INFOS ET ACTUALITES

Des CHU unis pour la recherche en soins infirmiers

Cet article fait partie du dossier :

Recherche en soins infirmiers

    Précédent Suivant

Un réseau rassemble plusieurs CHU pour faire émerger la recherche en soins infirmiers à partir des préoccupations des infirmières « sur le terrain », d'abord en offrant outils méthodologiques et échanges.

Bien qu’elle soit une préoccupation ancienne de certaines infirmières, la recherche française en soins infirmiers n’est pas encore très vivace. Plusieurs projets plus ou moins récents visent à la renforcer. Ainsi plusieurs praticiennes se sont rassemblées dans un réseau de CHU, le groupe des Hôpitaux promoteurs de la recherche, qui compte actuellement une petite douzaine de membres (Bichat – AP-HP, Bordeaux, Dijon, Hôtel Dieu-Cochin-Broca – AP-HP, Libourne, Limoges, Nantes, Pitié Salpétrière – AP-HP, Toulouse, Saint Louis et Bicêtre – AP-HP).

Leur objectif premier est de développer une culture de la recherche au sein des hôpitaux. Pour cela, la priorité est pour elles de renforcer les compétences des personnes impliquées, grâce à l’appui méthodologique offert par le réseau (guidance pour les revues de littérature, personnes ressources, échanges et partages sur les projets de recherche). Celui-ci a aussi pour but de mener des recherches multicentriques, dont le premier exemple est celle qui se met en place entre Limoges et Bordeaux.

Cette priorité n’a de sens que si la recherche est en lien avec les problématiques du travail réel des infirmières au sein des services. Elles insistent sur le fait que la recherche est un puissant outil de management, soudant les équipes dans un projet commun autour d’une question émergeant de leurs préoccupations quotidiennes, les stimulant et leur apportant une reconnaissance vis-à-vis des autres professionnels de santé, en particulier des médecins : la fierté est au rendez-vous !

À la demande de plusieurs équipes soingnantes, un document est en cours de rédaction pour donner la procédure à suivre pour celles qui souhaitent l’examen d’une problématique de recherche par leur direction des soins.

Notons au passage qu’une des figures éminentes de la recherche en soins infirmiers, Diane Morin, ancienne doyenne de la Faculté des sciences infirmières de l’Université Laval (Québec) et actuelle directrice de l'Institut universitaire de formation et de recherche en soins de Lausanne, reconnaît bien volontiers que la recherche internationale a longtemps été trop théorique et sans doute trop éloignée des infirmières « de terrain ».

Pour elle, cela s’explique par la nécessité pour une discipline récente d’asseoir ses outils de légitimité à l’égard du champ universitaire. Elle considère avec un grand intérêt la focalisation des recherches françaises sur l’exercice concret des infirmières hospitalières.

L’enjeu est aussi de développer une recherche francophone. Parmi les projets en cours, il est question de faire appel à des chercheurs associés, soit en soins infirmiers, soit dans d’autres disciplines, pour évaluer et soutenir les recherches dans un établissement autre que le leur. Compte rendu établi à partir d’une réunion du groupe inter CHU le 15 avril 2011 à l’Hôtel-Dieu de Paris. Merci à Philippe Delmas pour son invitation à y assister. À noter que l’intervention de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#1

Fiers....mais çà ne remplit pas les poches..;-)

""Cette priorité n’a de sens que si la recherche est en lien avec les problématiques du travail réel des infirmières au sein des services. Elles insistent sur le fait que la recherche est un puissant outil de management, soudant les équipes dans un projet commun autour d’une question émergeant de leurs préoccupations quotidiennes, les stimulant et leur apportant une reconnaissance vis-à-vis des autres professionnels de santé, en particulier des médecins : la fierté est au rendez-vous !


"""


oups,nous voilà contaminés par la "fierté" récurrente et pénible des Québécois..;-)


"À la demande de plusieurs équipes soingnantes, un document est en cours de rédaction pour donner la procédure à suivre pour celles qui souhaitent l’examen d’une problématique de recherche par leur direction des soins.
"

soingnantes? ou soignantes?