INFOS ET ACTUALITES

En direct du salon infirmier 2011 : 3e jour

Cet article fait partie du dossier :

Salon infirmier

    Précédent Suivant

L'édition 2011 du salon infirmier s'est achevée Porte de Versailles. Dernier point d'actualité en direct du stand d'infirmiers.com...

Du côté de l'ambiance générale...

salon infirmier 2011Pour le 3e jour d'affilée, le stand d'infirmiers.com, en D35, a connu une excellente fréquentation. Les visiteurs s'y sont pressés pour échanger autour de l'actualité de la profession, des perspectives d'emploi et de formation et des nouveautés présentées par la boutique infirmière. Etudiants et infirmiers, ils regrettent d'ailleurs de ne pas pouvoir acheter directement sur le stand, d'autant que le nouveau catalogue infirmiers.com 2011-2012, fraîchement édité pour le salon, est plus qu'attractif ! Parmi les nouveautés qui interpellent les soignants, les clés USB siglées « infirmiers.com » avec, au choix, l'infirmier ou l'infirmière, remportent tous les suffrages. Quelques chanceux, après avoir répondu au questionnaire sur leur connaissance d'infirmiers.com se la verront offrir en avant-première (cf. encadré).

Globalement, il est intéressant de constater en accueillant les visiteurs, combien les profils professionnels infirmiers sont aujourd'hui multiples et variés : une infirmière de santé au travail en poste dans une grande entreprise française, un cadre de santé en psychiatrie, un infirmier libéral, par ailleurs sapeur-pompier volontaire, un infirmier « gypsopthérapeute » spécialisé dans les traitements orthopédiques médicalement prescrits (plâtres, orthèses, atèles...) (cf. « Une rencontre intéressante » ci-dessous), un infirmier « puériculteur », aujourd'hui doctorant, un autre, président de syndicat professionnel, un autre encore qui a monté une entreprise d'ambulanciers... Bref, de la richesse à chaque rencontre et des portraits et articles à venir sur infirmiers.com !

Le bilan de ces trois jours est donc très positif et toute l'équipe d'infirmiers.com et de ses sites satellites (MEDI Formation, EMPLOI Soignant, Aide-Soignant.com, IDE Collection) remercie les visiteurs qui ont su leur adresser de sincères encouragements à poursuivre leurs missions pour valoriser et accompagner les infirmiers et les aides-soignants au quotidien, et à tous les stades de leur carrière, y compris avant et durant la formation initiale.

Les trois gagnants du jour

Pour eux, au choix, une montre silicone ou une clé USB siglée « infirmiers.com »

  • Julie Pitoula , infirmière, Paris
  • Karine Petit, infirmière, Seine Maritime
  • Bérangère Viau, étudiante en soins infirmiers, Verneuil-le-Château..

Une rencontre intéressante...

Dans les services d'urgences, au bloc opératoire, en consultation de traumatologie... la mise en place, chez un patient, d'un traitement orthopédique peut être nécessaire. Nous avons rencontré l'Association hospitalière des Gypsothérapeutes de France (AHGTF) qui présentait les appareillages que des infirmiers réalisent au quotidien, ainsi que les matériaux utilisés. Arnaud Labaude, infirmier gypsothérapeute au centre hospitalier de Mulhouse (68), vice-président de l’association, ainsi que ses collègues, ont réalisé, 3 jours durant, de nombreuses démonstrations d'immobilisations (plâtres, orthèses...) proposées avec divers produits.
Des « modèles », issus des nombreux visiteurs, se sont prêtés au jeu de l'immobilisation, repartant ensuite avec leur plâtre (dans la main fort heureusement) comme souvenir... Le président de l'association, Mr Clément, nous a rappelé que « de nombreuses personnes ont un jour besoin d’une immobilisation suite à un traumatisme d’un membre et que ces dispositifs sont confectionnés par des plâtriers pour lesquels la gypsothérapie est souvent un art, voire une passion. Leur expertise est une garantie d’efficacité et de confort du traitement orthopédique mis en place pour le patient ». Il nous a rappelé la nécessité d'une formation ad hoc en la matière, véritable spécialité dans laquelle on rencontre bon nombre d’infirmiers. Ce sujet fera l'objet prochainement d'un « mini interview » sur infirmiers.com.

 

Du côté des conférences...

- Personne de confiance et directives anticipées : bien mal connues

Les professionnels de santé, qu’ils soient médecins, infirmières ou autres, qu’ils exercent en établissement ou en libéral, connaissent mal, deux dispositifs institués par la loi en faveur des patients dont l’évolution de leur maladie peut les amener à ne plus être en mesure d’énoncer clairement leurs choix. Tout établissement est tenu à proposer à un malade nouvellement admis la désignation d’une personne de confiance (ce qui ne veut pas dire l’obtenir). Or celle-ci est assez rarement nommée, sans doute parce que le patient est tout simplement noyé sous la paperasse… ici, l’infirmière peut jouer un rôle important, en rappelant ce dispositif à l’accueil dans le service. Les directives anticipées sont encore plus mal connues. Il s’agit des dispositions que le malade choisit pour sa fin de vie avant de ne plus être en mesure de le faire. Là aussi, il manque aux professionnels la formation adéquate et du temps …
Conférence de Geneviève Beltran et Véronique Sokoloff (juristes) : « Personne de confiance et directives anticipées ».

- Accompagner la réflexion éthique à l'hôpital...

