PUERICULTRICE

Des enfants en réanimation pour dysfonctions cardiaques, l'ANPDE alerte

par .

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Des cas de défaillances cardiaques chez des enfants en réanimation ont été signalés en Espagne, en Belgique, en Grande Bretagne et la France compte à ce jour une quinzaine de cas. Si le lien avec le Covid 19 n’est pas établi, le Conseil Scientifique de l’ANPDE, association nationale des puéricultrices, puériculteurs et étudiants, incite à la plus grande vigilance de la part des professionnels du secteur sanitaire et éducatif, mais aussi des parents, et notamment dans le cadre de la réouverture des lieux accueillants des enfants, écoles et crèches.

enfant malade

Pour les médecins de l'hôpital Nécker (AP/HP), "cette alerte à caractère épidémique est à notre avis cruciale dans une période où l'activité programmée est susceptible de reprendre et à l'heure du déconfinement".

Ces enfants présentent des douleurs abdominales, une forte fièvre et des signes d’inflammation des artères pouvant faire penser à une maladie de Kawasaki atypique. Malgré un état de santé préoccupant lors de leur admission, une rapide amélioration est constatée. Si le lien avec le COVID-19 n’est pas établie, le conseil scientifique de l’ANPDE appelle à la prudence. La fièvre étant un signe clinique systématiquement présent dans ce syndrome, la surveillance de la température des enfants et la consultation d'un médecin le cas échéant est à conseiller rappelle Nadia Boutih, coordinatrice du Conseil Scientifique de l'ANPDE Ces cas étant rares à ce jour, seule une minorité des enfants pourraient être concernés. Rappelons que les enfants restent majoritairement peu symptomatiques face au covid.

La maladie de Kawasaki est provoquée par un agent infectieux, et peut donc être liée en théorie au coronavirus, mais on n'a aujourd'hui aucun élément en ce sens

Dans un message relayé au sein du corps médical, des médecins de l'hôpital Necker à Paris ont en effet lancé un signal d'alerte générale : ils observent une augmentation du nombre d'enfants présentant des symptômes ressemblant à la maladie de Kawasaki, un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants et dont la cause reste indéterminée. Cette alerte à caractère épidémique est à notre avis cruciale dans une période où l'activité programmée est susceptible de reprendre et à l'heure du déconfinement, estiment les auteurs du texte. De son côté, au CHU de Montpellier, le docteur Eric Jeziorski, responsable de l'équipe pédiatrie générale, infectiologie, immunologie et immunologie clinique, se veut rassurant : Ces événements sont rares, pour l'instant, on fait un recueil de données. On n'est absolument pas dans une problématique d'inquiétude de santé, indique-t-il. Au CHU de Montpellier, il voit environ un cas par mois. Les deux cas qui se sont présentés ce mois-ci font l'objet d'investigations poussées, alors que les tests déjà effectués n'ont pas montré d'infection Covid. Les enfants se portent bien. Il ne faut pas affoler les parents, conclut le pédiatre.

"COVID-19 chez l’enfant : état des connaissances en amont de la réouverture des écoles" : Santé publique France a publié le 4 mai 2020 une synthèse des connaissances actuelles du COVID-19 chez l’enfant dans la perspective de réouverture des crèches et des établissements scolaires afin de répondre aux questions sur l’impact en matière de santé publique et sur le plan sociétal. A noter que cette synthèse a été réalisée en amont du signalement par plusieurs pays de cas de maladies systémiques atypiques pédiatriques, confirmées ou suspectées d’être en lien avec le COVID-19, ressemblant au syndrome de kawazaki. Ce point n’est donc pas traité. Et de préciser qu'à ce jour, seule une publication pré-print vient d’être publiée sur de tels cas en lien avec une infection par le COVID-19, par l’Académie américaine de pédiatrie (The American Academy of Pediatrics)1. En France, une quarantaine de cas sont actuellement en cours d’investigation.

*Jones VG, Mills M, Suarez D, et al. COVID-19 and Kawasaki disease: novel virus and novel case. Hosp Pediatr. 2020; doi: 10.1542/hpeds.2020-0123

Ecouter sur Europe 1, le 30 avril 2020, le Pr Bruno Lina, professeur de virologie à l'Université Lyon 1, parler de cette affection cardiaque dont le lien avec le COVID19 n'est pas établi.

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)