INFOS ET ACTUALITES

L’"Europe de la santé" : des propositions pour une union plus forte

Cet article fait partie du dossier:

Formation en ifsi

    Suivant

Une harmonisation des pratiques via un réseau européen de professionnels de santé, des bornes éthiques pour une recherche de nouvelle génération, un marché européen de la santé, le think tank l’« Europe de la santé » composé des sept fédérations d’étudiants en santé, dont la Fnesi, a fait 24 propositions pour créer une vrai Union Européenne dans le domaine de la santé. A l'approche des élections européennes ce 26 mai, certains représentants des différents partis politiques en lisse se sont même pris au jeu de donner leur avis sur ces suggestions.

Les fédérations des étudiants en santé réclament une Europe plus soudée dans le domaine de la santé.

Pour les étudiants en santé, l’Europe permettrait d’ériger des conventions communes dans le secteur de la santé qui iraient bien au-delà de celles déjà mises en place. En effet, le think tank « l’Europe en santé » composé des sept fédérations d’étudiants en santé1 a rédigé 24 propositions pour faire évoluer les normes européennes en santé. La finalité : une Union Européenne plus unie et davantage d’harmonisation entre les Etats face aux enjeux de santé.

Premier point mis en avant, la création d’un marché européen de la santé afin de bénéficier d’un espace de coopération entre les membres de l’UE avec des règles coordonnées en matière de tarification des produits de santé et de protection sociale. Les fédérations suggèrent également la mise en place d’un programme au sein de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) pouvant aider directement les politiques de santé des pays de l’UE. De même, les dépenses d’éducation et de santé devraient être sorties des 3% du PIB de déficit public imposé aux Etats.

D’autre part, le think tank s’attaque à la prévention car si les politiques de santé des pays membres restent de leur ressort, certaines problématiques ne se situent pas à la seule échelle d’un Etat mais résultent des différences de régimes sanitaires d’un pays à l’autre. C’est pourquoi les étudiants estiment qu’il est nécessaire de créer un "Observatoire Européen de la Démographie des Professionnels de Santé" et de limiter le recours...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)