INFOS ET ACTUALITES

2014 : année des infirmières ?

par .

Nous voilà en 2014. Il est donc de tradition de se pencher sur l'année qui vient de s'écouler et d'en mesurer les temps forts  Alors, que s'est-il passé en 2013 pour la profession infirmière ? Rappelons que l'année 2012 l'avait déjà laissé sur sa faim, riche de bien des maux : chômage, stress, conditions de travail dégradées, manque de reconnaissance... Il semblerait que les choses soient immuables... En effet, les années se suivent et se ressemblent, laissant la profession toute entière toujours en attente d'avancées significatives.

rétroviseur nuages  meilleures perspectives nuages

Faut-il croire en des jours meilleurs pour la profession infirmière en 2014 ?

Au regard de ce que l'on sait aujourd'hui du moral peu brillant des « troupes blanches », on peut s'interroger sur ce qui pourrait faire « craquer » la profession infirmière en 2014 alors qu'en 2013 déjà tous les curseurs d'alerte et d'exaspération étaient au rouge pour que l'explosion ait lieu. Plus de violence au sein des établissements de santé ? Plus de dégradation des conditions de travail ? Plus de chômage chez les jeunes diplômés ? Plus d'insécurité dans les soins ? Plus de mépris de la part des tutelles ? Plus de non réponses sur les questions de fond : réingénierie des diplômes IBODE, IPDE et CDS, place réelle des infirmiers dans la stratégie nationale de santé, missions des infirmières de l'Education nationale auprès des élèves, définition affinée des pratiques avancées, reconnaissance et développement des Masters « infirmiers », ouverture réelle d'une filière universitaire en Sciences infirmières, avenir de l'Ordre national des infirmiers...

Des défilés qui ont marqué les pavés parisiens en 2013

Le 12 mai 2013, Journée internationale des infirmières, défilé des NBNNN à Paris Le 27 septembre 2013, les infirmières puéricultrices en colère défilent dans les rues de Paris Le 26 novembre 2013, journée de l'aide-soignant : petite mobilisation des Ni bonnes Ni nonnes Ni Pigeonnes Du blues au « blouses trottoir »Alors vous l'aurez compris, le titre de cet édito «  2014 : année des infirmières ? » présente un double sens. Soit...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (7)

awamali

Avatar de l'utilisateur

10 commentaires

#7

Ordre national infirmier Que fait-il ???

Bonjour ,
Remettons les pendules à l'heure , il n'est pas obligatoire d' adhérer à l'ONI pour exercer notre métier et pour avoir était voir sur leur site officiel, je ne sais pas trop ce qu'il fait depuis 2010 .
Nos conditions de travail sont catastrophiques et on doit encore faire des économies .Mais de qui se fout on? la hiérarchie ne nous respecte plus et nous entends encore moins depuis longtemps et nous devons toujours faire plus au détriment des malades .Nous avons dû mal à nous faire soigner aussi car nous ne voulons pas manquer pour ne pas pénaliser nos collègues de travail ....Je pense que j'ai trop de choses à dire donc je m'arrêterais là .... j'adore mon métier pourtant mais pour combien de temps encore j'ai 54 ans

Sancho

Avatar de l'utilisateur

183 commentaires

#6

Conditions de travail

Les conditions de travail ont changées depuis 20 voire 30 ans, elles se dégradent progressivement !!!
La faute aux syndicats ... Probablement pas
A l'ONI... Certainement pas
A nous, professionnels ... Certainement

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#5

Et aussi...

...qu'il devait nous faire rêver...

loulic

Avatar de l'utilisateur

258 commentaires

#4

C'est même certain ...

... que depuis 2007 l'ordre a considérablement changé la condition des infirmiers.

Et qu'il a tout fait pour nous féderer ...

Sancho

Avatar de l'utilisateur

183 commentaires

#3

C'est sur ...

Notre profession forte et feferée comme elle la était dans le passé par nos syndicats (ou mieux par rien)... Sur que les jours seront meilleurs !!!

Quand on voit le respect des syndicats pour notre profession ... On peut légitimement avoir peur !! On est instrumentalisés au profit du plus grand nombre... mais sa semble nous plaire !!!

Continuons ... sur la même ligne ... Pigeons / Mépris / Bonne poire ...

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#2

Profession forte et fédérée.

Que ne dirait-on pas pour justifier l'existence chaotique de l'ordre infirmier ? Celui-ci donnera des jours meilleurs à la profession infirmière dès qu'il disparaitra !

dino

Avatar de l'utilisateur

320 commentaires

#1

Ne noircissons pas le tableau...

...la profession serait en "manque de reconnaissance" ? Faux, car nous sommes tout à fait reconnus. Comme des pigeons, certes, mais notre statut professionnel est clairement identifié. Quant à dire qu'il y aurait encore plus de mépris de la part de nos tutelles, je m'insurge également contre cette affirmation, car le regard de notre hiérarchie a toujours été profondément méprisant ; elle peut donc difficilement gravir un degré de plus dans cette attitude.