GRANDS DOSSIERS

Des gants chirurgicaux capables de réduire le risque d'accident d'exposition au sang

Cet article fait partie du dossier :

AES

    Précédent Suivant

L'efficacité des premiers gants chirurgicaux doués d'un effet de "protection dynamique" contre la contamination par les virus de l'hépatite C (VHC) et de l'immunodéficience humaine (VIH) en cas de contact avec des liquides biologiques, vient d'être mise en évidence dans un essai clinique français, a annoncé leur concepteur Hutchinson Santé.

gants, soignantes

Les tests de simulation d'accident percutané se sont révélés particulièrement probants avec cette nouvelle génération de gants.

En France, on estime à 150.000 le nombre d'accidents d'exposition au sang (AES) survenant chaque année dans les établissements de soins, dans les cabinets médicaux ou au domicile des patients. Ils sont inhérents à l'utilisation d'aiguilles ou d'objets coupants et exposent les personnels de soins à un risque d'infections graves, voire mortelles, causées par des agents pathogènes présents dans le sang, les plus dangereux étant le VIH, le VHB et le VHC.

Grâce à une politique volontariste, la fréquence des AES a été divisée par quatre depuis 1989. Mais la situation reste encore très préoccupante dans certains secteurs, notamment au bloc opératoire, selon les données du Groupe d'étude sur le risque d'exposition ses soignants (Geres).

Travaillant depuis 10 ans à leur élaboration, Hutchinson Santé a présenté jeudi à la presse les gants G-VIR, qui viennent de franchir avec succès les diverses étapes d'un essai clinique mené auprès d'une centaine de chirurgiens. L'innovation de ce gant réside dans son mode d'action mécanique, véritable barrière mécanique vis-à-vis de tout liquide biologique. "Matériau sandwich à trois couches", selon la description du Dr Pierre Hoerner, chef du projet Hutchinson...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)