INFOS ET ACTUALITES

Convergence Infirmière communique - amendement 217

actualité santéCommuniqué de presse de Convergence Infirmière - Après l’émoi provoqué par le vote de l’amendement 217 autorisant une personne handicapée à faire appel à une tierce personne de son choix -non professionnelle de santé-, pour exécuter certains actes de soins, le Ministère a réuni le 16 novembre 2004 l’ensemble des acteurs concernés pour une première séance de concertation.

L’APF et l’AFM, qui demandent déjà depuis plusieurs années la mise en place de cette disposition, souhaitent grâce à elle, favoriser la prise en charge et l’autonomie des personnes handicapées qui revendiquent les mêmes droits que les personnes valides, lorsque, pour des raisons purement physiques, elles ne peuvent accomplir certains actes de la vie quotidienne.

Cependant, ces associations se disent ouvertes à une révision du texte sans que, pour autant, celui-ci soit renvoyé aux calendes grecques.

Convergence Infirmière quant à elle, a réaffirmé son opposition au vote de ce texte qui ne respecte pas la compétence des infirmières et qui ouvre une brèche juridique favorisant l’exercice illégal de la profession. Qui plus est, sans pour autant apporter de réponse adaptée aux besoins des personnes handicapées, il sera préjudiciable à la qualité des soins de leurs propres bénéficiaires.

Reconnaissant par ailleurs que la revendication des personnes handicapées visant à améliorer leur vie quotidienne et leur autonomie, parait légitime, Convergence Infirmière s’est déclarée favorable à l’ouverture d’une négociation qui solutionne cette problématique. Le représentant du Conseil de l’Ordre des Médecins s’est également déclaré favorable à cette proposition.

Convergence Infirmière souhaite la création rapide d’une consultation infirmière, en coordination avec les médecins et les personnes handicapées (décision collégiale).

Convergence Infirmière a rappelé que dans le cadre conventionnel, elle avait signé un protocole d’accord avec la CNAM visant à améliorer la prise en charge des personnes handicapées, au travers de revalorisations très significatives de la nomenclature et de mesures d’accompagnement qui offriront la possibilité à plusieurs professionnels d’intervenir simultanément.
Elle invite l’APF et l’AFM à participer à ses travaux.

Pour Convergence Infirmière, la prise en charge des personnes handicapées, comme celle des personnes âgées dépendantes, est une problématique de société qui engage la responsabilité de chacun dans la recherche de réponse adaptée, comme l’ont fait déjà avant nous les organisations infirmières internationales.

Le gouvernement quant à lui, a reconnu la maladresse à cette disposition.
Il souhaite néanmoins recentrer l’infirmière sur son rôle éducatif conformément à son décret de compétences, tout en restant déterminé à trouver un consensus entre les différents protagonistes.

Pour ce faire, il a demandé à l’ensemble des organisations syndicales infirmières et aux associations représentants les personnes handicapées, d’élaborer des propositions pour le 13 décembre 2004, date de la prochaine concertation.


Président de Convergence Infirmière

Publicité

Commentaires (0)