AU COEUR DU METIER

Bris de vitres contre vie brisée...

Madame la Ministre, c’est donc après plusieurs jours d’attente que je prends la plume, espérant comme beaucoup d’autres infirmiers une réaction officielle de votre part à un événement passé presque inaperçu dans les médias, à savoir le suicide d'un infirmier toulousain sur son lieu de travail... Une réaction inaperçue car inexistante...  

vitres bris

Des bris de vitres qui font plus de bruit qu'une vie perdue...

Le 14 juin dernier, en marge d’une manifestation contre la Loi Travail, 15 vitres de l’hôpital Necker à Paris volent en éclat, conséquence de la bêtise de casseurs aveuglés par la haine de notre société certainement. Disons-le, cet acte est révoltant, honteux. Le lendemain de cette manifestation, vous vous rendez sur place le midi avec Monsieur le Premier Ministre, et faites part publiquement de votre plus vive indignation et de votre colère devant de tels agissements, et vous avez là bien raison.

Madame la Ministre, là où les choses deviennent incompréhensibles pour bon nombre d’infirmières et d’infirmiers, c’est que deux jours avant, le 13 juin 2016, au CHU de Toulouse, un infirmier de 55 ans se suicide dans son bureau, sur son lieu de travail. Et là, j’ai eu beau chercher, je n’ai pas vu un billet de condoléance sur votre blog, pas un communiqué de presse, pas même 140 caractères sur votre compte twitter pour qu’une enquête soit menée afin de faire toute la lumière sur ce qu’il s’est passé … Pourtant votre compte twitter n’est pas indisponible, preuve en est, le 10 juin, l’équipe de France de football avait eu droit à un tweet d’encouragement de votre part suite à sa victoire contre l’Albanie dans le cadre de l’Euro de football.

Madame la Ministre, infirmiers que nous sommes, nous ne pouvons que regretter amèrement ce qui s’apparente à un manque de considération, s’exprimant par ce silence ministériel qui ne devrait pas exister dans de tels cas… Il devient alors indécent à nos yeux de vous voir vous déplacer et crier votre indignation quand une devanture d’hôpital tombe. Le matériel ne peut prendre le pas sur l’humain. Ce n’est pas la première fois que ce silence nous surprend. Nous avons beau être...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (11)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

578 commentaires

#11

le 30 juin

toujours rien.
Normal.
Plus nécessaire de s'en étonner, de s'en désoler
plus nécessaire de s'agacer pour ça; gardons notre énergie

Creol

Avatar de l'utilisateur

26 commentaires

#10

En option

Un infirmier est une option variable et interchangeable dans la vie de tous les jours. On s’émeut pour un chaton écrasé, pour un médecin qui se suicide, pour un prof qui pete les plombs. Un infirmier c'est pas media vendable.
Quant à la ministre ..... Même mon chien est moins bête qu'elle.

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#9

Déontologie ordinale à géométrie variable.

Comme il est décrit plus bas, article 52 du code de déontologie en cours de réécriture (après avoir été sévèrement taclé par la Haute Autorité de la Concurrence) monsieur Mameri, alias bâton de réglisse, se gausse de sa propre législation ordinale en venant, ici, se plaindre au "au nom de toute la profession" quand le dit Ordre ne recueille que moins de 20% des adhésions.
Comme cela a été diffusé récemment sur le site du même Ordre infirmier, la Charte déontologique ordinale visant à réglementer les forums infirmiers semble échapper au même monsieur Mameri. En bref, faîtes ce que je dis ... mais ...

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#8

Car...

Car, si Madame le Ministre avait eu un tant soit peu de considération pour les infirmières et les infirmiers, nul doute qu'elle aurait approuvé la suppression de l'ordre infirmier votée par les Députés (baptisés avec dépit pour l'occasion "pieds-nickelés") en avril 2015.

Ex-conseiller

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#7

#petit-bâton de gendarme ...

Moralité : Faites ce que je dis, et surtout pas ce que je fais sinon pan-pan QQ !
Mais de toutes les façons, puisque le Secrétaire Général profère solennellement : " ... j'ai oublié de signer mais à tout dire , on s'en fiche et on a bien raison!" Eh bien nous aussi on s'en fout ! A bientôt !

Ex-conseiller

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#6

#bâton de gendarme...

ARTICLE 52
Conformément à la loi, il est interdit d'exercer la profession d’infirmier sous un pseudonyme. Un infirmier qui se sert d'un pseudonyme pour des activités se rattachant à sa profession est tenu d'en faire la déclaration au conseil départemental de l'ordre. Il est interdit, pour un professionnel agissant à titre privé sous couvert d’un pseudonyme, et quel que soit le moyen de communication utilisé, d’arguer de sa qualité de professionnel sans dévoiler son identité.
( Projet de code de déontologie validé par le Conseil national de l’Ordre des infirmiers – Page 13/24 )

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#5

Je ne crois pas.

Je ne crois pas que la priorité pour les infirmiers est d'obtenir de la considération de la part de la Ministre de la Santé...

batonderéglisse

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#4

ah oui...

Batonderéglisse est Karim Mameri. j'ai oublié de signer mais à tout dire , on s'en fiche et on a bien raison!

batonderéglisse

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#3

@Fanny1408, la décence c'est en option?

commencer votre commentaire en disant "Certes, une vie brisée est toujours un sujet triste et douloureux" pour après aller sur votre sujet "essentiel", pour indiquer que Karim Mameri , infirmier cadre de santé, ne précise pas qu'il est aussi élu de l'ordre....

comment dire?

Rien, je pense que votre commentaire se suffit à lui même !

Je suis élu, certes , mais avant tout infirmier cadre de santé, et sur le terrain aussi !! qui a le droit d'être scandalisé, et qui aime aussi réagir en son nom, l'ordre n'a rien à voir dans ce billet, alors Stop, arrêter un peu, cela devient obsessionnel .

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#2

Ordre Infirmier or not ordre infirmier ?

Certes, une vie brisée est toujours un sujet triste et douloureux. Mais que monsieur Mameri vienne publiquement critiquer la ministre sans mentionner son titre de secrétaire général de l'Ordre infirmier est un comble !
On savait l'Ordre discret en attendant la publication du décret relatif au code de déontologie pour lequel la ministre a été condamnée par le Conseil d'Etat, mais à ce point !!
Un autre ponte ordinal fait aussi dans l'oubli par omission soit sur son site syndical, soit sur son site ordinal.
Une appartenance à l'Ordre infirmier serait elle devenue "honteuse" ?

boblepongee

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

A voir aussi

Allez donc voir ce qu'il se passe à Gonnesse par exemple, nouvel hopital inaufuré avec 4 ans minimum de retard, des entreprenneurs embauchés au black dormant dans les structures plusieurs années, aucune normes respectées (d'ailleurs deux semaines après, incendie qui a ravagé un service entier) et personne n'en parlera   Coupe du monde oblige !

Pour l'hôpital touché par les casseurs, arrêtez de nous prendre pour des dialiseurs à frics, les assurances paieront les dégats. Merci de vous occuper ou d'injecter cet argent pour aider les patients, le personnels, l'infrastructure et non des réparations déjà prises en charges...

Bon je ne fais qu'un tour rapide de la question, cela prendrait des centaines de pages pour en parler correctement.