En 2005, à la parution de la loi relative aux droits des malades et à la fin de vie, un projet pluridisciplinaire a été construit à l'hôpital Charles Foix (APHP), Ivry-surS-eine (94) : chaque professionnel doit comprendre les idées directrices de cette loi et contribuer à la réflexion éthique dans leur activité professionnelle. Plusieurs actions ont été mises en œuvre : rencontre pluriprofessionnelles autour de cas clinique, élaboration d'un projet de formation... La réflexion éthique dans les pratiques médicales et soignantes est ici un engagement. Des actions de sensibilisations telles que la construction et la diffusion d'outils ainsi que la mise en place de formations se sont déroulées dans tous les services, auprès de tous les professionnels pour connaître, comprendre et appliquer la loi Leonetti. Un exemple à suivre et à poursuivre...
Conférence de Pascale Tocheport, infirmière référente douleur et soins palliatifs à l'hôpital Charles Foix (ap-hp) et Valérie Tambouras, cadre infirmier (unités de soins palliatifs et unité de gériatrie aiguë) (AP-HP) : « Ethique et loi Léonetti : accompagnement des professionnels dans la réflexion éthique ».

- Le maquillage correcteur : un soin de support en cancérologie...

Certaines maladies ou certains cancers affectent l'image corporelle des patients, en particulier la face ; ceci est très difficile à vivre pour les malades.
Il existe des soins qui permettent d'atténuer le mal-être de ces personnes. Pour les aider à mieux vivre cette situation et en utilisant les compétences soignantes dans le domaine des soins et du relationnel, l'équipe soignante de la Fondation La Miséricorde, à Caen, a mis en place une démarche innovante au service des patients : « Le Maquillage Correcteur ». Au cours de leur exposé, l'intervenante a expliqué les différentes étapes de la démarche et les réalisations (notamment les ateliers). Cette approche du soin complète la thérapeutique habituelle. Pour aider les malades à surmonter la maladie et pour prendre une part active dans leur mieux-être, nous leur apprenons à se maquiller en fonction de leur handicap. Pour les malades cancéreux, le maquillage correcteur s'inscrit comme un « soin de support », au même titre que l'intervention d'un psychologue, le pédicure, la manucure, le coiffeur ou le kinésithérapeute.
Conférence de Marie Lami, infirmière référente douleur à la fondation La Miséricorde : « Démarche infirmière innovante : comment aider les malades atteints dans leur image corporelle ».

- Stress et conditions de travail...

A ce jour aucune enquête, propre à la filière infirmière, ne permet de mesurer l'évolution de qualité de vie au travail alors que, dans le contexte actuel de réforme et de restrictions budgétaires, chaque professionnel constate une certaine constance dans la détérioration de ses conditions d'exercice. La Coordination Nationale Infirmière (CNI) avec la participation des médecins du travail a donc proposé aux professionnels d'évaluer leur « dose de stress » sous la forme d'échelles visuelles graduées de 0 à 10 et sous ses trois aspects (global, au travail et sur un plan personnel). Durant plus de 6 semaines un questionnaire réalisé en partenariat avec l'AIAS (assurance professionnelle infirmière) et strictement anonyme, a été mis en ligne sur le site de CNI. Il a permis de recueillir, dans le respect de la confidentialité, certaines données sur le profil de chaque professionnel afin d'établir des liens entre « la dose de stress », l'âge, la catégorie (A ou B), le milieu d'exercice... Il ressort de cette enquête ce que l'on imaginait déjà, à savoir que toutes les catégories de soignants infirmiers sont fortement touchées par le stress mais aussi, et c'est une nouvelle donnée, les étudiants en soins infirmiers, soumis également à des charges de travail importantes, tant intellectuelles, physiques qu'émotionnelles. Le Dr Coulombier, Service de Santé au travail (CHU Poitiers), a souligné l'une des premières conséquences du stress observable sur les travailleurs, à savoir les troubles du sommeil. Nathalie Depoire, infirmière, présidente de la CNI, a souligné l'intérêt de reproduire, chaque année et à la même période, cette enquête afin de mesurer nationalement et spécifiquement le stress des professionnels de toute la filière (IDE, spécialités et cadres). Ce sujet fera l'objet prochainement d'un « mini interview» sur infirmiers.com, accompagné d'un article plus complet sur les résultats de cette enquête.
Conférence de Nathalie Depoire, infirmière, présidente de la CNI et du Dr Coulombier, service de Santé au travail (CHU Poitiers) : Stress et conditions de travail

En clôture de la dernière journée du salon infirmier 2011, lors des "Trophées infirmières" des équipes soignantes ont été récompensées pour leurs initiatives en matière de soin dans le domaine de la prévention, de l'éducation pour la santé et de l'amélioration de la qualité des soins. Une cérémonie qui souligne la vitalité des soignants à innover et à inventer pour des soins infirmiers quotidiens optimisés.
Rappelons que ces six Trophées concernent les initiatives menées par l'infirmière en gériatrie, l'infirmière hospitalière, l'infirmière libérale, l'infirmière en santé au travail, l'infirmière du handicap et l'étudiant en IFSI. Nous aurons l'occasion de revenir sur les différents lauréats prochainement sur Infirmiers.com.

 


Le salon infirmier 2011, c'est fini ! Rendez-vous pour l'édition 2012 !
Nous vous rencontrerons à nouveau avec plaisir sur le stand d'infirmiers.com... avec toujours plus de contenus et de nouveautés au service de la communauté soignante !

 

 

Creative Commons License
Rédactrice en Chef IZEOS
bernadette.fabregas@izeos.com

Retour au sommaire du dossier Salon infirmier

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

529 commentaires

#1

!!

article intéressant. dommage que sytématiquement sur ce site Monsieur soit "abrévié" Mr (qui est l'abrévaition de mister) et non M.
Je ne doute pas de ...l'absence de réponse de l'auteur ;)),
bonne semaine à tous,