INFOS ET ACTUALITES

Annoncer des dommages associés aux soins : un guide de la HAS

La Haute autorité de santé (HAS) vient d'éditer un guide d'aide aux professionnels de santé pour l'annonce à un patient d'un événement indésirable grave survenu lors de sa prise en charge.

L'objectif de ce guide est d'améliorer la relation médecin-patient, mais aussi la qualité des soins, car la reconnaissance d'une erreur par un soignant ou une équipe soignante peut conduire à un changement de pratique.

Il y a entre 300.000 et 400.000 événements indésirables graves dans les établissements de santé chaque année, soit 1.000 événements par jour, uniquement pour les hôpitaux, car on n'a pas de données sur les professionnels libéraux, a rappelé Cédric Grouchka, membre du collège de la HAS.C'est donc un problème auquel tout soignant risque d'être confronté un jour.

Un professionnel de santé a "l'obligation légale, déontologique et morale d'annoncer au patient" que sa prise en charge a donné lieu à une complication grave. Mais cette obligation est "peu respectée, difficile et souvent mal faite".

D'ailleurs, le critère d'annonce d'événement indésirable grave est "le troisième critère le plus mauvais" parmi les critères utilisés pour la certification des établissements de santé, a-t-il ajouté.

Cette difficulté à annoncer cette mauvaise nouvelle au patient est notamment liée au fait que le professionnel de santé fait face à "des sentiments d'échec, de culpabilité, de honte, de peur d'être jugé par le patient et de peur d'une sanction ou d'un procès".

D'où l'idée d'un guide pour expliquer aux professionnels de santé "ce qu'il faut faire et ne pas faire". Cédric Grouchka a noté que ce que propose le guide peut passer pour des "conseils de bon sens", mais qui sont néanmoins utiles car au moment de la situation "émotionnellement difficile à gérer", le bon sens peut être oublié.

Ce guide a été élaboré par un groupe de travail comptant une quarantaine de personnes (représentants des patients et usagers et des professionnels de santé, experts) et s'est appuyé sur près de 400 références bibliographiques.

Savoir exprimer des regrets, des excusesLe guide met en avant plusieurs points, dont l'un des plus importants est de dire aux soignants qu'il faut "savoir exprimer des regrets, voire des excuses si une erreur a été commise", car les patients l'attendent, a indiqué Céline Schnebelen, chef de projet à la HAS.Il faut également faire une analyse des causes, car non seulement c'est important pour prévenir d'autres événements indésirables, mais là aussi c'est quelque chose que les patients attendent : comprendre ce qui...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)