INFOS ET ACTUALITES

Classement des hôpitaux : quand le SAMU est "pointé" du doigt

    Suivant

Le Point vient de publier ce jeudi 23 août son classement des meilleurs hôpitaux et cliniques de France, avec en plus cette année, une nouveauté : un classement des centres d’appels du SAMU. Celui-ci annonce que 4,6 millions d’appels seraient restés sans réponse en 2016. Des chiffres qui n’ont pas manqué de faire réagir les urgentistes comme la communauté soignante.

En 2016, 4,6 millions d’appels n’ont pas obtenu de réponses des opérateurs du SAMU, selon l’enquête publiée par le Point ce jeudi.

En 2016, 4,6 millions d’appels n’ont pas obtenu de réponses des opérateurs du SAMU, selon l’enquête publiée par le Point ce jeudi. Ces chiffres proviennent de l’exploitation de la base de données de la statistique annuelle des établissements de santé (SAE), informations qui sont collectées par le ministère de la Santé chaque année auprès des établissements. Or, selon l’hebdomadaire, ces données montrent que le taux de décrochés s’élève à 84% en moyenne. De même, sur les 101 centres de réceptions et de régulations des appels, seuls 20 atteignent le taux recommandé de 99 % par Samu-urgences de France, et seulement les hôpitaux de Verdun et d’Orléans parviennent à donner une réponse dans la minute.

Parmi les plateformes en bas du classement, on remarque le SAMU de Paris en avant dernière position avec 49,8% d’appels décrochés, juste avant celui de Pointe-à-Pitre (42,7%). Toutefois, ils sont 15 Samu à présenter un taux d'appels décrochés de 100%, notamment : Annecy (Haute-Savoie), Avignon (Vaucluse), Nice (Alpes-Maritimes), Charleville-Mézières (Ardennes), Foix (Ariège), Troyes (Aube), Guéret (Creuse), Tours (Indre-et-Loire), Le Puy-en-Velay (Haute-Loire), Orléans (Loiret), Cahors (Lot), Mende (Lozère), Verdun (Meuse), Alençon (Orne) et Auxerre (Yonne).

Problème de méthodologie ?Suite à la parution de ce classement, les réactions ont été vives du côté des professionnels de santé. L’AP-HP en particulier a tenu à contester les chiffres évoqués dans le Point via un communiqué. Il stipule que si, effectivement, les plateformes SAMU de l’AP-HP n’atteignent pas un taux de 100% de réponse, les données et leur interprétation, telles qu’elles figurent dans le Point, chiffrant à 253 000 « patients...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)