INFOS ET ACTUALITES

Former des paramédicaux en Afrique

Les paramédicaux (infirmiers et sages-femmes) sont un atout essentiel dans la lutte contre le sida en Afrique. Le Groupement Esther et l'Agence française pour le développement pour améliorer leur formation.

Esther et l'AFD (Agence française pour le développement) communiquent :

Pour la première fois, le rapport que vient de publier l’ONUSIDA indique que l’épidémie de VIH/Sida serait en voie d’être enrayée : 56 pays au moins ont réussi à stabiliser ou à réduire de manière significative le nombre des nouvelles infections à VIH, et les décès liés au Sida ont diminué de près de 20% sur les cinq dernières années. On peut donc considérer que le nombre de personnes vivant avec le VIH se stabilise.

Pour autant, la question des moyens financiers nécessaires pour renforcer la maitrise du VIH/Sida reste préoccupante. 15,9 milliards de dollars ont été mis à la disposition de la riposte au VIH en 2009, ce sont 10 milliards de moins que ce qui est considéré comme nécessaire pour 2010. En outre, l’accès universel aux traitements nécessite un soutien durable à la politique de décentralisation des prises en charge : seulement une personne sur trois bénéficie du traitement dont elle a besoin.

La crise des ressources humaine de santé est un enjeu crucial

L’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) en matière de santé passera par un règlement des problèmes liés à la pénurie des ressources humaines en santé. Le fonctionnement des systèmes de santé dépend étroitement des effectifs des ressources humaines, de leur compétence et de leurs qualifications.

Pour la lutte contre le Sida, cette pénurie est majeure : la formation de nombreux personnels de santé à la prise en charge du VIH est insuffisante (certains cursus de formation initiale n’intègrent pas la prise en charge du VIH/Sida).

Appuyer la décentralisation et la délégation de tâches valorise les compétences et fidélise les ressources humaines

La délégation des tâches qui implique la formation des personnels paramédicaux est une stratégie de réponse à la pénurie des ressources humaines en santé. Ces personnels (infirmiers, sages-femmes) se retrouvent en première ligne dans les centres de soin périphériques. Face à cette nouvelle répartition des tâches, il est nécessaire d’adapter leurs cursus de formation initiale et de proposer un plan de formation continue.

Trop peu de programmes s’intéressent aux paramédicaux en Afrique de l’Ouest. ESTHER, agence de coopération bilatérale de la France dans le champ de la santé, lance un ambitieux projet de formation des paramédicaux, financé par l’AFD, l’Agence Française de Développement, en partenariats avec l’OOAS, l’Organisation Ouest Africaine de la Santé, et le RAF/VIH, Réseau Africain des Formations sur le VIH et le Sida.

Ce projet couvre deux pays : le Niger et la Côte d’Ivoire, mais il a une portée sous régionale, grâce à la collaboration avec l’OOAS et le RAF/VIH. Dans ces deux pays, malgré une pénurie de personnel compétent, la décentralisation est engagée. L’implantation d’ESTHER est forte dans les centres de référence nigériens et ivoiriens.

Le projet de formation se développe sur  deux axes :

  • un appui aux autorités nationales nigériennes et ivoiriennes  dans leur réflexion sur la délégation des tâches et la formalisation de cette nouvelle répartition des tâches au sein de l’équipe de soin ;
  • le développement de modules de formation pour renforcer les compétences des personnels paramédicaux au cours de leur formation initiale et lors de la formation continue.

Ce projet aura un impact sur l’amélioration de la santé de la population des  deux pays au travers notamment de l’amélioration de l’offre de soins et de la réduction de la mortalité. En agissant sur la qualification des professionnels de santé, il permettra un meilleur accès aux services de santé des populations rurales, les plus isolées.

Ce projet s’inscrit directement dans la contribution a l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement N° 4, 5, 6, pour renforcer la santé des mères et des enfants et contribuer à la maitrise des pandémies prioritaires à la sécurisation des soins.

En savoir plus

AFD :
Agence Française de Développement   (www.afd.fr)
OOAS : Organisation Ouest Africaine de la Santé  (www.wahooas.org)
RAF-VIH : Réseau Africain des Formations sur le VIH et le Sida. (www.raf-vih.org)

ESTHER, Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau, contribue à la mise en œuvre de la politique française d’aide au développement dans le domaine de la santé.
Son objectif est le renforcement des capacités de lutte contre le VIH/Sida et les infections associées dans les pays en développement.
L’initiative ESTHER est présente dans 18 pays partenaires : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Ghana, Libéria, Mali, Maroc, Niger, République Centrafricaine, Sénégal, Tchad et Togo en Afrique, et Cambodge, Laos et Vietnam en Asie, et est fondée sur des jumelages hospitaliers et un partage de compétences pour une prise en charge globale des PVVIH.
ESTHER contribue au renforcement des politiques nationales de lutte contre le VIH/Sida des pays partenaires.
ESTHER travaille en partenariat avec les organisations internationales : l’OMS, l’ONUSIDA, l’UNICEF, le Fonds Mondial, l’UNODC et avec UNITAID.... (www.esther.fr)



Ensemble pour une Solidarité Thérapeutique Hospitalière En Réseau
http://www.esther.fr

Publicité

Commentaires (0)