INFOS ET ACTUALITES

Besoin important d'infirmières et d'aides-soignantes dans le secteur médico-social

Les emplois sanitaires et sociaux constituent toujours l'un des profils les plus recherchés par les employeurs en 2011, selon une enquête sur les besoins en main-d'oeuvre de Pôle emploi et du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc).

Dans le secteur sanitaire et social, l'enquête, qui mesure les intentions de recrutement des employeurs pour l'année à venir, a recensé 194.772 projets de recrutement (contre 210.100 en 2010), soit 12% des besoins, et 22,7% des structures interrogées ont déclaré des projets de recrutement.

Parmi ces besoins de main-d’œuvre, 22.154 concernaient les métiers d'infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices et 36.538 les métiers d'aides-soignants (médico-psychologique, auxiliaire de puériculture, assistants médicaux,...), par rapport à 38.504 en 2010.

Le secteur de la santé et de l'action sociale apparaît très touché par les difficultés de recrutement mais ces difficultés ont été réduites par rapport à 2010 pour atteindre 41% des projets de recrutements (46,5% de cas difficiles pour les aides-soignants et 52,4% pour les infirmiers, cadres infirmiers et puéricultrices).

La fonction d'aide-soignant fait partie des 15 métiers les plus recherchés.

L'enquête montre aussi que sur les 4.222 intentions d'embauche de médecins, 836 de dentistes et 2.028 de pharmaciens, respectivement 68,5%, 64,7% et 43% des projets de recrutement sont jugés difficiles.

Cette proportion de cas difficiles est de 45,5% pour les techniciens médicaux et préparateurs (2.989 projets de recrutement), 38,9% pour les spécialistes de l'appareillage médical (2.036 projets de recrutement), 32,4% pour les psychologues et psychothérapeutes (1.830 projets de recrutement), 68,6% pour les autres professionnels paramédicaux comme les masseurs-kinésithérapeutes et les diététiciens (5.654 projets de recrutement) et 32,7% pour les sages-femmes (278 projets de recrutement).

Par ailleurs, "l'industrie chimique, pharmaceutique et le raffinage" fait partie des activités industrielles les plus enclines à embaucher en 2011, avec 4.749 projets de recrutement. Il apparaît que 27,4% des sociétés avaient des projets de recrutement. Toutefois, les difficultés de recrutement augmentent de 23% dans l'industrie pharmaceutique. La part des emplois saisonniers est en hausse, par rapport à 2010, quels que soient la taille de l'établissement et le secteur d'activité. Elle bondit de 133% pour l'industrie pharmaceutique et chimique.

L'enquête a été réalisée entre octobre et décembre 2010 par questionnaires auprès de 1,6 million d'établissements employeurs français (hors administrations de l'Etat et entreprises publiques) et 422.247 questionnaires ont pu être exploités.

Les résultats de l'enquête sont disponibles ici

Publicité

Commentaires (2)

naylah

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

ah Bon ???

ben ça dépend où parce là où je vie sur le pole emploi y a rien mais rien du tout !!!

Sancho

Avatar de l'utilisateur

183 commentaires

#1

Posez vous les bonnes questions

Augmenté les salaires à la juste valeur du travail effectué et comme par miracle les problèmes de recrutement ne vont pas perdurer...