INFOS ET ACTUALITES

Attentats : les services de secours salués par le monde hospitalier

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

Plusieurs fédérations, associations et syndicats du secteur hospitalier ont salué le 16 novembre 2015 dans des communiqués la forte mobilisation des services de secours vendredi 13 novembre à la suite des attaques terroristes perpétrées à Paris et à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

hôpital saint louis

Crédit photo : @pascal44p - L'hôpital Saint-Louis.

Tous les hospitaliers de France tiennent à exprimer leur plus profonde tristesse et veulent dire toute leur sympathie à l'égard des proches et familles des victimes, déclarent tout d'abord la Fédération hospitalière de France (FHF) et les cinq conférences hospitalières, dans un communiqué commun. Dans un communiqué séparé, la FHF Ile-de-France exprime sa vive émotion ainsi que sa compassion à l'égard des victimes et de leurs familles. Les membres de l'Association des directeurs d'hôpital (ADH) font part, de leur côté, de leur révulsion face aux odieux attentatsqui ont fait au moins 129 morts et plus de 350 blessés.

Tous insistent également sur la mobilisation des services de secours, notamment les professionnels des Samu-Smur et les pompiers. Les hôpitaux de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP), les autres hôpitaux franciliens et l'ensemble des professionnels de santé ont fait preuve d'une réactivité et d'un professionnalisme exemplaires, affirment ainsi la FHF et les conférences.

La FHF Ile-de-France salue aussi la forte implication de l'ensemble des équipes hospitalières de l'Ile-de-France, qui se sont mobilisées pour porter secours, et accueillir les nombreux blessés et personnes choquées.

Soulignant aussi cette forte mobilisation, l'ADH adresse un message particulier de reconnaissance aux services hospitaliers, aux équipes médicales et paramédicales et aux équipes dirigeantes de l'AP-HP, du Samu de Paris, des pompiers de Paris. Tous ont fait face de manière remarquable à une crise unique par son ampleur et ses dramatiques conséquences, souligne l'association.

Avenir hospitalier et la Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH) soulignent aussi l'engagement de la communauté hospitalière parisienne et des Samu de province. Nos concitoyens peuvent compter sur les personnels hospitaliers pour leur sécurité et la défense des valeurs humanistes que nous portons, déclarent les deux intersyndicats.

Dans un communiqué diffusé le 15 novembre 2015, Samu-Urgences de France a aussi rendu hommage au courage et à l'engagement sans faille des équipes de réanimation pré-hospitalières des hôpitaux et de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, aux équipes des Samu et des services d'urgence et à tout le personnel des établissements de soins qui se sont unis pour faire face à cette barbarie.

L'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a insisté sur le professionnalisme et l'"excellence" manifestés par les urgentistes et les personnels des hôpitaux "pour sauver le plus de victimes".

Elle a aussi assuré que la structure des hôpitaux avait bien tenu pour être au service des blessés.

Des valeurs et une mobilisation indéfectibles

Toutes les fédérations, associations et syndicats soulignent à cette occasion l'importance des valeurs guidant le service public hospitalier et promettent de ne pas faillir. La mobilisation exemplaire des professionnels de santé va au-delà de notre mission de soins et témoigne de notre résistance à l'obscurantisme, souligne Samu-Urgences de France. Nous ne mettrons pas le genou à terre et, quoi qu'il arrive, continuerons à assurer à tous le juste soin, affirme-t-il. Nous restons mobilisés et déterminés si par malheur les terroristes recommençaient, renchérit l'Amuf dans son communiqué.

Les hospitaliers que nous sommes tiennent à assurer à nos concitoyens leur profonde détermination pour porter très haut, qu'elles qu'en soient les circonstances, les valeurs d'humanité et de fraternité chères à notre République, déclarent de leur côté la FHF et les conférences. Rien ni personne ne parviendra jamais à [les] atteindre, affirment-elles.

Dans ces moments de peine, les directrices et directeurs d'hôpital conservent intact leur indéfectible attachement aux valeurs républicaines qui fondent l'action des hôpitaux publics, a assuré de son côté l'ADH.

Elle précise aussi que les hôpitaux qui sont des services publics accessibles à tous jour et nuit, sont concernés par les exigences de sécurité accrue formulée par le président de la République et le gouvernement.

Des mesures ont été adoptées dès ce week-end pour renforcer les contrôles et la surveillance des établissements, indique-t-elle.

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)