INFOS ET ACTUALITES

Expo « Sans Rendez-vous » : une immersion au coeur du Samu 87

par .

Cet article fait partie du dossier :

Médecin

« Sans Rendez-vous » : c'est ainsi que Xavier Bourdereau, jeune photographe charentais, a vécu son immersion plusieurs mois durant au coeur du Samu du CHU de Limoges. Son travail aujourd'hui exposé en atteste, il a su capter l'intensité des situations avec authenticité et respect. Une belle restitution pour les professionnels de santé qui lui on fait confiance et pour lui, une sorte de « révélation »…

sans rendez vous logo

Sans rendez-vous… une situation pour un titre qui s'impose, comme une évidence…

Pour Xavier Bourdereau, l'expérience - ou l'aventure - commence ainsi un soir, au Samu du CHU de Limoges : Bonsoir, je suis le photographe, je viens pour trois jours mais aussi pendant quelques mois. Votre chef de service vous en a parlé ? Oui, ça me dit quelque chose. Va te changer, sinon tu ne pourras pas nous suivre sur les interventions. Il y a des pantalons et des vestes là haut. Moment d'immersion. Moment choisi par ce photographe qui souhaitait ainsi candidater pour un festival de photo reportage en Charente (il sera en effet sélectionné et son reportage au Samu y sera visible pour la première fois). Il n'en dira guère plus, mais le Samu et lui ont une histoire personnelle à poursuivre… et sans doute aussi - et surtout - à terminer.  Un jour, l'un des urgentistes lui posera cette question : si on a besoin d'aide, t'es prêt à nous aider ? Tu sais faire un massage cardiaque ? Il répondra alors : oui, ça m'est arrivé une fois, pendant près d'une heure....

Comme tout photographe, tout artiste en processus créatif, Xavier souhaite cerner au plus près, et de l'intérieur, ce monde à part des urgences qui l'attire, ce milieu de travail particulier où la vie est souvent entre parenthèses, en souffrance, en alerte, suspendue au temps et aux minutes qui comptent mais aussi à la précision et à la compétence d'une équipe soignante d'urgence pour qui l'exercice du pire constitue la banalité de son métier.

Ça va faire 3 mois que je viens 3 ou 4 jours par semaine. Plus le temps passe, plus je reste longtemps, maintenant, c'est plus une semaine sur deux chez vous en fait…

  • équipe médicale en pleine intervention
  • patiente soins à domicile

Sept mois durant, Xavier est avec eux, souvent et le plus souvent possible pour percevoir tous les aspects de leur exercice, du plus banal au plus intime, pour en cerner les rouages, pour en comprendre les motivations, jusqu'à faire partie de la famille. Ce n'est pas toujours facile, d'emblée, d'être accepté, de partager de façon immédiate les petites histoires et les moments forts qui, nécessairement, rapprochent, de parler le même langage, d'user de cet humour noir, de ce détachement parfois choquant pour celui qui n'en comprend pas la nécessité... Pour Xavier, être en confiance pour être adopté passera aussi par montrer son travail pour être reconnu. La plupart des professionnels de santé rencontrés par le photographe seront en effet heureux de se voir ainsi, en action, valorisés en quelque sorte, sous l'oeil de celui qui, parce qu'il est dedans/dehors peut en capter l'essentiel : le regard perdu ou, à l'inverse, d'une intense vivacité, le geste précis et salvateur, le détail d'un décor d'intervention (la rue, la chambre, la route…), l'éclat de rire d'un instant de détente ou l'évidence d'une situation qui donnera le cliché qui va porter l'exposition. Cette photo prise un jour de la vitrine d'un coiffeur et sur laquelle se reflétait au loin le véhicule du Samu s'est naturellement imposée à moi. Sans rendez-vous, oui, pour les urgentistes comme pour tout un chacun, car l'urgence n'attend pas face à la réversibilité des choses de la vie, au basculement, à la brutalité d'un accident cardiaque, cérébral ou de la voie publique… Et pour moi aussi... d'ailleurs au départ j’envoyais un mail pour prévenir le Samu de ma présence, et avec le temps, je venais sans rendez-vous !

C'est pas mal, c'est plus beau que la réalité... dira l'un des urgentistes à Xavier…

  • samu 87 homme
  • samu 87 femme de dos

Le photographe l'avoue, dans certaines situations, impossible d'appuyer sur le déclencheur : trop dur, trop trash, même si spectaculaire, trop triste aussi. Là encore, il faut savoir garder la mesure de ce que l'on peut montrer, histoire de respect, d'éthique. L'utilisation du noir et blanc permet de ne montrer qu'une partie de l'ambiance du moment en se focalisant sur un seul élément. On est dans le vrai, dans le dur, au coeur des choses, sans couleurs criardes, ni sensationnalisme. Pour les patients, les proches, les témoins, ce n'est pas facile d'accepter, en plus de la dramaturgie du moment, cet objectif qui scrute et capte l'instant T. Il y en a avec qui ça s’est très bien passé, mais souvent je cachais ma présence, comme je cache leurs visages sur les photos. Par moment, j'ai pu être moi aussi emporté par l'action qui se déroulait devant mes yeux, par l'émotion qui s'en dégageait, incapable alors d'agir, en retrait. Tout ce que j'espère, c'est que le travail que je propose est honnête et juste. Je n'aurai pas voulu qu'il en soit autrement.

Sans rendez-vous… une situation pour un titre qui s'impose, comme une évidence…

Xavier Bourdereau avoue avoir été séduit par ce métier de l'urgence, avoir même souhaité en faire partie pour de vrai et d' y avoir finalement trouvé ce qu'il venait y chercher : le deuil d'une situation tragique vécue quelques années auparavant. Les projets qu'il caresse aujourd'hui restent teintés de cette expérience intense - et unique - vécue au coeur de l'urgence… comme un révélateur, un mot cher à tout photographe. Nous n'en dirons pas plus mais soyons sûr que Xavier saura mettre à profit son regard et son humanité là où ses pas le guideront.

  • samu 87 dans une ambulance
  • ambulanciers heureux et jouants

Plus si affinités…

L'exposition de Xavier Bourdereau « Sans Rendez-vous » est présentée jusqu'au 12 mars dans le hall d'accueil de l'hôpital Dupuytren, à Limoges. Elle sera ensuite proposée au CH de Saint Yrieix La Perche du 15 mars jusqu'à début avril, puis au CH de Saint-Junien. Si vous souhaitez qu'elle se perpétue dans d'autres hôpitaux, prenez contact avec Xavier il sera ravi de voir son travail partagé et son expérience au coeur des urgences mise en valeur.

Découvrez le travail de Xavier Bourdereau sur son site http://xbourdereau.wixsite.com/

Creative Commons License

Bernadette FABREGASRédactrice en chef Infirmiers.combernadette.fabregas@infirmiers.com @FabregasBern

Retour au sommaire du dossier Médecin

Publicité

Commentaires (0)