INFOS ET ACTUALITES

L’alimentation est aussi un soin...

    Précédent Suivant

A l’occasion de la Journée nationale de l’alimentation à l’hôpital, le 20 juin 2013, les Hôpitaux de Lyon (HCL) souhaitent changer le regard du public sur l’alimentation à l’hôpital et sensibiliser les professionnels à l’importance de l’alimentation en tant que soin. Explications.

repas alimentation à l'hopital

20 juin - Journée nationale de l’alimentation à l’hôpital

Alors que l’obésité est considérée comme « le mal du siècle » à la ville, c’est au contraire la dénutrition qui pose problème à l’hôpital. L’hospitalisation est une période où l’appétit diminue (conséquences de la maladie, effets secondaires des traitements, repas pris seul dans son lit…). Cette perte d’appétit peut entraîner une perte de poids, voire une dénutrition.

Quel que soit le service de soins, entre 20 et 40% des patients hospitalisés sont concernés par la dénutrition, avec des conséquences sérieuses au plan médical : efficacité moindre des traitements, davantage de complications, augmentation de la durée d’hospitalisation.

La qualité du repas ne s’arrête pas aux portes de la cuisine

460 agents dédiés à la fonction restauration oeuvrent chaque jour pour produire, pour les patients des Hôpitaux de Lyon (HCL), quelque 20.000 plats. Des menus adaptés à leurs besoins nutritionnels, à leur pathologie, si possible à leurs préférences, et qui répondent à de nombreuses contraintes : la maladie, les recommandations nutritionnelles pour chaque âge, les normes techniques, d’hygiène et de qualité. Mais la qualité du repas ne s’arrête pas aux portes de la cuisine… Le service du repas contribue lui aussi au plaisir de manger et à une bonne prise en charge nutritionnelle des patients. « Il faut redonner sa place au repas dans les unités de soin, car il s’agit d’un soin à part entière », estime le Dr Cécile Chambrier, médecin à l’Unité Transversale de Nutrition et Présidente du Comité de Liaison en Alimentation et Nutrition (CLAN) des HCL.

Affiche journée de l'alimentationAu CHU de Lyon, certaines équipes en ont fait un projet de service, dans le cadre d’une démarche soignante : déconditionner les barquettes livrées par les unités de restauration pour dresser le contenu dans de la vaisselle, disposer le plateau repas de manière harmonieuse, apporter de la gaieté au plateau avec des serviettes de couleur, installer confortablement le patient, servir avec le sourire, souhaiter un bon appétit… « La marge de progression est encore importante », reconnaît le Dr Chambrier. « Cela fait partie des missions du CLAN des HCL : sensibiliser et former les soignants à l’amélioration de la prise alimentaire, au dépistage et à la prise en charge la dénutrition des malades ». Parmi les actions concrètes mises en place, le CLAN a développé depuis 2007 une formation sur le service du repas, en partenariat avec l’Institut Paul Bocuse, école spécialisée dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Plus de 200 aides-soignants des HCL ont pu être initiés aux fondamentaux de l’accueil et du service du repas, afin de proposer aux malades un service plus agréable et plus personnalisé.

Une journée de sensibilisation...

Pour changer le regard du public sur l’alimentation à l’hôpital et sensibiliser les professionnels à l’importance de l’alimentation en tant que soin, les HCL participent pour la 1ère fois à la Journée nationale de l’alimentation à l’hôpital, jeudi 20 juin 2013. Ce sera également l’occasion pour le CLAN des HCL, qui fut l’un des premiers à voir le jour en France, de fêter ses 10 ans. Professionnels de la restauration, personnels soignants impliqués dans l’alimentation et la nutrition et membres des CLAN seront réunis, pour proposer aux personnels des animations sur les différents sites des HCL : visite des services de restauration, stands dans les selfs, vidéos, informations et échanges autour de quizz, et dans les unités de soins sensibilisation aux conseils alimentaires donnés aux patients diabétiques. Le même jour, un menu unique amélioré, déclinable selon les régimes alimentaires, sera servi à 5.200 personnes : les patients dans les unités de soins et les personnels dans les selfs.

Chargée de communication Direction de la communication, CHU de Lyon cecile.duthyer@chu-lyon.fr

Retour au sommaire du dossier Diététicien

Publicité

Commentaires (0)