INFOS ET ACTUALITES

Continuité des soins : des progrès à faire...

    Suivant

Seule la moitié des courriers de fin d'hospitalisation comporte les huit éléments minimaux indispensables à la continuité des soins et est envoyée dans un délai de huit jours, a-t-on appris lors d'une conférence organisée le 24 novembre 2014 à l'occasion de la semaine de la sécurité des patients.

La direction générale de l'offre de soins (DGOS) et la Haute Autorité de Santé (HAS) ont présenté les indicateurs de qualité et de sécurité des soins publiés le 24 novembre 2014, ainsi que les évolutions du site Scope santé et les indicateurs de résultats en développement. Avec la mise en place du recueil biannuel, l'année 2014 est celle des résultats des indicateurs transversaux recueillis dans les établissements de médecine et chirurgie obstétrique (MCO), de soins de suite et de réadaptation (SSR), d'hospitalisation à domicile (HAD) et de santé mentale. Les indicateurs de spécialité seront recueillis et publiés en 2015.

24 au 28 novembre 2014 : 4ème édition de la semaine de la sécurité des patients : « Ensemble, engageons-nous pour des soins continus entre la ville et l’hôpital »

soins de ville continuité des soins

Encore des efforts à faire en termes d'envoi de courrier de fin d'hospitalisation adressé au médecin de ville, à la structure de transfert ou remis au patient le jour de sa sortie.

Globalement les résultats des établissements se sont améliorés, notamment en ce qui concerne la tenue du dossier patient et du dossier anesthésique, ainsi que l'évaluation de la douleur. Néanmoins, les objectifs sont loin d'être remplis pour certains critères. C'est le cas de l'envoi du courrier de fin d'hospitalisation adressé au médecin de ville, à la structure de transfert ou remis au patient le jour de sa sortie.

Or, selon les résultats publiés, seule la moitié des courriers de fin d'hospitalisation comporte les éléments minimaux indispensables à la continuité des soins et est envoyée dans les huit jours pour les établissements MCO, santé mentale et HAD (plus de deux tiers dans les SSR). Le plus souvent, il manque un des quatre éléments indispensables, précise le dossier remis lors de cette conférence de presse pour les MCO. En revanche, c'est le délai qui n'est pas respecté dans la moitié des établissements de santé mentale et HAD. Près de 80% des courriers sont conformes dans les établissements SSR, mais les variabilités entre établissements sont importantes.

Les événements indésirables qu’ils soient graves ou non, sont encore trop fréquents, avec plus de 300 000 cas par an en France. Pour éviter ces événements, et assurer une sécurité optimale aux patients, chaque établissement, chaque équipe, chaque professionnel doit s’engager dans des démarches de qualité, de sécurité et de coordination des soins.

Cet indicateur ainsi que celui évaluant la tenue du dossier patient vont évoluer. Le nouvel indicateur "tenue du dossier patient" comporte 13 critères et fera l'objet d'un recueil national en 2016. L'indicateur "délai du courrier de fin d'hospitalisation" (DEC)s'intitulera "qualité du document de sortie". La mesure du document de sortie à J0 sera diffusée publiquement en 2016 et la qualité du document de sortie, qui comprendra 12 critères, sera expérimentée en 2015 pour un premier recueil national en 2016, selon le dossier remis aux journalistes. Le document élaboré par la HAS contiendra au minimum le motif de l'hospitalisation, la synthèse médicale du séjour, les résultats des examens, les traitements médicamenteux et les suites à donner.

Retour au sommaire du dossier HAD

Publicité

Commentaires (0)