INFOS ET ACTUALITES

Communiqué de presse Ordre des Infirmiers Mission COUTY

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

actualité santéDans le cadre de la mission de concertation, initiée par le Ministre de la Santé et des Solidarités, Monsieur Xavier BERTRAND, sur la création de l’Ordre Infirmier, le Groupe Sainte Anne a assisté à la réunion plénière organisée par Monsieur COUTY le 7 mars 2005 et tient à exprimer sa déception et son désaccord total sur les premières conclusions à venir.

Les discussions tenues en dehors du sujet lors de cette réunion, la composition de l’assemblée élargie à chaque fois à de nouveaux participants dont les fédérations hospitalières , confirment aujourd’hui les craintes des infirmiers de devoir faire les frais d’un traitement particulièrement « injuste » du dossier « Ordre des infirmiers ».
Ainsi, lors de cette réunion il a été proposé à l’assemblée la création d’un Ordre qui ressemble à un Ordre…mais qui n’en aurait pas toutes les missions et ne disposerait pas de niveaux régionaux et départementaux !!!

Sous prétexte de « faire le poids face aux médecins », il est proposé d’étudier l’opportunité d’accorder des compétences ordinales à des nouvelles organisations interprofessionnelles qui ressemblent étrangement aux anciennes dont les infirmiers peuvent juger au quotidien comment ils fonctionnent (ou dysfonctionnent !!).

Le Groupe Sainte Anne ne peut être en accord avec ce type de propositions et a réaffirmé lors de la réunion les points suivants.
Le groupe confirme aujourd’hui sa demande sans concession de création d’un Ordre des Infirmiers avec ses niveaux national, régional, départemental comme préalable à toute inter professionnalité. Seul un Ordre professionnel permet d’intégrer la diversité de la réalité professionnelle dans sa globalité. Ce n’est pas faire preuve de corporatisme que de vouloir enfin parler d’une seule voix sur l’ensemble de l’exercice, qui aujourd’hui évolue vers des activités de plus en plus diversifiés, spécialisées et pointues du fait de l’évolution des techniques et des besoins particulièrement en ambulatoire et de vouloir évoluer en harmonie avec l’organisation de nos collègues européennes.
Les Infirmiers ressentent comme profondément injuste face à leur rôle social et clinique de devoir « négocier » sans fin leur organisation professionnelle contrairement à leurs confrères kinésithérapeutes et podologues qui l’ont obtenue. Le rapport IGAS de janvier 2006 sur « l'organisation juridique, administrative et financière de la formation continue des professions médicales et paramédicales » souligne cette incohérence…
Le groupe comprend et prends acte de l’opposition totale des centrales syndicales mais ne peut en tenir compte plus avant dans la mesure où les missions d’un ordre n’empiète absolument pas sur les missions des syndicats. Les intérêts à ne pas faire sont donc ailleurs.

Le groupe constate avec inquiétude que la création de l’Ordre Infirmier se trouve aujourd’hui au cœur d’enjeux de représentations professionnelles et syndicales, d’acquis individuels, d’apriori idéologiques bien éloignés du souci des infirmiers de contribuer à l’amélioration de la sécurité et de la qualité des pratiques infirmières en France comme en Europe.

Aucune autre instance syndicale, politique, administrative, …ne peut répondre à l’approche globale, éthique et déontologique professionnelle aujourd’hui nécessaire à la qualité et la sécurité des soins infirmiers. Loin de tout corporatisme, cet Ordre est donc essentiel pour faire face à tous les enjeux auxquels les Infirmiers doivent et veulent répondre. Faute de quoi les Infirmiers n’auront pas le droit « d’être » une profession responsable, malgré un rôle propre et un décret de compétence que beaucoup d’autres professions de santé leur envient.
Le Groupe Sainte Anne souhaite attirer aujourd’hui l’attention sur cet enjeu majeur que représente la création d’un Ordre Infirmier pour répondre aux évolutions de notre profession. Un nouvel échec démobiliserait sans doute de manière durable les infirmiers, notamment les plus jeunes au sein des Instituts, marquant ainsi les esprits pour longtemps, ceux de la profession et des usagers aussi !

Le groupe va reprendre contact avec les autres Ordres pour avancer maintenant de manière technique sur le projet de loi à venir porté par les députés R. MAILLIE et M. BRIOT et souhaite maintenant se concentrer uniquement sur les aspects techniques de ce prochain texte avec les parlementaires qui se sont engagés à créer un Ordre des Infirmiers.

Contact presse : Jean Jacques SCHARFF, 0621490216, contact@groupe-ste-anne.org , http://www. groupe-ste-anne.org.

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (0)