INFOS ET ACTUALITES

Grippe A(H1N1) : les conjoints et enfants des personnels hospitaliers pourront être vaccinés dans les hôpitaux

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

La directrice de l'hospitalisation et de l'organisation des soins (Dhos), Annie Podeur, a annoncé mercredi que les conjoints et enfants des personnels hospitaliers pourraient être vaccinés contre la grippe A(H1N1) dans les établissements de santé.

Elle est intervenue lors de la journée d'automne de la Fédération hospitalière de France (FHF) d'Ile-de-France, organisée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

Annie Podeur a indiqué aux hospitaliers présents qu'ils auraient la possibilité d'étendre la vaccination "aux conjoints et aux enfants des personnels hospitaliers". Une instruction à ce sujet devrait être adressée aux établissements mercredi soir.

Annie Podeur a précisé que cette idée d'ouvrir la vaccination effectuée dans les hôpitaux, "quand cela [était] possible", avait "fait consensus" quand elle avait "consulté les conférences concernées".

La campagne de vaccination des hospitaliers dans les hôpitaux -et non dans les centres de vaccination- a débuté le 20 octobre, rappelle-t-on.

La directrice de la Dhos a également indiqué qu'une instruction avait été envoyée mercredi matin sur la vaccination par les unités de consultation et de soins ambulatoires (Ucsa) des personnes détenues présentant des facteurs de risques. "Parce qu'ils sont fragiles, ils doivent être vaccinés sans attendre par les personnels hospitaliers et infirmiers qui s'occupent d'eux habituellement", a-t-elle ajouté.

Elle a indiqué par ailleurs que les frais de déplacement des internes et des étudiants en soins infirmiers et en médecine, mobilisés dans les centres de vaccination, seraient remboursés en sus des rémunérations prévues. Une instruction devra détailler ce dispositif.

"Les établissements hospitaliers feront l'avance et seront remboursés", a-t-elle déclaré, provoquant un léger brouhaha dans la salle. "Ils seront remboursés, il n'y a pas de souci là-dessus, c'est très clair", a-t-elle affirmé.

Interpellée par une directrice d'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) sur la nécessité de rémunérer rapidement les étudiants pour leur contribution à la campagne de vaccination, Annie Podeur a expliqué qu'elle étudierait la possibilité de faire des avances. Elle a indiqué qu'elle ne pouvait pas promettre cela pour décembre mais qu'un système devrait être trouvé pour janvier 2010.

Enfin, la directrice de la Dhos a appelé les établissements à se préparer à une déprogrammation en cas d'afflux de malades grippés dans les services hospitaliers et à surveiller plusieurs indicateurs d'activité, comme l'afflux aux urgences, le nombre d'appels reçus par le centre 15, le nombre d'hospitalisations après un passage aux urgences et le pourcentage de patients grippés dans les lits critiques notamment en réanimation.

"Les semaines à venir vont être rudes" et "je vous invite d'ailleurs à être très vigilants (...) sur vos plannings de fin d'année pour avoir une adaptation possible" en fonction de la pression que subiront les établissements hospitaliers, a-t-elle conclu.

 

Paris, 2 décembre 2009 (APM)

Retour au sommaire du dossier Grippe

Commentaires (0)