INFOS ET ACTUALITES

Attentat de Nice : plus de 60 volontaires formés à la psychiatrie de catastrophe mobilisés

Cet article fait partie du dossier:

Médecin

    Précédent Suivant

Plus de 60 professionnels psychiatres, pédo-psychiatres, psychologues et infirmiers spécialement formés à la psychiatrie de catastrophe sont actuellement opérationnels sur six lieux d'accueil pour répondre aux besoins liés à l'attentat perpétré jeudi soir sur la promenade des Anglais à Nice, selon une communication du gouvernement faite ce mardi en conseil des ministres.

visage puzzle

Des équipes formées à la psychiatrie de catastrophe oeuvrent assidûment auprès des personnes en souffrance psychologique après l'attentat niçois.

Ces volontaires viennent de toute la France pour renforcer les effectifs des cellules d'urgence médicale psychologique, au sein desquelles ils sont disponibles pour les familles des victimes et pour toutes les personnes qui en ressentent le besoin, peut-on lire dans le compte rendu du conseil des ministres. Le gouvernement indique que ces professionnels ont d'ores et déjà pris en charge plus de 500 personnes et que ce dispositif s'intègre pleinement au réseau des professionnels des établissements de santé de la région niçoise.

A ce jour, le bilan actualisé des victimes de ce nouvel acte de terrorisme est de 84 personnes décédées, dont 13 mineurs, et 308 personnes blessées, rapporte le compte rendu du conseil des ministres.

Le gouvernement rappelle que 330 patients ont été pris en charge par des établissements de santé de Nice (CHU, hôpital Lenval, clinique du parc impérial et clinique Saint-Georges) et des villes proches (Antibes, Martigues, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Grasse, Saint-Laurent-du-Var), ainsi que par l'hôpital d'instruction des armées (HIA) Saint-Anne à Toulon et le centre hospitalier (CH) de Monaco, qui ont accueilli des patients dans le week-end. Soixante-dix personnes étaient encore hospitalisées lundi soir, a annoncé la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, mardi matin à la radio, et 19 avaient un pronostic vital engagé. Marisol Touraine avait fait savoir dimanche que le remboursement à 100% (dépassements d'honoraires compris) des soins aux victimes d'attentats par l'assurance maladie obligatoire (AMO) s'appliquait dès maintenant.

S'agissant des victimes décédées, les opérations de médecine légale, visant à déterminer avec certitude les causes de chaque décès, sont achevées. La réalisation d'autopsie judiciaire a été limitée à 12 cas dans lesquels la cause du décès a été jugée complexe par les médecins légistes, des examens externes et le recours à l'imagerie médicale ayant suffi dans les autres cas, est-il indiqué dans le compte rendu du conseil des ministres. En tout, 69 victimes décédées ont été formellement identifiées et 52 permis d'inhumer ont été délivrés. Le processus de présentation des corps aux familles qui l'ont sollicité est en cours, et les premiers corps ont été restitués hier matin, est-il également écrit.

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)