INFOS ET ACTUALITES

Don d'organes et de tissus : ce qui change au 1er janvier 2017

par .

    Suivant

Avec la loi de modernisation de notre système de santé promulguée le 26 janvier 2016, de nouvelles modalités de refus de prélèvement d'organes ont été définies et rentreront en vigueur au 1er janvier 2017. Avec elles, l’État espère voir augmenter le nombre de greffes. Pourtant les infirmiers coordinateurs se disent mal à l'aise avec ces nouvelles dispositions. Explications.

don d'organe

Dès janvier 2017, les Français pourront s'inscrire en ligne sur le registre national des refus

Simplifier le don d'organes. C'est le principal objectif de cette nouvelle législation sur le consentement présumé et le refus de prélèvement qui sera appliquée dès le 1er janvier 2017. Depuis 1976, chaque Français est considéré comme donneur d'organes présumé et consentant si aucune opposition n'a été exprimée de son vivant, mais les modalités de refus demeuraient abstraites pour beaucoup. Désormais, celles-ci, ainsi que le rôle que pourraient jouer les proches, seront clarifiées dès le début de l'année 2017. Un changement qui est loin de faire l'unanimité chez les soignants, notamment les infirmiers coordinateurs en charge des prélèvements d'organes et de tissus.

En 2015, Le nombre de greffes a augmenté de 7%

Exprimer son refusDès janvier 2017, les Français pourront faire connaître leur souhait en s'inscrivant en ligne sur le registre national des refus. Une modalité qui vient simplifier le consentement puisque le formulaire permet en outre de s'opposer au prélèvement de certains organes et tissus, et d'accorder son autorisation pour d'autres. De plus, l'inscription au registre est réversible et révocable, permettant ainsi à chacun de changer d'avis à tout moment et de consentir au don ultérieurement.Toutefois, si...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (2)

Onerun

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#2

Memoire sur le Décret du 1 er janvier 2017

Voilà un questionnaire pour mon TFE. Récemment un amendement à la loi relative à la bioéthique, est entré en vigueur le 1er janvier 2017. Or, il stipule que dorénavant le registre national des refus serait le principal moyen pour exprimer son refus d'un prélèvement d'organe à son décès.
Je voudrais connaître les conséquences de cet amendement sur le patient, sa famille et les professionnels de la santé. Qu'est ce que vous en pensez et quel est votre point de vue aujourd'hui sur le don d'organe?
Merci d'avance !

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfNyU9WztkcP_pfM9uQQEdfWGMWz5HXTadpliyriFOWUfjn1Q/viewform?usp=fb_send_fb

yves14

Avatar de l'utilisateur

30 commentaires

#1

un loup?

bonjour, l'agence de biomédecine ne devait pas être au courant de la sortie de ce nouveau texte car il est toujours impossible de s'inscrire sur le registre des refus de don d'organe en ligne: site en construction. Comme cela la médecine est certaine de n'avoir que des donneurs pour combler l'offre sur le marché