INFOS ET ACTUALITES

Contre le cancer du sein : il faut avoir du cœur et des petites mains

Grâce à Octobre rose, de nombreuses patientes opérées suite à un cancer du sein ont pu recevoir un coussin particulier. En forme de cœur, il permet de les soulager de leurs douleurs. De nombreuses associations de couture ont mis leur savoir-faire et leurs aiguilles à disposition pour réaliser ces coussins antalgiques.

Contre le cancer du sein : il faut avoir du cœur et des petites mains

Des coussins pour soulager les femmes touchées par le cancer du sein © France Bleu

Les douleurs persistantes dans les cancers du sein ne sont pas rares, la fréquence allant de 25 à 60 % à distance des traitements, rappelle le CHU d’Amiens encore dans le contexte d’Octobre rose. Et pour cause, chimiothérapie, chirurgie, radiothérapie, hormonothérapie, les traitements présentent divers effets secondaires dont des douleurs parfois vives. Pour pallier cela, il existe divers moyens médicamenteux ou non. L’un d’entre eux, demeure méconnu : les coussins cœur ! Ceux-ci ont été fabriqués par plusieurs bénévoles passionnés de couture et ensuite distribuer dans les hôpitaux. A Amiens, c’est l’association ALDAP qui ont les a offerts aux patientes du CHU. Pour les remercier et montrer leur engagement, les membres du personnel ont même posé pour une photo devant l’établissement.

 Très régulièrement, j'ai des patientes qui se plaignent de douleurs, donc ça va vraiment être utile, et c'est mieux qu'un médicament

Conçu de manière ergonomique pour réduire les tensions post-opératoires, ce coussin permet de soulager les patientes. Très régulièrement, j'ai des patientes qui se plaignent de douleurs, donc ça va vraiment être utile, et c'est mieux qu'un médicament, souligne Marjorie, infirmière au centre de coordination de cancérologie de la Creuse, interrogée par France Bleu. Il est primordial que ces coussins cœur soit 100% coton, qu'ils aient tous la même forme et le même poids : 170 grammes. Ça a été calculé par le médecin américain qui a imaginé ces coussins, explique la soignante. On le place sous le bras et ça évite les tiraillements après une chirurgie, poursuit la professionnelle de santé. Dans la Creuse, c'est la mercerie Le Dé à coudre à Guéret qui a servi de point de collecte et qui a permis aux volontaires de se procurer le matériel nécessaire dont un patron en forme de cœur, que j'ai découpé et décalqué je ne sais plus combien de fois pour pouvoir le donner aux clientes qui voulaient participer à l'opération, raconte Nathalie, la propriétaire, à France Bleu. En tout 84 coussins ont été confectionnés par des particuliers ou des associations. Par ailleurs en Bretagne, ce sont des lycéennes qui se sont affairées à la tâche. Pour Sylvette, la présidente de l'association "Les petites mains", qui a participé à l’opération dans la Creuse, ce n’est pas bien compliqué à réaliser. Vous coupez autour, vous piquez, vous remplissez et c'est fait. On a essayé de faire quelque chose de joyeux, parce que lorsque on a besoin de ce coussin, les circonstances ne le sont pas vraiment.

Alors si vous aussi vous êtes inspiré, regardez la vidéo ci-dessous et à vos marques, prêt, cousez !

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Publicité

Commentaires (0)