projets se déclenchent le plus souvent dans les cinq premières années d'exercice.

Chez les salariés, le projet d'installation en libéral vient en général après cinq ou 10 ans d'exercice. Le projet d'exercice mixte concerne de manière plus marquée les médecins.

Parmi les étudiants et internes, 26% souhaitent, dans les cinq ans, devenir libéraux, 45% salariés et 26% avoir un exercice mixte. Parmi ceux qui veulent devenir libéraux, 86% se voient exercer en cabinet de groupe, 51% être titulaires, 35% collaborateurs et 14% remplaçants.

A la question "Qu'est-ce qui vous a le plus manqué lors de votre installation?", les premières réponses des libéraux, parmi celles proposées, ont été "un accompagnement administratif ou juridique" (42%), "une aide financière à l'installation" (27%) et "un coaching régulier les deux-trois premières années par un de vos pairs" (19%).

Par ailleurs, un médecin sur deux et un chirurgien-dentiste sur deux disent avoir un conjoint professionnel de santé, contre deux infirmiers sur 10.

Commentaires (5)

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#5

Tout va très bien Madame la Marquise...Tout va très bien

Comment savoir qu'on n'est pas heureux si on a connu que ça ?

T'es pas heureux ! Bon bin on va dire que t'es pas infirmier.

De toute façon c'est ça ou rien.
Parce qu'infirmier si tu arrètes, tu dois reprendre n'importe qu'elle étude à zéro. Si t'es plus infirmier t'es rien, zéro, nada ! 10 ans à gérer les médicaments... mais obtenir une passerelle pour devenir préparateur en pharmacie vous n'y pensez pas !

Une bonne manipulation c'est une manipulation ou le manipulé a la conviction d'etre libre.
Vous etes heureux. Dormez je le veux !

Je vais bien, tout va bien....

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

64 commentaires

#4

quelle blague ...

une bien belle accroche ... "84% des infirmiers (qui d ailleurs représentent combien de sondés dans un échantillon de 1500 personnes sur 8 professions ?) satisfaits de leur travail !" (n oublions surtout pas le point d exclamation...)

93% des professionnels sont heureux de la vie qu ils mènent

d ailleurs 92% des IDE voulaient un ordre infirmier

comment être sur à 200% qu on nous prend pour des c......

maphilosophy

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

Gros mensonge !!!

Je suis infirmière et je ne suis pas satisfaite de mon travail. Il en est de même pour mes copines et mes collègues qui exercent la même profession. Alors, dites moi comment vous avez fait pour obtenir un tel chiffre? Pitié ne nous achevez pas car nous sommes déjà entrain d'agoniser.....

loulic

Avatar de l'utilisateur

257 commentaires

#2

Combien ...

… d'infirmiers ont été interrogés ? Combien d'IDEL et combien de salariés ?

loulic

Avatar de l'utilisateur

257 commentaires

#1

Comment ...

Comment trouve t'on 39 % de libéraux et 57 % de salariés quand sur les 1500 personnes interrogées 720 travaillent en "cabinet" et 460 en "établissements de santé" ?

Par ailleurs comment a été seléctionné l'échantillon ? Uniquement chez les sociétaires de la MACSF ?