INFOS ET ACTUALITES

Grippe H1N1 : une femme enceinte sauvée grâce à la collaboration exceptionnelle des équipes de l’AP-HM

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

Souffrant de détresse respiratoire aiguë, une femme de 22 ans et son bébé ont été sauvés grâce à un dispositif associant chirurgiens cardiaques, Samu et réanimation médicale.

Sortie du coma, la jeune maman a enfin pu prendre son enfant dans ses bras le ... 24 décembre !

Mme M., âgée de 22 ans, a été victime d'une forme très grave de grippe due au virus H1N1. A l'origine, cette patiente a été adressée du Centre hospitalier d'Avignon à l'Hôpital de la Conception à Marseille car elle était enceinte de 32 semaines. Son état respiratoire s'étant aggravé, elle a dû être mise sous assistance ventilatoire le 24 novembre, et une césarienne a été réalisée en urgence. Le nouveau-né prématuré a été placé quelques jours en couveuse.

L'état de sa maman s'est en revanche aggravé : elle présentait une forme très évoluée de syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) causée par la grippe. Elle a alors été placée sous assistance respiratoire extra-corporelle. Il s'agit d'un appareil qui épure le sang du gaz carbonique et l'enrichit en oxygène. Cet appareil est relié à la patiente par deux très gros cathéters qui ont été placés par le Pr Collart, chef du service de chirurgie cardiaque de l'Hôpital de la Timone. Dès la réalisation de ce geste, la patiente a été ramenée vers le service de Réanimation médicale du Pr Papazian à l'Hôpital Sainte-Marguerite.

Unité mobile d'assistance circulatoire (UMAC)

Ceci a été possible grâce au dispositif associant chirurgie cardiaque - SAMU - réanimation médicale (Unité Mobile d'Assistance Circulatoire - UMAC) qui permet d'aller chercher à plusieurs centaines de kilomètres des patients (essentiellement PACA et Corse), de les équiper sur place et de les ramener par voie terrestre ou aérienne à l'Hôpital Sainte-Marguerite grâce aux moyens du SAMU dirigé par le Pr Auffray.

Mme M. a ainsi été admise le 28 novembre en réanimation médicale à l'Hôpital Sainte-Marguerite. L'assistance respiratoire extra-corporelle a pu être arrêtée le 9 décembre. La patiente a par la suite été progressivement réveillée de son coma artificiel. La machine (ventilateur) qui l'aidait à respirer a progressivement été arrêtée. La patiente a pu être déconnectée complètement du ventilateur le 24 décembre. Surtout, ce jour-là, elle a enfin pu prendre dans ses bras son enfant.

Elle est depuis sortie de réanimation et poursuit sa convalescence au niveau de l'Unité de Surveillance Continue du Pr Papazian à l'Hôpital Sainte-Marguerite.

 

Paris, 4 janvier 2010

Assistance publique des hôpitaux de Marseille

Retour au sommaire du dossier Grippe

Commentaires (1)

merlin

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

Essai

BRavo