INFOS ET ACTUALITES

Attaques à Paris : le "professionnalisme extraordinaire" des soignants

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Marisol Touraine s'est rendue samedi 14 novembre 2015 dans des hôpitaux parisiens au chevet de victimes des attentats terroristes, mais aussi pour saluer les professionnels qui les ont pris en charge, a­-t-­on appris auprès de son entourage.

Dès l'annonce des attaques à Paris, les soignants se sont immédiatement mobilisés pour secourir les victimes.

La ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes s'est déplacée à l'hôpital de La Pitié-­Salpêtrière et à l'hôpital Saint­-Louis qui font partie des établissements de l'Assistance publique­ hôpitaux de Paris (AP­HP) ayant accueilli des victimes des attentats terroristes survenus vendredi soir à Paris et Saint­-Denis. Elle a aussi accompagné le président de la République, François Hollande, à l'hôpital Saint-­Antoine. Samedi à 13h, 300 personnes restaient prises en charge dans les hôpitaux dont 80 étaient en situation d'urgence absolue, selon le bilan établi par l'AP­HP. Dimanche, l'AP­HP a annoncé avoir pris en charge une centaine de personnes supplémentaires, la plupart étant des personnes en état de choc psychologique. Elle a aussi indiqué que trois des blessés étaient décédés, portant à 132 le nombre de victimes décédées.

Marisol Touraine s'est d'abord rendue auprès de victimes et leur famille, à qui allaient ses premières pensées, indique-­t-­on dans son entourage. Elle a aussi pensé aux personnels hospitaliers, spécialement mobilisés dans ces moments terribles, et a tenu à saluer le dévouement, l'engagement et le professionnalisme extraordinaires des équipes concernées, rapporte-­t­-on de même source. La ministre a également évoqué ceux qui sont venus spontanément dans les hôpitaux. Des agents administratifs aux professeurs, en passant par des aides-­soignants…, ils sont vraiment très nombreux à s'être rendus dans les hôpitaux pour proposer leur aide, souligne-­t-­on au ministère. Au sein des deux hôpitaux, Marisol Touraine a aussi salué la réactivité exceptionnelle du dispositif de prise en charge des urgences sanitaires, qui a mobilisé au­delà de l'agence régionale de santé (ARS) Ile­-de-­France, les équipes et les ressources des autres ARS limitrophes. Ces ARS étaient toutes pré­positionnées pour intervenir en appui des services de la région Ile­-de-­France, souligne-­t-­on au ministère.

Au regard des graves événements, les principaux syndicats d'infirmiers libéraux ont de leur côté annulé les manifestations prévues ce lundi 16 novembre. L'Ordre National des Infirmiers et le Conseil International des infirmières rendent hommage à l'ensemble des professionnels sur le terrain Au lendemain de cet effroyable et tragique événement, l'Ordre National des Infirmiers exprime sa plus grande gratitude à l'ensemble des professionnels présents sur le terrain (pompiers, urgentistes, infirmiers,...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

jackpot63

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Remerciements de Marisol Tourraine aux soignants.

Madame le Ministre , les soignants acceptent vos remerciements.
Mais ces remerciements ne sont rien si le reste du temps vous continuez
a faire des coupe franches dans les moyens financiers et humains dans la
FPH.
Nos collègues parisiens ont montré ce week-end combien les soignants
sont impliqués dans la survie de nos populations.
Chirurgiens , Anesthésistes, Infirmiers anesthésistes, Infirmières de
bloc opératoires,Radiologues, manipulateurs en électroradiologie, aides
soignantes, ASH.... sont tous revenus pour secourir nos concitoyens.
Vos remerciements ont un gout amer dans nos bouches.
Les budgets alloués à la santé ne cessent de diminuer, la tarification a
l'activité est en train de tuer notre service public, la loi santé ne
fera qu'aggraver cette médecine a 2 vitesses, la profession d'infirmier
anesthésiste est en péril et vous ne faite rien, nos blocs opératoires
ferment les uns après les autres car nous devons être rentable!!!
Ce week end NOIR la fonction publique (Police, Pompiers, Gendarmes,
Soignants) ont montré combien ils étaient capables de prendre leur
responsabilités.
A vous politiques d'en faire de même.