INFOS ET ACTUALITES

Eclats de rire à l'hôpital !

par .

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

Redonner de la joie à l'hôpital… rendre le sourire et le partager malgré la maladie. David Ken photographie bénévolement patients et soignants en plein fou rire, c'est le LOL Project. Dernière expérience réjouissante menée en février dernier à l'hôpital de jour de l'Institut Gustave Roussy (IGR), à Villejuif (94). Où quand le « lâcher-prise » est à l'oeuvre...

Lol project

Eclats de rire en duo patient/soignant… par David Ken photographe et initiateur du LOL Project.

David Ken a déjà fait rire à gorge déployée des milliers de malades et de personnels soignants grâce à son LOL Project. dont la base line affiche la couleur : « ça fait du bien ». Nous vous en avions déjà parlé en mai dernier, à l'occasion des 80 ans de l’hôpital Foch de Suresnes, dans le 92. L’établissement de santé avait en effet invité le photographe dans ses murs pour immortaliser ces moments de fous rires partagés. Parce que oui, David Ken est un photographe militant de la bonne humeur, et ce en toutes circonstances. Il aime les gens et cela se voit. Il aime les observer et déclencher chez eux, lors de prises de vues dont lui seul à le secret, des rires en cascade. Immortaliser le « lâcher-prise » afin de recréer du lien et du partage, capter la joie du moment, montrer des duos soignants/patients en plein éclat de rire et, ensuite les afficher en grands formats, telle est la finalité de son projet.

Certains "sont arrivés courbés" et "ressortis plus droits et apaisés"

En février dernier, le photographe a donc passé deux jours au coeur de l'hôpital de jour de l'IGR, à Villejuif, proposant à des « volontaires », non préparés à l'expérience, de les prendre en photo en duo avec la personne de leur choix. 160 personnes ont défilé devant son objectif, toujours en duo. Céline Blocher, cadre de santé de l’IGR, n’est pas près d’oublier le « passage » de Ken David dans son hôpital de jour. Ses propos rapportés par le journal Le Parisien en témoignent.  Elle se souvient de la grande pudeur dans le studio photo improvisé, de la « tendresse » que se témoignaient certains couples, mais aussi de témoignages bouleversants. Comme celui de ce patient qui n’avait pas ri depuis deux ans.

Une patiente, accompagnée de sa sœur, raconte avoir « entendu rigoler » alors qu'elle attendait son traitement. Curieuses, elles ont tenté l'expérience et en sont ressorties hilares… Le rire est une thérapeutique, même fugace, certains sont arrivés courbés et ressortis plus droits et apaisés souligne Céline Blocher.

  • Lol Project
  • Lol Project
  • Lol Project
  • Lol Project

Tous les soignants on dit "mais c'est génial !"
twitter.com

La fresque finale, riche de 54 portraits, a été dévoilée le 28 mars en présence du maire de la ville, Franck Le Bohellec, et de la société foncière Gecina, mécène de l'opération, rappelant que Ken David avait mené la même opération en pédiatrie fin 2014. Les héros, c’est eux, résumait le photographe. Et dans ces couloirs maintenant, leurs rires peuvent servir à d’autres.

Lol Project

Patients comme soignants, ils en ont témoigné, c'était génial ! Il devrait y avoir une salle du rire à l'IGR. L'expérience rapproche et est profitable à tous, tant par la valorisation de la personne malade à qui l'on propose un petit moment insolite et décalé, que pour les soignants qui se sentent valorisés, proches d'un patient, dans le partage et dans la joie de l'échange. Détente, bonne humeur, insouciance… l'espace d'un instant, la maladie suspend son œuvre, chacun se prête au jeu et se laisse aller. Le fameux « lâcher-prise » a opéré. 

Regarder le LOLPROJECT à l'hôpital GUSTAVE ROUSSY Film réalisé par Carl Boisson

si vous ne lisez pas la vidéo rendez-vous sur youtube

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

Publicité

Commentaires (0)