IDEL

Le cancer n’a pas eu leur peau…

par .

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Elles ont traversé l’épreuve du cancer du sein… Elles en sont sorties et décident de se réapproprier leur corps en le confiant aux mains d’autres femmes… munies d’aiguilles : un tatouage artistique pour recouvrir leur cicatrice ou leur sein reconstruit. Cela se passe à la Maison Rose, à Bordeaux, à l'occasion d'Octobre Rose,  rendez-vous annuel de l’engagement et de la solidarité dans la lutte contre ce fléau qu’est le cancer du sein.

Cancer du sein tatouage

Vaincre le cancer une deuxième fois en effaçant les séquelles… Le tatouage est là pour le montrer et le dire.

Dans le cadre d'Octobre Rose, dédié au dépistage du cancer du sein partout en France, voici une initiative à la fois inédite et porteuse de sens et d'inspiration. Libérées de la maladie, une dizaine de Girondines sont accueillies à la Maison Rose du 3 au 7 octobre lors de la semaine Rose tatoo. Elles vont pouvoir ainsi concrétiser un projet personnel dont la finalité est de transformer leur douleur physique et morale en création unique, personnelle et irréversible. Un tatouage en signe de victoire sur la maladie. Sandrine en témoigne : après mon cancer du sein, pour reconstruire, je veux que cela se fasse à ma façon, c’est ma féminité et pour cela j’ai fait le choix du tatouage. Ce tatouage occupera la moitié de mon corps libéré de la maladie, non pas comme l’ersatz d’un sein perdu mais comme le conquérant d’un nouveau territoire. Les séances sont organisées chaque jour dans un studio de tatouage monté spécialement pour l’occasion. Cette expérience intime de création permet le face-à-face de duos tatoueuse-tatouée qui ne se seraient jamais rencontrées sans ces circonstances.

J’ai conscience que la dimension de mon art, dans ce champ si particulier, exalte la relation. A laquelle s’ajoute le sentiment d’une immense fierté d’avoir été capable d’accompagner cette démarche si singulière… »
David, tatoueur

Rappelons que la Maison Rose, première du nom, est née en février dernier à Bordeaux à l'initiative de l'équipe de Rose magazine Cosy et féminin, dédié aux femmes malades du cancer et à leurs proches, ce lieu de vie accompagne les femmes pendant et après leur traitement et les aide dans leur vie quotidienne . On y retrouve l’ADN de Rose Magazine, rester femme pendant son cancer. Crédit – nathaliekaid/photos Affirmation de confiance dans la vie, message d’espoir, fierté...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)