INFOS ET ACTUALITES

Didier Sicard chargé d'une mission sur la fin de vie

Le Pr Didier Sicard, président d'honneur du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), va conduire une mission sur la fin de vie, a annoncé le 17 juillet 2012 François Hollande, lors d'une visite à la Maison médicale Notre-Dame du Lac, spécialisée dans les soins palliatifs.

Visite à la Maison médicale Notre Dame du Lac à Rueil MalmaisonAprès une visite de près de deux heures dans l'établissement, où il a rencontré des soignants mais aussi des familles, le président de la République a tracé les grandes lignes de sa politique en matière de soins palliatifs et de fin de vie, en présence de la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, et de la ministre déléguée aux personnes âgées et à l'autonomie, Michèle Delaunay.

Sur la question du "droit à mourir dans la dignité", il a observé que la loi Leonetti d'avril 2005 autorisait déjà des personnes à refuser un traitement et souligné que cette mesure avait été "un grand progrès". Il a également noté qu'elle donnait le droit aux médecins d'interrompre des traitements jugés inutiles.

Estimant qu'il n'y avait donc plus en France de "légitimation de l'acharnement thérapeutique", François Hollande a indiqué que les malades et les familles devaient bien connaître leurs droits existants. "Nous ferons tout ce qui sera possible de faire pour rendre plus clairs les droits déjà prévus dans nos lois", a-t-il indiqué. "De la même manière, nous devrons appliquer les dispositions de la loi Leonetti, notamment sur les soins palliatifs", a ajouté le chef de l'Etat en souhaitant une augmentation de l'offre dans ce domaine, pas seulement à l'hôpital mais aussi à domicile ou dans les structures qui accueillent des personnes âgées.

"Faut-il aller plus loin dans les cas exceptionnels où l'abstention thérapeutique ne suffit pas à soulager les patients aux prises avec une douleur irréversible qui appelle un acte médical assumé, au terme d'une décision partagée et réfléchie?", a demandé François Hollande qui n'a pas employé le terme d'euthanasie lors de son discours d'une vingtaine de minutes. Poser cette question conduit à ouvrir un "débat" qui peut donner lieu à de "multiples réponses", a-t-il...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (1)

claude28

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Refus de transfusion sanguine

Une personne agee de 94ans en ehpad . Ayant par moment des troubles cognitifs et de discernement refuse une transfusion sanguine sachant que son taux hémoglobine est critique . La loi de 2002 ne precise pas si l accord de la personne de confiance peut se substituer au refus du patient .. un oubli du legislateur bien regrettable.... il s agit de ma maman !!!