INFOS ET ACTUALITES

Canicule : Agnès Buzyn a réussi à tirer son épingle du feu

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

Après deux semaines de fortes chaleurs, Agnès Buzyn a dévoilé des données rassurantes concernant les passages aux urgences liés à la canicule. Omniprésente durant la période estivale, la ministre s’est ainsi fait connaître du grand public.

Agnès Buzyn urgences canicule

« L’activité a été un peu renforcée comme tous les étés » elle était « assez peu liée à la canicule »

L’actuelle ministre des Solidarités et de la Santé a su garder son sang-froid même pendant les pics de chaleur. Après deux semaines où le thermomètre a affiché des températures particulièrement élevées, Agnès Buzyn évoque un bilan plutôt rassurant. Toutefois, la vigilance reste de rigueur concernant l’impact (de ces fortes chaleurs) sur les personnes âgées. Même si la ministre a levé l’alerte canicule et stoppé la diffusion de messages de prévention dans les médias elle a insisté sur ce point. Je demanderai aux collectivités locales et aux associations de rester mobilisées pour contacter les personnes âgées jusqu’au week-end.

S’il y a eu une suractivité dans certains services d’urgences dans les zones touristiques, elle n’était pas ou assez peu liée à la canicule

« Pour l’instant, pas d’alerte majeure »

Tweet Agnès BuzynInvitée à Europe 1 mercredi 8 août, Agnès Buzyn s’est exprimée sur les épisodes caniculaires que la France a vécu ces dernières semaines. Elle a dressé un bilan positif soulignant que si l’activité a été un peu renforcée comme tous les étés » elle était « assez peu liée à la canicule. En effet, les chiffres se montrent rassurants : les arrivées aux urgences associées aux pics de chaleur représentent entre 3% et 6% des passages aux urgences tous les jours depuis 15 jours. Si Agnès Buzyn admet que certains établissements ont subi des tensions, la situation est restée maitrisée avec en moyenne 25 hôpitaux en tension par jour sur les 650 qui reçoivent les urgences.

Une bonne maîtrise de la communication ?

Sur tous les fronts depuis le début de la période estivale, la ministre s’est montrée très présente. Elle a d’ailleurs rassemblé l’ensemble des acteurs concernés par le dispositif caniculaire ce 8 août afin de faire le point avant de partir en congés. Une tactique qui pourrait bien porter ses fruits. C’est du moins l’opinion d’Arnaud Mercier, professeur de communication politique à Paris II et interrogé par le HuffingtonPost : Elle fait le job. Parce que l'important pour les ministres, depuis la calamiteuse prestation de Jean-François Mattéi, c'est de montrer qu'ils sont là, qu'ils ne minimisent pas le problème, qu'ils vont sur le terrain, qu'ils s'assurent que tout est en place.

Un avis en partie partagé par Bernard Sananès, président de l’Institut Elabe. Celui-ci estime que la bonne gestion des épisodes caniculaires par la ministre pourrait l’aider à mieux se faire connaître du grand public. Interviewé par l’Opinion sur le sujet, il explique que comme la plupart des ministres « experts », elle n’est pas encore bien identifiée par les Français. Dans une enquête récente réalisée par Elabe, moins d’un Français sur 2 disait la connaître de nom, 25 % seulement disaient bien la connaître. En notoriété, elle reste donc en bas de classement des ministres. Or, s’agissant de l’épisode de canicule, elle semble maîtriser parfaitement les fondamentaux de la communication. En effet, Agnès Buzyn a même salué la mobilisation et l’engagement des professionnels de santé et des associations concernés durant cette période difficile. Ainsi, sa présence accrue lors de la saison estivale pourrait lui offrir une certaine popularité.

Et elle risque d’en avoir besoin, car elle va sans doute être d’autant plus sollicitée dans les mois à venir avec les réformes qui s’annoncent - dont la fameuse refonte du système de santé.

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

Publicité

Commentaires (0)