INFOS ET ACTUALITES

"Les crises sociétales impactent toujours les métiers de la santé"

    Suivant

Après huit mois de crise dans les hôpitaux publics, et l'annonce, par le gouvernement, d'une rallonge budgétaire, d'une reprise de dette étalée sur trois ans et de primes pour les personnels, le compte n'y est toujours pas. Les personnels hospitaliers, déçus par ce "plan d'urgence", seront de nouveau dans la rue mardi 17 décembre dans l’espoir d’être entendus. Alors que la Stratégie Nationale de Santé prévoit un axe de prévention sur l’épuisement professionnel des soignants qui montre combien cette profession est exposée, surtout en période de paupérisation de la population, Infirmiers.com a demandé à Caroline de Pauw, sociologue, chercheuse associée au CLERSE (Université de Lille) et directrice de l’URPS médecins Hauts-de-France, de donner son éclairage sur la question. Pour elle, la grève des hôpitaux est à mettre en relation avec le sentiment de dévalorisation des professions de soin, dans un contexte de crise sociétale.

Des soignants lors de la manifestation du 14 novembre à Paris. Un mois plus tard, la mobilisation du mardi 17 décembre sera-t-elle aussi importante ?

Infirmiers.com - Des grèves, il y en a eu parmi les soignants… y compris des dures (on se souvient de celle de 88)Mais, cette fois, il semble que le système de santé entier soit en crise… Qu’en pensez-vous ?

Caroline de Pauw - L’actuelle crise va même au-delà de cela et traverse tous les métiers de la relation d’aide en général (pompiers, personnels des maisons de retraite, soignants…). Quand la société vit des crises importantes, ce qui est le cas aujourd’hui avec des crises profondes et inédites, quasi existentielles avec le réchauffement climatique, le modèle économique qui n’apporte pas les résultats escomptés malgré les multiples réformes proposées..., la souffrance qui en découle se manifeste de facto auprès de tous les métiers de la santé avec des personnes qui sont davantage en souffrance (sur le plan physique mais également psychique). Les professionnels de santé sont donc particulièrement exposés tout en étant dans l’impossibilité de soigner les causes profondes de ces maux. Une impuissance qui renforce parfois un sentiment d’inutilité ou de colère vis-à-vis d’un modèle où le relationnel et la relation d’aide devraient prévaloir. La crise actuelle traverse ainsi toutes les professions.

I.C - Les revendications sont anciennes. Pourquoi selon vous est-ce que les choses explosent maintenant ?  Caroline de Pauw - La société française vit actuellement une période de réformes voulues comme majeures avec des propositions en termes d’organisation (réaménagement des urgences par exemple avec modification de la tarification, limitation de l’accès direct, création des Groupements hospitaliers de territoire (GHT) pour les hôpitaux, des Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) ou...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)