INFOS ET ACTUALITES

"Biographie sensorielle" : un projet qui a convaincu

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

Organisé chaque année par la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France et GMF, le Prix Hélioscope valorise les équipes hospitalières qui coopèrent pour monter des projets au service des malades et de leur entourage. Pour sa 21e édition, il a récompensé le 25 juin dernier, 6 établissements pour des projets utiles et novateurs.

"Biographie sensorielle" : un projet qui a convaincu

Recueillir les habitudes des patients (émissions de tv regardées, musiques écoutées, fréquence des shampoings, position préférée pour dormir…) pour personnaliser les soins qu’ils reçoivent, c’est ce que permet la biographie sensorielle.

C’est le Centre Hospitalier Intercommunal André Grégoire (Montreuil) qui a reçu le premier prix Hélioscope, en récompense, rappelons-le, d’une action exemplaire de coopération entre les différents services ou métiers de l’hôpital, au bénéfice du malade. Les équipes ont été récompensées pour la mise en place, dans le service de réanimation, d’un système de biographie sensorielle. De quoi s’agit-il ? D’un projet pilote qui permet de recueillir les habitudes des patients (émissions de tv regardées, musiques écoutées, fréquence des shampoings, position préférée pour dormir…), et ainsi, de personnaliser les soins qu’ils reçoivent dans une démarche de prise en charge globale de la personne (physique, psychologique et sociale). Avec l’accord du patient bien sûr, la biographie sensorielle peut être transmise en aval pour les suites de la prise en charge médicale et paramédicale.

Grâce à la biographie sensorielle, cette approche, qui implique l’ensemble des professionnels du service, a progressivement replacé le retour aux sensations au cœur des prises en charge

Et vous, si vous participiez ?

Pour concourir, 2 étapes simples :

Favoriser un sentiment de sécurité dans une situation de vulnérabilité

C’est sous la responsabilité du Dr. Vincent DAS que le service développe en effet depuis plusieurs années ce projet de service centré sur l’humanisation et la personnalisation des soins apportés à chaque patient. Cette approche, qui implique l’ensemble des professionnels du service, a progressivement replacé le retour aux sensations au cœur des prises en charge et vise à apporter à la réanimation adulte un soin de développement spécifique intégrant l’environnement du parient, la famille, les soins psycho-socio-moteurs et le bien-être des soignants pour un Mieux vivre ensemble la réanimation.

Basée sur la stimulation basale, la formation de l’ensemble des professionnels du service de réanimation s’est appuyée sur des ateliers expérientiels, au cours desquels les professionnels ont pu expérimenter les situations vécues par les patients (mobilisation, bruit, lumière…). Ces ateliers ont ensuite permis d’engager des réflexions sur l’amélioration de la prise en charge du patient au sein du service.

21e édition du prix Hélioscope : les lauréats

  • 1er prix (7500 euros) : a récompensé le CHI André Grégoire (93) pour sa biographie sensorielle qui personnalise les soins des patients admis en réanimation.
  • 2e prix (6000 euros) : a été attribué au CH de Bagnols-sur-Cèze (30) pour la création de coussins ergonomiques et écologiques pour les patientes récemment opérées d’un cancer du sein, afin de limiter les douleurs).
  • 3e prix (4500 euros) : a distingué quatre projets initiés par le CH du Rouvray (76), spécialisé en psychiatrie, favorisant le décloisonnement des personnes hospitalisées en les rendant actrices de leur parcours de soins.
  • 4e prix (3000 euros) : a été décerné au Groupe Hospitalier du Havre (76) pour l’instauration de la biographie comme thérapie au service de soins palliatifs, une manière pour ces personnes de faire un bilan et d’exprimer leurs sentiments.
  • 5e prix (1500 euros) : a récompensé le CH de Périgueux (24) pour sa boutique solidaire implantée hors des murs de la psychiatrie qui reconnecte les patients avec l’extérieur. Des vêtements récupérés et triés sont vendus à petits prix par les patients.
  • Prix des sociétaires GMF (1500 euros) : il a récompensé le Centre Hospitalier de Dieppe (76) qui s’engage pour changer le regard sur le handicap. Lors de journées de sensibilisation sur le handicap, le soignant se met littéralement à la place du patient.
Creative Commons License

La rédaction d'infirmiers.com

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

Publicité

Commentaires (0)