INFOS ET ACTUALITES

Le CHU de Nancy fête ses 40 ans et s'expose

par .

A l’occasion du 40e anniversaire du bâtiment Brabois adultes, le CHU de Nancy met en place deux expositions et diffuse un livre où le personnel de l'hôpital raconte son histoire ainsi que celle de l'établissement. Souvenirs et émotions sont au rendez-vous...

Le CHU de Nancy fête ses 40 ans

« 40 ans d'hôpital » : deux expositions et un ouvrage – CHU Nancy

Le 15 septembre 1973 était inauguré le bâtiment Brabois adultes du CHU de Nancy. 40 ans plus tard, l'établissement de santé consacre une exposition et un ouvrage destinés à raconter, au travers des portraits et témoignages de 40 agents hospitaliers, l'histoire de l'hôpital public. L'exposition « 40 ans d'hôpital » présente ainsi en posters ces professionnels qui garantissent le bon fonctionnement de l'établissement au quotidien. Les portraits ont été réalisées par la photographe plasticienne Alice Meyer. Ils font écho aux photographies personnelles de ces 40 volontaires datant des années 70.

En 2014, la célébration des 40 ans de l'hôpital Brabois adultes se poursuit avec l'exposition « Voyage au centre de ma chambre » qui met à l'honneur des patients volontaires du CHU de tous âges et de tous services. L'objectif est ici de croiser les regards de patients ayant envie de raconter leur hospitalisation au travers de photographies. En parallèle, Alice Meyer a réalisé un portrait de ces « voyageurs immobiles ».

40 témoignages dans un ouvrage

Pour mieux témoigner des évolutions du CHU de Nancy, un ouvrage intitulé « 40ans d'hôpital » a été édité. Du médecin au jardinier, en passant par l'aide-soignant ou l'infirmier, chacun des 40 agents hospitaliers livre son histoire personnelle et son quotidien. Ils mettent ainsi en lumière un secteur public qui a beaucoup changé en l'espace de quatre décennies. Ainsi, Gilles, infirmier, explique : ce n’est pas toujours facile, mais qui a dit que l’on exerçait un métier facile ? L’infirmier, qu’il soit en hôpital, en clinique ou en libéral, doit s’adapter immédiatement à toute situation Travailler à l’hôpital, c’est aussi apprendre à supporter des choses pas faciles sans pour autant s’endurcir. Il  faut écouter sa sensibilité en essayant de la domestiquer parce que c’est une force qui peut être utile. Quant à Serge, praticien en épidémiologie, il souligne que la grande différence par rapport à maintenant c’était le non-dit sur la maladie. La vérité était tue surtout en cas de cancer car le patient risquait d’être traumatisé. Nous prévenions la famille mais il y avait toute une culture autour du « On ne dit pas la vérité au patient ». La bascule s’est faite progressivement avec l’amélioration des prises en charge du cancer et la prise de conscience que le patient a aussi un rôle à jouer dans la guérison. Pour Marie-Thérèse, aide-soignante, la distance à garder avec le patient n’est pas toujours facile à évaluer. Moi, j’ai plutôt tendance à fonctionner au « feeling ». Je vis avec mes tripes. La reconnaissance de ce que je suis, je la trouve sur le terrain de l’hôpital... Avoir de la considération, avoir du temps pour m’occuper des patients, c’est ça la vraie médaille du travail. A noter que la somme récoltée par la vente du livre sera reversée intégralement à l'association Les Blouses Roses qui mène des actions auprès des personnes âgées et des enfants hospitalisés.

Le CHU de Nancy met un point d'honneur à favoriser l'accès à la culture des personnes hospitalisées dans le but de cultiver la dimension humaine de l'hôpital et l'ouvrir sur l'extérieur. Ainsi, tout au long de l'année, différentes actions sont organisées : pièces de théâtre, ateliers poésie, arts plastiques, expositions, lecture, concerts, danse... Tout cela, pour le plus grand plaisir des patients et des soignants !

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE Rédactrice Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)