INFOS ET ACTUALITES

Video - "Chez nous" : Une IDEL au cœur de l'extrême droite

par .

Cet article fait partie du dossier :

Présidentielles

    Précédent Suivant

Ce 22 février 2017 marque la sortie du film « Chez nous » de Lucas Belvaux. Le long métrage met en scène le quotidien de Pauline, infirmière libérale dans le Nord, qui intègre le « Bloc patriotique », un parti d'extrême droite semblable, en tout point, au Front National. Infirmiers.com a interwievé l'actrice principale, Emilie Dequenne mais aussi le réalisateur.

« Chez nous ». Un titre qui à première vue peut sembler simpliste mais derrière lequel se cache un film très engagé. Il raconte le quotidien de Pauline, une infirmière libérale qui exerce à Hénard, une ville fictive du Nord-Pas-de-Calais, et élève seule ses enfants tout en se montrant dévouée à ses patients. Sensible à la misère sociale qui l'entoure et qui touche sa patientèle, elle se laissera séduire par les idées d'un parti d'extrême droite (très) proche du Front National. Pauline est bienveillante avec tous ses patients, dont certains sont la cible directe du parti qu'elle va représenter. Or, dès que sa candidature est connue, elle sent un fossé se creuser autour d'elle. Ce malaise intérieur va paradoxalement amener Pauline à durcir ses positions, explique Lucas Belvaux. Très vite rattrapée par la situation qui prend une ampleur de plus en plus importante, tant dans sa vie professionnelle que personnelle, Pauline sera face à ses choix et aux conséquences qu'ils peuvent entraîner. Ce film s'adresse d'abord à ceux qui un jour, demain peut-être, seraient tentés de répondre au chant des sirènes. Je ne sais pas si c'est utile. Je suis sûr, en tout cas, que ça vaut la peine d'essayer, précise le réalisateur. Une démarche qui s'inscrit dans une période électorale particulièrement suivie par les professionnels de santé entre autres. "Chez nous" est un film engagé, oui. Il n'est pas militant pour autant (...). J'ai essayé de décrire une situation, un parti, une nébuleuse, de décortiquer son discours, de comprendre son impact, son efficacité, son pouvoir de séduction, explique Lucas Belvaux. Un pouvoir qui aura un effet destructeur sur cette infirmière libérale aveuglée par son désir de changement. C'est aussi ce qui se passe avec les électeurs d'extrême droite. Plus on va leur dire que leur parti est cryptofasciste ou raciste, plus ils vont être dans la dénégation. Jusqu'au jour où, en ce qui concerne Pauline, le mouvement dans lequel elle s'est engagée va la toucher dans son intimité amoureuse, mais aussi bousculer ses valeurs soignantes...

Voir la bande annonce du film « Chez nous »

Creative Commons License

Gwen HIGHT  Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Retour au sommaire du dossier Présidentielles

Publicité

Commentaires (0)