INFOS ET ACTUALITES

Le don de sang : un acte volontaire et solidaire

Le 14 juin prochain aura lieu la 12ème Journée mondiale des donneurs de sang (JMSD). Des collectes exceptionnelles seront organisées dans toute la France. Chaque année, un million de malades sont soignés grâce aux dons.

Une campagne médiatique pour un geste qui sauve

En 2014, lors de la dernière JMSD, 17 804 dons de sang ont été effectués.

Initiée en 2004, la Journée mondiale des donneurs de sang (JMSD), qui a lieu chaque année le 14 juin, vise à remercier les donneurs et à sensibiliser le public au don de sang. A cette occasion, l'EFS a tenu à promouvoir cet acte de générosité avant la période estivale. Il est important de recueillir de très nombreux dons à cette période-là car, pendant les mois d'été, la fréquentation de  nos collectes faiblit alors que les malades ont toujours besoin  de produits sanguins, précise François Toujas, président de l'Etablissement Français du Sang (EFS). A ce titre, du 8 au 17 juin, une « pastille » télé est diffusée, notamment sur TF1, France 2, Canal Plus, D8 et BFM TV, afin de sensibiliser les téléspectateurs.  De plus, du 8 au 14 juin, les auditeurs de RMC et France Info peuvent écouter un spot radio qui rappelle l'importance de cet acte volontaire et anonyme. Pour la première fois, l'EFS a particulièrement ciblé les populations d'origine afro-antillaise afin de les sensibiliser davantage. Un partenariat a été mis en place avec les radios Africa n°1, Radio Orient et Beur FM. Une émission spéciale a été diffusée sur leurs ondes le jeudi 11 juin à 10h et la semaine du 8 juin a été émaillée de nombreux témoignages de donneurs et receveurs. Enfin, le Journal du dimanche publiera un encart spécial dans son édition du 14 juin.

Cette année « les populations d'origine afro-antillaise » sont particulièrement ciblées par la sensibilisation au don de sang.

114 malades soignés chaque heure

Focus sur la qualification biologique des dons

Quand un donneur donne son sang, sont d'abord prélevés cinq tubes échantillons qui seront soumis à une série d'examens. Quatre d'entre eux sont destinés aux analyses immunologiques, sérologiques et infectieuses. Le cinquième est conservé dans une biothèque. Une trentaine d'analyses est ainsi réalisée, garantissant aux receveurs un niveau optimal de sécurité.

Source : dondusang.net

Une Journée mondiale marquée par des changements en 2015

10000 dons de sang par jourL'année 2015 a été particulièrement importante pour l'EFS. Entre janvier et mars, douze membres volontaires sont partis à Conakry, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de virus Ebola en Afrique de l’Ouest. Ce projet européen, intitulé « Ebola Tx », vise à trouver une thérapeutique, à partir du plasma des patients guéris. En effet, ce dernier contiendrait des anticorps protecteurs. Cette recherche a pour objectif d'évaluer la production et l'efficacité d'un tel plasma prélevé chez des donneurs guéris de cette infection. Les traitements de cette pathologie étant aujourd'hui très limités, l'EFS a donc participé à une probable avancée médicale.

Depuis le 16 mars 2015, et pour une durée de 18 mois, l'EFS a mis en place un dispositif expérimental permettant aux infirmiers de réaliser, sous certaines conditions, l'entretien préalable au don de sang, entretien jusqu'à présent assuré exclusivement par des médecins. Une centaine d'infirmiers volontaires a donc suivi une formation afin d'y participer. Avec l’entretien prédon infirmer (EPDI), l’EFS souhaite permettre à son personnel infirmier de développer de nouvelles compétences et aux médecins de valoriser leur expertise médicale et managériale tout en maintenant un très haut niveau de sécurité de la transfusion sanguine en France.

En outre, depuis le 31 janvier 2015, le plasma traité par solvant-détergent (plasma SD) est désormais considéré non plus comme un produit sanguin labile, mais comme un « médicament ». Ce nouveau statut fait suite à une décision de la Cour de justice de l'Union Européenne. L'EFS n'est donc plus autorisé à produire ce plasma thérapeutique. Ainsi, face à ce contexte et aux nouveaux enjeux, il est déterminé à poursuivre la délivrance de produits sanguins issus de dons bénévoles anonymes et gratuits, notamment à l'issue de cette Journée mondiale.

L’EFS souhaite permettre à son personnel infirmier de développer de nouvelles compétences.

La JMDS 2015 : un nouveau succès ?

La JMDS en chiffres

Lors de la dernière édition de la JMSD, l'EFS avait installé 147 sites de prélèvement et près de 200 collectes événementielles. Cette journée avait permis d'accueillir 5 608 nouveaux donneurs et de récolter 17 804 dons de sang. Le 14 juin prochain, bénévoles et partenaires se mobiliseront donc une nouvelle fois afin que cet événement soit à nouveau un succès.

Mais cette mobilisation, rappelons-le, est avant tout mondiale. L'OMS, qui coordonne l'événement, souhaite en effet que tous les pays parviennent à s'approvisionner exclusivement auprès de donneurs de sang volontaires non rémunérés d'ici 2020.

Cette année, la Chine sera le « pays hôte » de cette 12ème édition. Elle dispose d'un centre (le Shanghai Blood Center) qui est entre autres le centre collaborateur de l'OMS pour les services de transfusion sanguine. L'EFS entretient également de nombreux liens avec la Chine et espère que cette journée remportera un franc succès auprès de toutes les populations mondiales.

Le saviez-vous ?

  • les hommes peuvent donner leur jusqu'à 6 fois par an, les femmes 4 fois ;
  • entre 2 dons du sang, il faut respecter un délai de 8 semaines minimum.

Pour donner son sang, il faut :

  • être âgé de 18 à 70 ans ;
  • peser plus de 50 kilos ;
  • être reconnu comme médicalement apte au don par un médecin de l'EFS lors de l'entretien individuel préalable ;
  • ne pas venir à jeun.

Source : dondusang.net

Creative Commons License

Journaliste Infirmiers.comgwenaelle.hight@infirmiers.com@gwenhight

Publicité

Commentaires (0)