INFOS ET ACTUALITES

L’exercice libéral peut-il "réenchanter" la profession infirmière ?

Pression constante, horaires décalés, épuisement : las d’un univers hospitalier enlisé dans la crise, nombreux sont les infirmiers qui prennent le chemin de l’exercice libéral. Avec à la clé la promesse d’un avenir professionnel meilleur mais aussi d’autres obstacles sur la route. A l’occasion de SantExpo 2022, Infirmiers.com a réuni pour en débattre Tatiana Henriot, présidente de l’Union national des infirmiers de pratique avancée (UNIPA) et Ouarda Chettir, infirmière libérale, membre du syndicat Convergence.

Exercice libéral

De gauche à droite : Tatiana Henriot, présidente de l’Union national des infirmiers de pratique avancée (UNIPA), Betty Mamane, directrice de la rédaction d’Infirmiers.com et Ouarda Chettir,infirmière libérale, membre du syndicat Convergence,lors du Salon Infirmiers de SantExpo 2022

Ras le bol ! Pour Ouarda Chettir, infirmière libérale et membre du syndicat Convergence Infirmière, ce sont les conditions de travail trop épuisantes et décourageantes de l'hôpital, incompatibles avec une vie de famille sereine, qui l'ont poussée à prendre le chemin de l'exercice libéral. Pour Tatiana Henriot, présidente de l’Union national des infirmiers de pratique avancée (UNIPA), c'était un choix délibéré au terme de ses études infirmières, et c'est toujours avec cette même conviction qu'elle a abordé sa spécialisation en pratique avancée. Deux IDEL, bien dans leur métier et qui témoignent de leurs manières différentes de l'aborder...

Creative Commons License

Publicité

Commentaires (0)