INFOS ET ACTUALITES

Fin de vie et précarités : une prise en charge inadaptée

L'Observatoire national de la fin de vie (ONFV) formule dix propositions pour améliorer la prise en charge de la fin de vie des personnes précaires, actuellement inadaptée, dans son rapport annuel remis le 7 janvier 2015 à la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, Marisol Touraine.

homme rue précarité

La fin de vie des personnes précaires inadaptée selon l'Observatoire national de la fin de vie.

Dans son rapport de 243 pages, l'Observatoire présente six parcours fictifs pour mieux connaître la réalité et comprendre les enjeux de la fin de vie des personnes en situation de précarité en France. Elle constate notamment que les structures et organisations destinées à l'accompagnement des personnes en situation de précarité sont en général inadaptées à la fin de vie. Pour y remédier, l'ONFV propose notamment de sensibiliser les décideurs et les structures gestionnaires d'établissements et services sociaux et médico-sociaux aux besoins existants et à venir d'accompagnement de fin de vie pour les personnes en situation de précarité. Il faudrait les inciter à prendre en compte cette problématique dans leur politique (notamment dans le programme régional d'accès à la prévention et aux soins) et dans leur projet d'établissement, suggère-t-il.

Il recommande d'expérimenter des actions territorialisées et intersecteurs (sanitaire, médico-social, social) permettant d'accueillir, dans des dispositifs existants ou par de nouveaux dispositifs, des personnes de moins de 60 ans, confrontées à la maladie grave évoluée et/ou en fin de vie et en situation de précarité (notamment liées à l'isolement ou l'épuisement de proches aidants).

Il préconise d'inciter au déplacement des structures ressources en soins palliatifs (réseaux et équipes mobiles) vers les personnes en situation de précarité et de maintenir des lits identifiés de soins palliatifs dans les services de soins de suite et de réadaptation (SSR) pour les personnes en situation de précarité et en fin de vie.Il faudrait aussi sensibiliser les associations de bénévolat d'accompagnement de fin de vie aux spécificités de l'accompagnement des personnes en situation de...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)