INFOS ET ACTUALITES

Florent « vole » à la rencontre des soignants et soignés

par .

Florent Brun, du collectif NB3NP, a décidé de partir à la rencontre des soignants du 22 au 24 septembre 2014. Explications.

course à pied footing

Florent « vole » à la rencontre des soignants et soignés

Du 22 au 24 septembre 2014, Florent Brun, membre du collectif Ni Bonnes, Ni Nonnes, Ni Pigeonnes (NB3NP), court pour rencontrer les soignants auvergnats. Florent est un ancien infirmier, époux d'une infirmière libérale. Aujourd'hui homme du rang de sapeur-pompier professionnel, c'est l'un des porte-paroles du Collectif NB3NP. Il se définit comme un pigeon comme tout le monde, déçu par la politique de santé des gouvernements successifs. De Vichy à Issoire, en passant par Clermont-Ferrand, le « pigeon coureur » ou "voyageur" s'est fixé pour objectif de recueillir les témoignages d'infirmiers et d'aides-soignants pour rendre compte de leur quotidien et de leurs difficultés. Il explique partir d'un constat selon lequel il est difficile de réunir soignants et soignés lors des manifestations organisées par le collectif. A cause de leur emploi du temps, les soignants sont difficilement mobilisables, souligne Florent, d'où l'intérêt d'aller directement à leur rencontre. Et d'ajouter si tu ne viens pas à la montagne, la montagne ira à toi. Ainsi, le « pigeon » appelle les locaux à être présents lors de son arrivée au sein des différents centres hospitaliers de manière à ce qu'il puisse présenter sa démarche et récolter leurs différentes propositions. A noter que Florent n'est pas contre un soutien logistique (petite collation) pour l'aider dans sa course.

Cette course est également l'occasion, pour les NB3NP, de revendiquer un système de santé centré sur l'humain. Rappelons que le collectif, qui a pris son envol en janvier 2013, est apolitique et asyndical, et est engagé dans la lutte contre la dégradation de la qualité des soins et de la détérioration des conditions de travail des soignants. Gageons que l'aventure de Florent donnera des idées afin de mettre en place d'autres initiatives enrichissantes et toutes aussi positives...

course pour les soignants et les soignésLe parcours en détail

  • 22 septembre 2014 : Bellerive-sur-Allier (à proximité de Vichy) – Brugheas – Effiat – Bussières-et-Pruns – Chazelles – Sardon – Varennes-sur-Morges – Clerlande – Riom (centre hospitalier)
  • 23 septembre 2014 : Mozac (à proximité de Riom) – Enval (centre de soins) – Volvic – Malauzat – Sayat – Durtol – Clermont-Ferrand (centre hospitalier)
  • 24 septembre 2014 : Romagnat (à proximité de Clermont-Ferrand) – Opme – Jussat – Le Crest – Saint-Amand-Tallende – Tallende – Plauzat – Neschers – Perrier – Issoire (centre hospitalier)

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com  aurelie.trentesse@infirmiers.com

Publicité

Commentaires (1)

bambinette13

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#1

de l humain !

Je suis infirmière depuis plus de 30 ans .j ai beaucoup bourlingué .j ai rencontré des milliers de patients et beaucoup de pro .A 6 ans de ma retraite le constat est toujours le même : nous les soignants ( AS IDE ) nous nous efforçons de ne pas perdre la valeur essentielle de notre métier : l humain .Par contre autour de nous il n y a que le fric qui compte : remplissage ,remplissage ,remplissage .J arrive de crèche .Dans les sections j ai vu 28 enfants voire 30 pour 4 professionnelles ..changes faits à la cchaine,peu de temps pour parler à l enfant ,pas le temps de lui proposer le pot dans l apprentissage de la propreté ,pas assez de pro pour organiser des activités en petit groupe ..dans le jardin non adapté aux galipettes des enfants (boue lorsqu'il pleut .cailloux ,manque de place ) très peu de pro pour les surveiller ,3 pour plus de 20 .ah des réunions on en fait ..mais rien de concret .Les plannings obligent les pro à rester 1 h et demi voire 2 h en pause ..bien sûr l aabsentéisme est récurrent .La coordinatrice donne des ordres mais ne donne pas de solution .Les 2 directrices viennent d être licenciées ..pour installer une directrice EJE d une autre crèche dans laquelle il y avait 4 directrices .Les parents perdent leur repères sans parler des enfants et des pro.
Actuellement la crèche reste ouverte sans directrice puer et sans infirmière car l IDE qui faisait a la fois AP et infirmière a été remercié alors que le poste lui convenait parfaitement et que les parents l appréciaient beaucoup .Mais la directrice adjointe EJE trouvait qu elle empiétait sur son ...image de directrice ..oui vous avez bien lu .Alors qui soigne les enfants et leur administre les médicaments ?? Comment une crèche faisant pourtant parti d un réseau très connu peut elle rester sans puer et sans infirmière ?